×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Askalon
Dictionnaire Biblique Bost Westphal

Capitale du pays des Philistins, sur la côte de la Méditerranée, à 23 ou 30 km au nord de Gaza sa rivale, à 15 km au sud de Asdod, à 65 km à l’ouest de Jérusalem et de Jaffa. Cette ville fut autrefois célèbre par son temple et son vivier poissonneux, l’un et l’autre consacrés à la déesse Dercéto, par ses produits en épices, en vin et en fruits excellents, et par ses oignons si fameux (d’où nos échalottes, coepe asca-lonicum). C’était la plus forte des villes appartenant aux Philistins, ce qui n’empêcha pas qu’elle ne leur fût enlevée par la tribu de Juda, de même que Gaza et Hékron ; mais les Philistins la reconquirent plus tard (Juges 1.18 ; 14.19). Elle fut prise et saccagée par les Assyriens, détruite par les Chaldéens, puis rebâtie. Alexandre le Grand s’en empara ; puis les Juifs s’en rendirent maîtres de nouveau du temps des Macchabées (Amos 1.8 ; Jérémie 47.5-7 ; Zacharie 9.5). Une Église chrétienne y fut fondée peu après l’ascension de notre Sauveur, et subsista durant plusieurs siècles, jusqu’à la funeste invasion des Sarrasins, 1191.Maintenant c’est à peine s’il reste quelques vestiges de cette ville ruinée, et quelques traces d’un port que le sable a comblé.

Asnath