×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.


A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z


Jéhu
Dictionnaire Biblique Bost Westphal Calmet

1°. Prophète, et fils de Hanani le prophète (953 av. J.-C.). On ne sait autre chose de lui sinon qu’il exerça son ministère au temps de Baësha, roi d’Israël (1 Rois 16.1-7, 12), et que Dieu l’employa encore un demi-siècle plus tard pour porter au roi de Juda, Josaphat, un message à la fois de reproche et de pardon (2 Chroniques 19.2). Il est aussi nommé (2 Chroniques 20.34), comme auteur d’un ouvrage historique. Enfin, selon quelques personnes, il faudrait lire Jéhu au lieu d’Élie dans le passage de 2 Chroniques 21.12, parce qu’Élie était déjà monté au ciel avant le règne de Joram.

2°. Dixième roi d’Israël ; il occupa le trône pendant vingt-huit ans (884-856). D’abord simple officier de l’armée de Joram, il avait été désigné comme successeur de ce roi par l’onction sainte que le prophète Élisée lui avait administrée de la part de l’Éternel (1 Rois 19.16). Mais une impatience charnelle, et le manque de foi, le portèrent à presser l’exécution du décret divin qui le destinait à fonder une nouvelle dynastie, et il se fraya le chemin du trône par l’assassinat. Il exécuta l’extirpation de la famille d’Achab et de tous les serviteurs de Baal avec une énergie foudroyante ; il fut dans la main de Dieu un instrument de destruction, mais lui-même était loin d’être droit dans ses voies. Il abolit le culte extérieur de Baal, mais l’idolâtrie resta dans les cœurs, et lui-même adora les veaux d’or, comme firent aussi ses successeurs. Dieu donna en conséquence de mauvais jours à Israël, et pour déraciner l’idolâtrie par les tribulations et les calamités, il permit que les Syriens, conduits par Hazaël, inquiétassent les dernières années de ce règne, vainquissent les Israélites, et s’emparassent de tout le pays situé au-delà du Jourdain. Quant aux détails de l’usurpation de Jéhu et à la manière dont elle s’accomplit, il faut lire 2 Rois 9 et 10 ; aucun récit ne saurait être plus concis, plus énergique, plus rapide, que le récit de l’historien sacré. Le nom de Jéhu se retrouve encore en 2 Rois 12.1 ; 13.1 ; 14.8 ; 2 Chroniques 25.17 ; Osée 1.4.