Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Accueil  /  Comparateur de Bible  /  Habakuk 1.12

Comparateur biblique Habakuk 1.12

Louis Segond 1910

Habakuk 1.12  N’es-tu pas de toute éternité, Éternel, mon Dieu, mon Saint ? Nous ne mourrons pas ! Ô Éternel, tu as établi ce peuple pour exercer tes jugements ; Ô mon rocher, tu l’as suscité pour infliger tes châtiments.

Nouvelle Bible Segond

Habakuk 1.12  — Mais toi, n’es–tu pas dès le temps jadis, SEIGNEUR, mon Dieu, mon Saint ? Tu ne meurs pas ! SEIGNEUR, tu l’as établi pour le jugement ; mon Rocher, tu l’as institué pour châtier.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Habakuk 1.12  N’es-tu pas de toute éternité, Éternel, mon Dieu, mon Saint ? Nous ne mourrons pas ! Ô Éternel, tu as établi ce peuple pour exercer tes jugements ; Ô mon rocher, tu l’as suscité pour infliger tes châtiments.

Bible du Semeur

Habakuk 1.12  

Pourquoi, ô Dieu ?

N’es-tu pas depuis l’origine, ô Éternel ? Tu es mon Dieu, mon Saint,
tu ne meurs pas.
Ô Éternel, toi le rocher, c’est pour exécuter le jugement que tu as suscité ce peuple,
et tu l’as rendu fort pour qu’il soit l’instrument du châtiment.

Bible de Jérusalem

Habakuk 1.12  Dès les temps lointains n’es-tu pas Yahvé, mon Dieu, mon Saint, qui ne meurs pas ? Tu l’avais établi, Yahvé, pour exercer le droit, tel un rocher, pour châtier, tu l’avais affermi !

Segond 21

Habakuk 1.12  N’es-tu pas depuis toujours, Éternel, mon Dieu, mon Saint ? Nous ne mourrons pas ! Éternel, tu as établi ce peuple pour exercer tes jugements. Mon rocher, tu l’as appelé pour infliger tes punitions.

Bible Annotée

Habakuk 1.12  N’es-tu pas de tout temps l’Éternel, mon Dieu, mon Saint ? Nous ne mourrons pas. Éternel, tu l’as établi pour exécuter ton jugement ; mon Rocher, tu l’as affermi pour châtier !

John Nelson Darby

Habakuk 1.12  -Toi, n’es-tu pas de toute ancienneté, éternel, mon Dieu, mon Saint ? Nous ne mourrons pas ! Ô éternel, tu l’as établi pour le jugement, et tu l’as fondé, ô Rocher, pour châtier.

David Martin

Habakuk 1.12  N’es-tu pas de toute éternité, ô Éternel ! mon Dieu ! mon Saint ? Nous ne mourrons point ; ô Éternel ! Tu l’as mis pour [faire] jugement ; et toi, [mon] Rocher, tu l’as fondé pour punir.

Osterwald

Habakuk 1.12  N’es-tu pas de toute éternité, ô Éternel mon Dieu, mon Saint ! Nous ne mourrons point ! Éternel, tu as mis ce peuple pour exercer un jugement ; ô mon rocher, tu l’as établi pour châtier.

Auguste Crampon

Habakuk 1.12  N’es-tu pas dès le commencement, Yahweh, mon Dieu, mon saint ? Nous ne mourrons pas. Yahweh, tu as établi ce peuple pour le droit, ô mon Rocher, tu l’as affermi pour châtier.

Lemaistre de Sacy

Habakuk 1.12  Mais n’est-ce pas vous, Seigneur ! qui êtes dès le commencement mon Dieu et mon Saint ? et n’est-ce pas vous qui nous sauverez de la mort ? Seigneur ! vous avez établi ce prince pour exercer vos jugements ; et vous l’avez rendu fort pour châtier les coupables .

André Chouraqui

Habakuk 1.12  N’est-ce pas toi, d’antan, IHVH-Adonaï ? Mon Elohîms, ma sacralité, tu ne meurs pas ! IHVH-Adonaï, tu l’as mis en jugement, tu l’as fondé en roc pour admonester.