×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Jean 10.12

Jean 10.12 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Jean 10.12  Mais le mercenaire, qui n’est pas le berger, et à qui n’appartiennent pas les brebis, voit venir le loup, abandonne les brebis, et prend la fuite ; et le loup les ravit et les disperse.

Segond dite « à la Colombe »

Jean 10.12  Mais le mercenaire, qui n’est pas berger et à qui les brebis n’appartiennent pas, voit venir le loup, abandonne les brebis et s’enfuit. Et le loup s’en empare et les disperse.

Nouvelle Bible Segond

Jean 10.12  Quand il voit venir le loup, l’employé, celui qui n’est pas berger et pour qui il ne s’agit pas de ses propres moutons, s’enfuit en abandonnant les moutons. Et le loup s’en empare, il les disperse.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Jean 10.12  Mais le mercenaire, qui n’est pas le berger, et à qui n’appartiennent pas les brebis, voit venir le loup, abandonne les brebis, et prend la fuite ; et le loup les ravit et les disperse.

Segond 21

Jean 10.12  Le simple salarié, quant à lui, n’est pas le berger et les brebis ne lui appartiennent pas. Lorsqu’il voit venir le loup, il abandonne les brebis et prend la fuite ; alors le loup s’en empare et les disperse.

Les autres versions

Bible du Semeur

Jean 10.12  Celui qui n’est pas le berger, qui n’est pas le propriétaire des brebis, mais que l’on paye pour les garder, se sauve, lui, dès qu’il voit venir le loup, et il abandonne les brebis ; alors le loup se précipite sur elles, il s’empare de quelques-unes et disperse le troupeau.

Traduction œcuménique de la Bible

Jean 10.12  Le mercenaire, qui n’est pas vraiment un berger et à qui les brebis n’appartiennent pas, voit-il venir le loup, il abandonne les brebis et prend la fuite ; et le loup s’en empare et les disperse.

Bible de Jérusalem

Jean 10.12  Le mercenaire, qui n’est pas le pasteur et à qui n’appartiennent pas les brebis, voit-il venir le loup, il laisse les brebis et s’enfuit, et le loup s’en empare et les disperse.

Bible Annotée

Jean 10.12  Mais le mercenaire, qui n’est point un berger, et à qui les brebis n’appartiennent pas en propre, voit venir le loup et abandonne les brebis et s’enfuit ; et le loup les ravit et les disperse.

John Nelson Darby

Jean 10.12  mais l’homme qui reçoit des gages, et qui n’est pas le berger, à qui les brebis n’appartiennent pas en propre, voit venir le loup, et laisse les brebis, et s’enfuit ; et le loup les ravit, et il disperse les brebis.

David Martin

Jean 10.12  Mais le mercenaire, et celui qui n’est point berger, à qui n’appartiennent point les brebis, voyant venir le loup, abandonne les brebis, et s’enfuit ; et le loup ravit et disperse les brebis.

Osterwald

Jean 10.12  Mais le mercenaire, qui n’est point le berger, et à qui les brebis n’appartiennent point, voit venir le loup, et abandonne les brebis et s’enfuit ; et le loup ravit les brebis et les disperse.

Auguste Crampon

Jean 10.12  Mais le mercenaire, qui n’est pas le pasteur, et à qui les brebis n’appartiennent pas, voit venir le loup, laisse là les brebis et prend la fuite ; et le loup les ravit et les disperse.

Lemaistre de Sacy

Jean 10.12  Mais le mercenaire, et celui qui n’est point pasteur, et à qui les brebis n’appartiennent pas, voyant venir le loup, abandonne les brebis, et s’enfuit ; et le loup les ravit, et disperse le troupeau.

André Chouraqui

Jean 10.12  Le mercenaire qui n’est pas un berger, et auquel les ovins n’appartiennent pas, voit venir le loup, laisse les ovins et fuit. Le loup les ravit, alors, et les disperse.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Jean 10.12  ὁ ⸀μισθωτὸς καὶ οὐκ ὢν ποιμήν, οὗ οὐκ ⸀ἔστιν τὰ πρόβατα ἴδια, θεωρεῖ τὸν λύκον ἐρχόμενον καὶ ἀφίησιν τὰ πρόβατα καὶ φεύγει— καὶ ὁ λύκος ἁρπάζει αὐτὰ καὶ ⸀σκορπίζει—

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Jean 10.12  Ce verset n’existe pas dans cette traducton !