×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Amos 4.8

Amos 4.8 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Amos 4.8  Deux, trois villes sont allées vers une autre pour boire de l’eau, Et elles n’ont point apaisé leur soif. Malgré cela, vous n’êtes pas revenus à moi, dit l’Éternel.

Segond dite « à la Colombe »

Amos 4.8  Deux, trois villes sont allées vers une autre
Pour boire de l’eau,
Et elles n’ont point apaisé leur soif.
Malgré cela, vous n’êtes pas revenus à moi,
— Oracle de l’Éternel.

Nouvelle Bible Segond

Amos 4.8  Deux villes, trois villes se traînaient vers une autre pour boire de l’eau, et elles n’apaisaient pas leur soif. Malgré cela, vous n’êtes pas revenus à moi—déclaration du SEIGNEUR .

Segond Nouvelle Édition de Genève

Amos 4.8  Deux, trois villes sont allées vers une autre pour boire de l’eau, Et elles n’ont point apaisé leur soif. Malgré cela, vous n’êtes pas revenus à moi, dit l’Éternel.

Segond 21

Amos 4.8  deux, trois villes sont allées vers une autre pour boire de l’eau, et elles n’ont pas apaisé leur soif. Malgré cela, vous n’êtes pas revenus à moi, déclare l’Éternel.

Les autres versions

Bible du Semeur

Amos 4.8  Les gens de deux ou de trois villes se traînaient vers une autre
pour demander de l’eau à boire,
sans pouvoir étancher leur soif.
Malgré cela, vous n’êtes pas revenus jusqu’à moi,
l’Éternel le déclare.

Traduction œcuménique de la Bible

Amos 4.8  deux, trois villes, titubant, étaient allées vers une autre ville
pour boire de l’eau,
sans être désaltérées,
mais vous n’êtes pas revenus jusqu’à moi
- oracle du Seigneur.

Bible de Jérusalem

Amos 4.8  deux, trois villes allaient en titubant vers une autre pour boire de l’eau sans pouvoir se désaltérer ; et vous n’êtes pas revenus à moi ! Oracle de Yahvé.

Bible Annotée

Amos 4.8  Deux, trois villes couraient à une autre ville pour boire de l’eau, et ne pouvaient se désaltérer. Et vous n’êtes pas revenus à moi, dit l’Éternel.

John Nelson Darby

Amos 4.8  et deux et trois villes se rendaient dans une autre ville pour boire de l’eau, et ils n’ont pas été rassasiés ; et vous n’êtes pas revenus à moi, dit l’Éternel.

David Martin

Amos 4.8  Et deux, même trois villes, sont allées vers une ville pour boire de l’eau, et n’ont point été désaltérées, mais pour cela vous ne vous êtes point retournés jusqu’à moi, dit l’Éternel.

Osterwald

Amos 4.8  Deux et trois villes sont allées vers une autre ville pour boire de l’eau, et n’ont pas été désaltérées ; et vous n’êtes pas revenus à moi, dit l’Éternel.

Auguste Crampon

Amos 4.8  Deux, trois villes couraient à une autre ville, pour boire de l’eau, et ne se désaltéraient pas ; et vous n’êtes pas revenus à moi, — oracle de Yahweh.

Lemaistre de Sacy

Amos 4.8  Deux ou trois villes sont allées à une autre pour y trouver de l’eau à boire, et ils n’ont pu apaiser leur soif ; et vous n’êtes point revenus à moi, dit le Seigneur.

André Chouraqui

Amos 4.8  Deux, trois villes se meuvent vers une autre ville pour boire de l’eau, et pourtant ne se rassasient pas. Mais vous n’êtes pas retournés à moi, harangue de IHVH-Adonaï. La peste et le charbon

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Amos 4.8  Ce verset n’existe pas dans cette traducton !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Amos 4.8  וְנָע֡וּ שְׁתַּיִם֩ שָׁלֹ֨שׁ עָרִ֜ים אֶל־עִ֥יר אַחַ֛ת לִשְׁתֹּ֥ות מַ֖יִם וְלֹ֣א יִשְׂבָּ֑עוּ וְלֹֽא־שַׁבְתֶּ֥ם עָדַ֖י נְאֻם־יְהוָֽה׃

Versions étrangères

New Living Translation

Amos 4.8  People staggered from one town to another for a drink of water, but there was never enough. But still you wouldn't return to me," says the LORD.