×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Jérémie 15.7

Jérémie 15.7 comparé dans 17 versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Jérémie 15.7  Je les vanne avec le vent aux portes du pays ; Je prive d’enfants, je fais périr mon peuple, Qui ne s’est pas détourné de ses voies.

Segond dite « à la Colombe »

Jérémie 15.7  Je les vanne aux portes du pays ;
Je prive d’enfants,
Je fais périr mon peuple,
Qui ne s’est pas détourné de ses voies.

Nouvelle Bible Segond

Jérémie 15.7  Je les vanne aux portes du pays, je tue leurs enfants ; je fais disparaître mon peuple, qui n’est pas revenu de ses voies.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Jérémie 15.7  Je les vanne avec le vent aux portes du pays ; Je prive d’enfants, je fais périr mon peuple, Qui ne s’est pas détourné de ses voies.

Segond 21

Jérémie 15.7  « Je les étalerai avec une pelle aux portes du pays. Je les prive d’enfants ; je fais disparaître mon peuple parce qu’il n’a pas renoncé à sa conduite.

Les autres versions

Bible du Semeur

Jérémie 15.7  Je les ai dispersés comme à travers un van aux portes du pays,
j’ai fait périr mon peuple,
je l’ai privé d’enfants
parce qu’ils n’abandonnent pas leur mauvaise conduite.

Traduction œcuménique de la Bible

Jérémie 15.7  Dans les bourgs du pays,
j’ai pris un van pour les disperser.
J’ai ruiné mon peuple en le privant d’enfants,
mais ils n’ont pas changé de conduite.

Bible de Jérusalem

Jérémie 15.7  Avec un van je les ai vannés, aux portes du pays. J’ai dépeuplé, j’ai anéanti mon peuple ; de leurs voies, ils ne se détournent pas.

Bible Annotée

Jérémie 15.7  Je les vannerai avec le van aux portes de la terre, je les priverai d’enfants, je ferai périr mon peuple ; ils ne reviennent pas de leurs voies !

John Nelson Darby

Jérémie 15.7  Je les vannerai avec un van aux portes du pays ; je priverai d’enfants et je ferai périr mon peuple : ils ne reviennent pas de leurs voies.

David Martin

Jérémie 15.7  Je les vannerai avec un van aux portes du pays ; j’ai désolé [et] fait périr mon peuple, et ils ne se sont point détournés de leur voie.

Osterwald

Jérémie 15.7  Je les vannerai avec un van jusqu’aux portes du pays. Je priverai d’enfants, je ferai périr mon peuple ; ils ne se sont pas détournés de leurs voies.

Auguste Crampon

Jérémie 15.7  Je les vannerai avec le van, aux portes du pays ; je priverai d’enfants, je ferai périr mon peuple ; ils ne reviennent pas de leurs voies.

Lemaistre de Sacy

Jérémie 15.7  Je prendrai le van, et je les disperserai jusques aux extrémités de la terre : j’ai tué et j’ai perdu mon peuple, et néanmoins ils ne sont pas revenus de l’égarement de leurs voies.

André Chouraqui

Jérémie 15.7  Je les vanne avec le van aux portes de la terre ; je désenfante, je perds mon peuple. De leur route, ils ne retourneront pas.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Jérémie 15.7  Ce verset n’existe pas dans cette traducton !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Jérémie 15.7  וָאֶזְרֵ֥ם בְּמִזְרֶ֖ה בְּשַׁעֲרֵ֣י הָאָ֑רֶץ שִׁכַּ֤לְתִּי אִבַּ֨דְתִּי֙ אֶת־עַמִּ֔י מִדַּרְכֵיהֶ֖ם לֹוא־שָֽׁבוּ׃

Versions étrangères

New Living Translation

Jérémie 15.7  I will winnow you like grain at the gates of your cities and take away everything you hold dear. I will destroy my own people, because they refuse to turn back to me from all their evil ways.