×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

Comparateur biblique
Esaïe 59.4

Esaïe 59.4 comparé dans de nombreuses versions de la Bible différentes.

Les « Louis Segond »

Louis Segond 1910

Esaïe 59.4  Nul ne se plaint avec justice, Nul ne plaide avec droiture ; Ils s’appuient sur des choses vaines et disent des faussetés, Ils conçoivent le mal et enfantent le crime.

Segond Nouvelle Édition de Genève

Esaïe 59.4  Nul ne se plaint avec justice, Nul ne plaide avec droiture ; Ils s’appuient sur des choses vaines et disent des faussetés, Ils conçoivent le mal et enfantent le crime.

Segond 21

Esaïe 59.4  Personne ne fait appel à la justice, personne ne plaide avec droiture. Ils s’appuient sur le vide et disent des faussetés, ils conçoivent le trouble et donnent naissance au crime.

Les autres versions

Bible Annotée

Esaïe 59.4  Personne qui se plaigne avec justice, et personne qui plaide selon la vérité ! On s’appuie sur des faussetés, et l’on allègue des mensonges ; on conçoit la malice, et on enfante le crime.

John Nelson Darby

Esaïe 59.4  il n’y a personne qui invoque la justice, et personne qui plaide en jugement avec intégrité ; on se confie dans le néant, et on parle avec fausseté ; on conçoit l’oppression, et on enfante l’iniquité.

David Martin

Esaïe 59.4  Il n’y a personne qui crie pour la justice, et il n’y a personne qui plaide pour la vérité ; on se fie en des choses de néant, et on parle vanité ; on conçoit le travail, et on enfante le tourment.

Ostervald

Esaïe 59.4  Personne n’accuse avec justice, personne ne plaide selon la vérité ; on se confie dans le néant, et l’on dit des faussetés ; on conçoit la malice, et on enfante le crime.

Lausanne

Esaïe 59.4  Personne n’invoque la justice et personne ne plaide pour la fidélité ; on se confie dans le néant et on parle faussement ; on conçoit le travail, et on enfante la vanité.

Vigouroux

Esaïe 59.4  Personne n’invoque la justice, et personne ne juge selon la vérité ; mais ils se confient dans le néant et disent des vanités ; ils conçoivent l’affliction (ne font entendre que des paroles vaines), et ils enfantent l’iniquité.[59.4 Voir Job, 15, 35.]

Auguste Crampon

Esaïe 59.4  Nul ne porte plainte avec justice ; nul ne plaide selon la vérité ; on s’appuie sur des faussetés et l’on invoque des mensonges, on conçoit le mal, et l’on enfante le crime.

Lemaistre de Sacy

Esaïe 59.4  Il n’y a personne qui parle pour la justice, ni qui juge dans la vérité : ils mettent leur confiance dans le néant, et ils ne s’entretiennent que de choses vaines : ils conçoivent l’affliction, et ils enfantent l’iniquité.

Zadoc Kahn

Esaïe 59.4  Personne n’invoque le bon droit, personne ne plaide avec loyauté; on se fie à l’imposture, on avance des faussetés, on conçoit le mal et on engendre l’iniquité.

Les versions grecques et hébraïques

SBL Greek New Testament

Esaïe 59.4  Ce verset n’existe pas dans cette traduction !

Biblia Hebraica Stuttgartensia

Esaïe 59.4  אֵין־קֹרֵ֣א בְצֶ֔דֶק וְאֵ֥ין נִשְׁפָּ֖ט בֶּאֱמוּנָ֑ה בָּטֹ֤וחַ עַל־תֹּ֨הוּ֙ וְדַבֶּר־שָׁ֔וְא הָרֹ֥ו עָמָ֖ל וְהֹולֵ֥יד אָֽוֶן׃

La Vulgate

Esaïe 59.4  non est qui invocet iustitiam neque est qui iudicet vere sed confidunt in nihili et loquuntur vanitates conceperunt laborem et pepererunt iniquitatem

La Septante

Esaïe 59.4  οὐδεὶς λαλεῖ δίκαια οὐδὲ ἔστιν κρίσις ἀληθινή πεποίθασιν ἐπὶ ματαίοις καὶ λαλοῦσιν κενά ὅτι κύουσιν πόνον καὶ τίκτουσιν ἀνομίαν.