×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Jérémie 22.24     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Jérémie 22.24
Traduction œcuménique de la Bible


Oracles contre les derniers rois de Juda

1 Ainsi parle le Seigneur : Descends à la maison du roi de Juda, et là tu prononceras cette parole,
2 tu diras : Écoute la parole du Seigneur, roi de Juda qui occupes le trône de David — toi, tes serviteurs et tonpeuple qui passe par ces portes !
3 Ainsi parle le Seigneur : Défendez le droit et la justice, délivrez le spolié de la main de l’exploiteur, n’opprimez pas, ne maltraitez pas l’immigré, l’orphelin et la veuve, ne répandez pas de sang innocent en ce lieu !
4 Si vraiment vous agissez ainsi, alors passeront par les portes de cette maison des rois occupant le trône de David, montés sur des chars et des chevaux — lui, ses serviteurs et son peuple.
5 Mais si vous n’écoutez pas ces paroles, je le jure par moi-même — oracle du Seigneur — , cette maison deviendra un monceau de ruines.
6 Oui, ainsi parle le Seigneur au sujet de la maison du roi de Juda :
Même si tu es pour moi un Galaad,
un sommet du Liban,
je n’hésite pas à te transformer en désert,
en ville inhabitée.
7 Je consacre des hommes pour te détruire,
chacun muni de ses outils,
ils couperont tes cèdres de choix
et les laisseront choir dans le feu.
8 Quand des gens de toutes les nations passeront près de cette ville, ils se diront l’un à l’autre : « Pourquoi donc le Seigneur a-t-il traité ainsi cette grande ville ? »
9 Et l’on répondra : « C’est parce qu’ils ont abandonné l’alliance du Seigneur leur Dieu pour se prosterner devant d’autres dieux et leur rendre un culte. »
10 Ne pleurez pas celui qui est mort,
pour lui, pas de manifestations de deuil !
Mais pleurez, pleurez celui qui s’en va,
car il ne reverra plus son pays natal.
11 Oui, ainsi parle le Seigneur au sujet de Shalloum, fils de Josias, roi de Juda, qui avait pris la succession de son père Josias et qui vient de quitter ce lieu : il n’y retournera plus,
12 car il mourra là où on le déporte, et ce pays, il ne le verra plus.
13 Malheureux celui qui construit son palais
au mépris de la justice,
et ses étages au mépris du droit ;
fait travailler les autres pour rien,
sans leur donner de salaire ;
14 qui dit : « Je me construis une vaste maison,
de spacieux étages » ;
qui y perce des fenêtres,
la revêt de cèdre
et l’enduit de vermillon.
15 Penses-tu assurer ton règne
en voulant te distinguer par le cèdre ?
Ton père n’a-t-il pas mangé, bu,
défendu le droit et la justice,
et il a connu le bonheur !
16 Il a pris en main la cause de l’humilié et du pauvre,
et c’était le bonheur !
Me connaître, n’est-ce pas cela ?
- oracle du Seigneur.
17 Tu n’as de regards et de pensées
que pour le profit,
pour répandre le sang de l’innocent
et agir avec brutalité et sauvagerie.
18 Eh bien, ainsi parle le Seigneur le tout-puissant à Yoyaqim, fils de Josias, roi de Juda :
On n’entonne pas pour lui l’élégie :
« Quel malheur, mon frère !
Quel malheur, ma sœur ! »
On n’entonne pas pour lui l’élégie :
« Quel malheur, mon maître !
Quel malheur, Son Excellence ! »
19 On l’enterre comme on enterre un âne :
on le traîne, on le jette
au-delà des portes de Jérusalem.
20 Monte au Liban, pousse des cris,
donne de la voix dans le Bashân.
Partout pousse des cris :
tous tes amants sont brisés.
21 Je t’ai parlé au temps de ton insouciance ;
tu as répondu : « Je ne veux rien entendre. »
C’est ce que tu as fait depuis ta jeunesse,
jamais tu n’as écouté ma voix !
22 Tous tes pasteurs, le vent les envoie paître,
tes amants vont en exil.
Oui, honte et déshonneur alors te couvriront
à cause de toute ta méchanceté.
23 Toi qui habites le Liban,
qui as ton nid dans les cèdres,
comme tu gémis quand surviennent les douleurs,
les spasmes d’une femme en couches !
24 Par ma vie — oracle du Seigneur — , quand bien même Konyahou, fils de Yoyaqim, roi de Juda, serait un sceau attaché à ma main droite, je l’en détacherais.
25 Oui, je te livre à ceux qui en veulent à ta vie et que tu redoutes, à Nabuchodonosor, roi de Babylone, et aux Chaldéens.
26 Je te lance, toi et ta mère qui t’a enfanté, sur une autre terre où vous n’êtes pas nés, et c’est là que vous mourrez.
27 Sur la terre où ils ont la prétention de retourner, ils ne retourneront point.
28 Est-ce donc un récipient tout cassé et bon à rien
que cet homme, Konyahou,
un vase dont on ne veut plus ?
Pourquoi les a-t-on lancés, lui et ses enfants,
jetés sur une terre inconnue d’eux ?
29 O mon pays, mon pays, écoute la parole du Seigneur !
30 Ainsi parle le Seigneur :
Ecrivez au sujet de cet homme : « Un raté,
un garçon qui n’a pas réussi dans sa vie ! »
Parmi ses enfants, pas un seul ne réussira
à s’installer sur le trône de David,
à garder le pouvoir en Juda.

Texte de la Traduction Œcuménique de la Bible 1988