×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Esaïe 57.12     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Esaïe 57.12
Traduction œcuménique de la Bible


1 Le juste périt,
sans que personne prenne la chose à cœur,
les hommes de bien sont raflés,
sans que personne discerne
que c’est sous les coups de la méchanceté
que le juste est raflé !
2 Mais elle viendra, la paix,
et ils seront en repos sur leurs couches,
ceux qui marchent droit.
3 Quant à vous, approchez ici, fils de la sorcière,
croisement d’un adultère et d’une prostituée :
4 De qui vous moquez-vous ?
Contre qui ouvrez-vous largement la bouche
et faites-vous marcher votre langue ?
N’êtes-vous pas des enfants de révolte,
une engeance de tromperie ?
5 Vous vous échauffez près des térébinthes,
sous tout arbre touffu ;
vous immolez des enfants dans des ravins,
dans les failles des rochers.
6 Les blocs polis du ravin, voilà ta part,
la voilà, la voilà, ta portion !
C’est à eux que tu verses des libations,
que tu présentes des offrandes !
En cela puis-je trouver quelque réconfort ?
7 Sur une montagne qui s’élève haut
tu as installé ta couche
et c’est là que tu es montée
pour offrir le sacrifice.
8 Derrière la porte et le montant
tu as installé ton mémorial.
Oui, loin de moi tu t’es dévêtue,
tu es montée, tu as élargi ta couche ;
tu t’es payé une bonne tranche grâce à ces gens
dont tu aimes la couche ;
le membre, tu l’as contemplé !
9 Tu as dévalé vers Mélek avec de l’huile,
tu as prodigué tes parfums,
tu as envoyé tes délégués jusqu’au loin,
tu te rabaisses ainsi jusqu’au séjour des morts.
10 À faire tout ce chemin, tu t’es fatiguée,
mais tu ne dis pas : « C’est désespéré ! »
Tu as retrouvé la vivacité de ta main,
dès lors tu ne restes pas languissante.
11 Qui donc as-tu redouté et craint, puisque tu es déloyale ?
Moi, tu ne m’as pas gardé en mémoire,
tu ne m’as pas fait place en ton cœur !
Moi, n’est-ce pas, je suis depuis longtemps resté inactif,
alors tu ne me crains pas.
12 Mais moi, j’annoncerai ta « justice »,
et tes œuvres, elles ne te seront d’aucun profit.

13 À ton cri, qu’elles te délivrent, tes collections d’idoles !
Le vent les emportera toutes,
un souffle les enlèvera.
Mais qui se réfugie en moi recevra la Terre comme patrimoine
et ma Montagne sainte comme possession.

Promesses de paix et de guérison

14 Et l’on dira :
Remblayez la chaussée, dégagez le chemin,
faites sauter tout obstacle du chemin de mon peuple.
15 Car ainsi parle celui qui est haut et élevé,
qui demeure en perpétuité et dont le nom est saint :
Haut placé et saint je demeure,
tout en étant avec celui qui est broyé
et qui en son esprit se sent rabaissé,
pour rendre vie à l’esprit des gens rabaissés,
pour rendre vie au cœur des gens broyés.
16 Ce n’est pas pour toujours que je querellerai,
ce n’est pas en permanence que je m’irriterai,
car devant moi dépériraient le souffle
et les êtres animés que j’ai faits.
17 Par la perversité de sa rapine, j’ai été irrité,
je l’ai frappé, en me détournant ; j’étais irrité :
il allait, rétif, suivant le chemin de son cœur ;
18 ses chemins, je les ai vus !
Cependant je le guérirai, je le guiderai,
je lui prodiguerai réconfort, à lui et à ses endeuillés,
19 créant le concert des lèvres.
Paix, paix à celui qui est éloigné et à celui qui est proche,
a dit le Seigneur. Oui, je le guérirai !
20 Mais les méchants sont comme une mer agitée
qui ne peut se tenir tranquille,
ses eaux agitent de la boue et de la vase.
21 Point de paix, a dit mon Dieu, pour les méchants !

Texte de la Traduction Œcuménique de la Bible 1988