×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Esaïe 41.11     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Esaïe 41.11
Traduction œcuménique de la Bible


Puissance de Dieu et inconsistance des idoles

1 Tenez-vous en silence devant moi, vous les îles
et que les populations retrempent leur énergie ;
qu’elles approchent et qu’alors elles parlent !
Allons ensemble en jugement nous affronter :
2 Qui a fait surgir du levant un Justicier,
l’appelle sur ses pas,
soumet devant lui les nations,
abaisse les rois,
multiplie comme poussière ses gens d’épée,
comme paille en ouragan ses lanceurs de flèches,
3 si bien qu’il traque les autres et passe outre, indemne,
sans mettre le pied à terre ?
4 Qui a réalisé et exécuté ?
- Celui qui appelle les générations depuis l’origine :
Moi, je suis le Seigneur, le premier,
et serai tel encore auprès des derniers.
5 Les îles le voient : elles sont dans la crainte,
les extrémités de la terre sont tremblantes,
elles suivent l’affaire de près, elles se sont mises en mouvement.
6 Chacun aide son compagnon
et dit à son camarade : « Tiens bon ! »
7 Le ciseleur tient en haleine le mouleur,
le polisseur au marteau, celui qui bat l’enclume ;
il dit du joint : « C’est bon »,
et avec des pointes il le fait tenir
pour qu’il ne branle pas.
8 Mais toi, Israël, mon serviteur,
Jacob, toi que j’ai choisi,
descendance d’Abraham, mon ami,
9 toi que j’ai tenu depuis les extrémités de la terre,
toi que depuis ses limites j’ai appelé,
toi à qui j’ai dit : « Tu es mon serviteur,
je t’ai choisi et non pas rejeté »,
10 ne crains pas car je suis avec toi,
n’aie pas ce regard anxieux, car je suis ton Dieu.
Je te rends robuste, oui, je t’aide,
oui, je te soutiens par ma droite qui fait justice.
11 Voici qu’ils seront honteux, couverts d’outrages
tous ceux qui étaient échauffés contre toi :
ils seront comme rien et périront,
les gens en querelle avec toi ;

12 tu les chercheras et tu ne les trouveras plus,
les gens en lutte avec toi ;
ils seront comme rien, comme néant,
les gens en guerre avec toi.
13 Car moi, le Seigneur, je suis ton Dieu
qui tiens ta main droite,
qui te dis : « Ne crains pas,
c’est moi qui t’aide. »
14 Ne crains pas, Jacob, à présent vermine,
Israël, à présent cadavres,
c’est moi qui t’aide — oracle du Seigneur
celui qui te rachète, c’est le Saint d’Israël.
15 Voici : je te dispose comme un traîneau-herse
neuf et muni de crocs renforcés :
tu vas triturer les montagnes et les déchiqueter,
tu réduiras en bale les collines,
16 tu les vanneras et le vent les emportera,
le tourbillon les dispersera.
Et toi tu exulteras à cause du Seigneur,
à cause du Saint d’Israël tu t’exalteras.
17 Les humiliés et les indigents
qui cherchent de l’eau, mais vainement,
et dont la langue sèche de soif,
moi, le Seigneur, je leur répondrai,
moi, le Dieu d’Israël, je ne les abandonnerai pas.
18 Je ferai jaillir des fleuves sur les coteaux pelés
et des sources au milieu des ravines,
je transformerai le désert en étang
et la terre aride en fontaines.
19 Je mettrai dans le désert le cèdre,
l’acacia, le myrte et l’olivier ;
j’introduirai dans la steppe le cyprès,
l’orme et le buis ensemble,
20 afin que les gens voient et sachent,
qu’ils s’appliquent et saisissent ensemble
que la main du Seigneur a fait cela,
que le Saint d’Israël l’a créé.
21 Présentez votre cause, dit le Seigneur,
avancez vos arguments, dit le Roi de Jacob ;
22 qu’ils s’avancent et qu’ils nous annoncent
ce qui va se déclencher !
Vos premiers augures, quels étaient-ils ?
Rappelez-nous leur annonce : nous y prêterons attention
et nous en reconnaîtrons l’accomplissement !
Ou bien faites-nous entendre les événements futurs,
23 annoncez les choses à venir,
et nous reconnaîtrons que vous êtes des dieux !
Voyons ! provoquez bien-être ou malheur,
alors ensemble nous nous défierons du regard, et nous verrons !
24 Mais voici ce que vous êtes : moins que rien ;
vos réalisations, moins que néant !
C’est un être abject, celui qui fait de vous ses élus.
25 Du nord j’ai fait surgir un homme, et il est venu ;
depuis le soleil levant il s’entend appeler par son nom ;
il piétine les gouverneurs comme de la boue,
comme le potier talonne la glaise.
26 Qui donc l’avait annoncé dès l’origine,
que nous le reconnaissions,
dès les temps passés,
que nous disions : « C’est juste ! »
Non, personne ne l’avait annoncé ;
non, personne ne l’avait laissé entendre ;
non, personne n’avait entendu vos propos.
27 C’est pour Sion que voici, tout premier, celui qui parle,
c’est Jérusalem que je gratifie d’un messager.
28 J’ai regardé : pas un seul homme,
parmi eux pas un seul conseiller !
Je les aurais consultés et ils m’auraient rendu réponse !
29 Voici ce qu’ils sont tous : une malfaisance !
Leurs œuvres ? néant !
Leurs statues ? un souffle, une nullité !

Texte de la Traduction Œcuménique de la Bible 1988