×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Actes 28.25     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Actes 28.25
Lemaistre de Sacy


Sur l’île de Malte

1 Nous étant ainsi sauvés, nous reconnûmes que l’île s’appelait Malte ; et les barbares nous traitèrent avec beaucoup de bonté :
2 car ils nous reçurent tous chez eux, et ils y allumèrent un grand feu, à cause de la pluie et du froid qu’il faisait.
3 Alors Paul ayant ramassé quelques sarments, et les ayant mis au feu, une vipère que la chaleur en fit sortir, le prit à la main.
4 Quand les barbares virent cette bête qui pendait à sa main, ils s’entre-dirent : Cet homme est sans doute quelque meurtrier, puisque après avoir été sauvé de la mer, la vengeance divine le poursuit encore, et ne veut pas le laisser vivre.
5 Mais Paul ayant secoué la vipère dans le feu, n’en reçut aucun mal.
6 Les barbares s’attendaient qu’il enflerait, ou qu’il tomberait mort tout d’un coup ; mais après avoir attendu longtemps, lorsqu’ils virent qu’il ne lui en arrivait aucun mal, ils changèrent de sentiment, et dirent que c’était un dieu.
7 Il y avait dans cet endroit-là des terres qui appartenaient à un nommé Publius, le premier de cette île, qui nous reçut fort humainement, et qui exerça envers nous l’hospitalité durant trois jours.
8 Or il se rencontra que son père était malade de fièvre et de dyssenterie : Paul alla donc le voir, et ayant fait sa prière, il lui imposa les mains, et le guérit.
9 Après ce miracle, tous ceux de l’île qui étaient malades, vinrent à lui, et furent guéris.
10 Ils nous rendirent aussi de grands honneurs ; et lorsque nous nous remîmes en mer, ils nous pourvurent de tout ce qui nous était nécessaire pour notre voyage.

L’Évangile à Rome

11 Au bout de trois mois, nous nous embarquâmes sur un vaisseau d’Alexandrie, qui avait passé l’hiver dans l’île, et qui portait pour enseigne Castor et Pollux .
12 Nous abordâmes à Syracuse, où nous demeurâmes trois jours.
13 De là, en côtoyant la Sicile , nous vînmes à Rhége ; et un jour après, le vent du midi s’étant levé, nous arrivâmes en deux jours à Pouzzoles ;
14 où nous trouvâmes des frères qui nous prièrent de demeurer chez eux sept jours ; et ensuite nous prîmes le chemin de Rome.
15 Lorsque les frères de Rome eurent appris des nouvelles de notre arrivée , ils vinrent au-devant de nous jusqu’au lieu appelé le Marché d’Appius, et aux Trois-Loges ; et Paul les ayant vus, rendit grâces à Dieu, et fut rempli d’une nouvelle confiance.
16 Quand nous fûmes arrivés à Rome, il fut permis à Paul de demeurer où il voudrait avec un soldat qui le gardait.
17 Trois jours après, Paul pria les principaux d’entre les Juifs de venir le trouver ; et quand ils furent venus, il leur dit : Mes frères , quoique je n’eusse rien fait contre le peuple, ni contre les coutumes de nos pères, j’ai été arrêté prisonnier à Jérusalem, et mis entre les mains des Romains ;
18 qui m’ayant examiné, voulaient me mettre en liberté, parce qu’ils ne me trouvaient coupable d’aucun crime qui méritât la mort.
19 Mais les Juifs s’y opposant, j’ai été contraint d’en appeler à César, sans que j’aie dessein néanmoins d’accuser en aucune chose ceux de ma nation.
20 C’est pour ce sujet que je vous ai priés de venir ici, afin de vous voir et de vous parler : car c’est pour ce qui fait l’espérance d’Israël que je suis lié de cette chaîne.
21 Ils lui répondirent : Nous n’avons point recu de lettres de Judée sur votre sujet, et il n’est venu aucun de nos frères de ce pays-là qui nous ait dit du mal de vous.
22 Mais nous voudrions bien que vous nous dissiez vous-même vos sentiments : car ce que nous savons de cette secte, c’est qu’on la combat partout.
23 Ayant donc pris jour avec lui, ils vinrent en grand nombre le trouver en son logis ; et il leur prêchait le royaume de Dieu, leur confirmant ce qu’il leur disait par plusieurs témoignages ; et depuis le matin jusqu’au soir il tâchait de leur persuader, par la loi de Moïse et par les prophètes, ce qui regarde Jésus.
24 Les uns croyaient ce qu’il disait, et les autres ne le croyaient pas.
25 Et ne pouvant s’accorder entre eux, ils se retiraient ; ce qui donna sujet à Paul de leur dire cette parole : C’est avec grande raison que le Saint-Esprit, qui a parlé à nos pères par le prophète Isaïe,
26 a dit : Allez vers ce peuple, et lui dites : Vous écouterez, et en écoutant vous n’entendrez point ; vous verrez, et en voyant vous ne verrez point.
27 Car le cœur de ce peuple s’est appesanti, et leurs oreilles sont devenues sourdes, et ils ont fermé leurs yeux ; de peur que leurs yeux ne voient, que leurs oreilles n’entendent, que leur cœur ne comprenne, et que s’étant convertis, je ne les guérisse.
28 Sachez donc, que ce salut de Dieu est envoyé aux gentils, et qu’ils le recevront.
29 Lorsqu’il leur eut dit ces choses, les Juifs s’en allèrent, ayant de grandes contestations entre eux.
30 Paul ensuite demeura deux ans entiers dans un logis qu’il avait loué, où il recevait tous ceux qui venaient le voir ;
31 prêchant le royaume de Dieu, et enseignant ce qui regarde le Seigneur Jésus-Christ avec toute liberté, sans que personne l’en empêchât.

Cette Bible est dans le domaine public.