×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Jean 18.7     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Jean 18.7
Lemaistre de Sacy


Mort et résurrection de Jésus

Arrestation de Jésus

1 Jésus ayant dit ces choses, s’en alla avec ses disciples au delà du torrent de Cédron, où il y avait un jardin, dans lequel il entra, lui et ses disciples.
2 Judas qui le trahissait, connaissait aussi ce lieu-là ; parce que Jésus y avait souvent été avec ses disciples.
3 Judas ayant donc pris avec lui une compagnie de soldats, et des gens envoyés par les princes des prêtres et par les pharisiens, il vint en ce lieu avec des lanternes, des flambeaux et des armes.
4 Mais Jésus, qui savait tout ce qui devait lui arriver, vint au-devant d’eux, et leur dit : Qui cherchez-vous ?
5 Ils lui répondirent : Jésus de Nazareth. Jésus leur dit : C’est moi. Or Judas qui le trahissait, était aussi là présent avec eux.
6 Lors donc que Jésus leur eut dit, C’est moi ; ils reculèrent, et tombèrent par terre.
7 Il leur demanda encore une fois : Qui cherchez-vous ? Et ils lui dirent : Jésus de Nazareth.
8 Jésus leur répondit : Je vous ai dit que c’est moi. Si c’est donc moi que vous cherchez, laissez aller ceux-ci.
9 Afin que cette parole qu’il avait dite, fût accomplie : Je n’ai perdu aucun de ceux que vous m’avez donnés.
10 Alors Simon-Pierre qui avait une épée, la tira, en frappa un des gens du grand prêtre, et lui coupa l’oreille droite ; et cet homme s’appelait Malchus.
11 Mais Jésus dit à Pierre : Remettez votre épée dans le fourreau ; ne faut-il pas que je boive le calice que mon Père m’a donné ?

Jésus devant les autorités juives

12 Les soldats et leur capitaine, avec les gens envoyés par les Juifs, prirent donc Jésus, et le lièrent ;
13 et ils l’amenèrent premièrement chez Anne, parce qu’il était beau-père de Caïphe, qui était grand prêtre cette année-là.
14 Et Caïphe était celui qui avait donné ce conseil aux Juifs : qu’il était avantageux qu’un seul homme mourût pour tout le peuple.
15 Cependant Simon-Pierre suivit Jésus, comme aussi un autre disciple qui, étant connu du grand prêtre, entra avec Jésus dans la cour de la maison du grand prêtre ;
16 mais Pierre demeura dehors à la porte. Alors cet autre disciple qui était connu du grand prêtre, sortit, et parla à la portière, qui fit entrer Pierre.
17 Cette servante qui gardait la porte, dit donc à Pierre : N’êtes-vous pas aussi des disciples de cet homme ? Il lui répondit : Je n’en suis point.
18 Les serviteurs et les gens qui avaient pris Jésus , étaient auprès du feu, où ils se chauffaient, parce qu’il faisait froid ; et Pierre était aussi avec eux, et se chauffait.
19 Cependant le grand prêtre interrogea Jésus touchant ses disciples et touchant sa doctrine.
20 Jésus lui répondit : J’ai parlé publiquement à tout le monde ; j’ai toujours enseigné dans la synagogue et dans le temple, où tous les Juifs s’assemblent ; et je n’ai rien dit en secret.
21 Pourquoi donc m’interrogez-vous ? Interrogez ceux qui m’ont entendu, pour savoir ce que je leur ai dit. Ce sont ceux-là qui savent ce que j’ai enseigné.
22 Comme il eut dit cela, un des officiers qui était là présent, donna un soufflet à Jésus, en lui disant : Est-ce ainsi que vous répondez au grand prêtre ?
23 Jésus lui répondit : Si j’ai mal parlé, faites voir le mal que j’ai dit ; mais si j’ai bien parlé, pourquoi me frappez-vous ?
24 Anne l’envoya donc alors lié à Caïphe, le grand prêtre.
25 Cependant Simon-Pierre était debout près du feu , et se chauffait. Quelques-uns donc lui dirent : N’êtes-vous pas aussi de ses disciples. Il le nia, en disant : Je n’en suis point.
26 Alors un des gens du grand prêtre, parent de celui à qui Pierre avait coupé l’oreille, lui dit : Ne vous ai-je pas vu dans le jardin avec cet homme ?
27 Pierre le nia encore une fois ; et le coq chanta aussitôt.

Jésus devant les autorités romaines

28 Ils menèrent donc ensuite Jésus de chez Caïphe au prétoire. C’était le matin ; et pour eux, ils n’entrèrent point dans le prétoire, afin de ne se pas souiller, et de pouvoir manger la pâque.
29 Pilate vint donc les trouver dehors, et leur dit : Quel est le crime dont vous accusez cet homme ?
30 Ils lui répondirent : Si ce n’était point un méchant, nous ne vous l’aurions pas livré entre les mains.
31 Pilate leur dit : Prenez-le vous-mêmes, et le jugez selon votre loi. Mais les Juifs lui répondirent, Il ne nous est pas permis de faire mourir personne :
32 afin que ce que Jésus avait dit, lorsqu’il avait marqué de quelle mort il devait mourir, fût accompli.
33 Pilate étant donc rentré dans le palais, et ayant fait venir Jésus, lui dit : Êtes-vous le Roi des Juifs ?
34 Jésus lui répondit : Dites-vous cela de vous-même, ou si d’autres vous l’ont dit de moi ?
35 Pilate lui répliqua : Est-ce que je suis Juif ? Ceux de votre nation et les princes des prêtres vous ont livré entre mes mains : qu’avez-vous fait ?
36 Jésus lui répondit : Mon royaume n’est pas de ce monde. Si mon royaume était de ce monde, mes gens auraient combattu pour m’empêcher de tomber entre les mains des Juifs ; mais mon royaume n’est point d’ici.
37 Pilate lui dit alors : Vous êtes donc Roi ? Jésus lui repartit : Vous le dites ; je suis Roi. Je ne suis né, et je ne suis venu dans le monde, que pour rendre témoignage à la vérité. Quiconque appartient à la vérité, écoute ma voix.
38 Pilate lui dit : Qu’est-ce que la vérité ? Et ayant dit ces mots, il sortit encore pour aller vers les Juifs, et leur dit : Je ne trouve aucun crime en cet homme.
39 Mais comme c’est la coutume que je vous délivre un criminel à la fête de Pâque, voulez-vous que je vous délivre le Roi des Juifs ?
40 Alors ils se mirent de nouveau à crier tous ensemble : Nous ne voulons point celui-ci, mais Barabbas. Or Barabbas était un voleur.

Cette Bible est dans le domaine public.