×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  1 Samuel 1     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

1 Samuel 1
Nouvelle Bible Segond


Ministère de Samuel

Naissance de Samuel

1 Il y avait un homme de Ramataïm–Tsophim, de la région montagneuse d’Ephraïm, nommé Elqana, fils de Yeroham, fils d’Elihou, fils de Tohou, fils de Tsouph, Ephratite,
2 qui avait deux femmes. Le nom de l’une était Anne et le nom de la seconde Peninna ; Peninna avait des enfants, mais Anne n’en avait pas.
3 Chaque année, cet homme montait de sa ville à Silo, pour se prosterner devant le SEIGNEUR (YHWH) des Armées et pour lui offrir des sacrifices. Là se trouvaient les deux fils d’Eli, Hophni et Phinéas, prêtres du SEIGNEUR.
4 Le jour où Elqana offrait son sacrifice, il donnait des parts à sa femme Peninna, ainsi qu’à tous les fils et filles de celle–ci.
5 Mais il donnait à Anne une part d’honneur ; car il aimait Anne, bien que le SEIGNEUR l’eût rendue stérile.
6 Sa rivale ne cessait de la contrarier, parce que le SEIGNEUR l’avait rendue stérile.
7 D’année en année il faisait ainsi, et chaque fois qu’Anne montait à la maison du SEIGNEUR Peninna la contrariait de la même manière. Alors elle pleurait et elle ne mangeait pas.
8 Elqana, son mari, lui dit : Anne, pourquoi pleures–tu ? Pourquoi ne manges–tu pas ? Pourquoi ton cœur est–il triste ? Est–ce que je ne vaux pas mieux pour toi que dix fils ?
9 Après qu’ils eurent mangé et bu à Silo, Anne se leva. Eli, le prêtre, était assis sur son siège, près du montant de la porte du temple du SEIGNEUR .
10 Elle, amère, se mit à prier le SEIGNEUR et à pleurer abondamment.
11 Elle fit un vœu, en disant : SEIGNEUR (YHWH) des Armées, si tu daignes regarder mon affliction, si tu te souviens de moi et ne m’oublies pas, si tu me donnes une descendance, à moi qui suis ta servante, je le donnerai au SEIGNEUR pour tous les jours de sa vie, et le rasoir ne passera pas sur sa tête.
12 Comme sa prière se prolongeait devant le SEIGNEUR, Eli observait sa bouche.
13 Anne parlait dans son cœur ; seules ses lèvres remuaient, mais on n’entendait pas sa voix. Eli pensa qu’elle était ivre.
14 Il lui dit : Jusqu’à quand resteras–tu ivre ? Va cuver ton vin !
15 Anne répondit : Mon seigneur, je ne suis pas une femme entêtée, et je n’ai bu ni vin ni boisson alcoolisée ; je me répandais devant le SEIGNEUR .
16 Ne me prends pas, moi, ta servante, pour une femme sans morale, car c’est l’excès de ma douleur et de ma contrariété qui m’a fait parler jusqu’ici.
17 Eli répondit : Va en paix ; que le Dieu d’Israël te donne ce que tu lui as demandé !
18 Elle dit : Je suis ta servante ; que je trouve toujours grâce à tes yeux ! Puis elle repartit. Elle mangea, et son visage ne fut plus le même.
19 Ils se levèrent de bon matin et, après s’être prosternés devant le SEIGNEUR, ils rentrèrent chez eux, à Rama. Elqana eut des relations avec sa femme Anne, et le SEIGNEUR se souvint d’elle.
20 À la fin de l’année, elle était enceinte ; elle mit au monde un fils, qu’elle appela du nom de Samuel — car, dit–elle, c’est au SEIGNEUR que je l’ai demandé.
21 Le mari, Elqana, monta ensuite, avec toute sa famille, pour offrir au SEIGNEUR le sacrifice annuel, ainsi que son vœu.
22 Mais Anne ne monta pas. Car elle avait dit à son mari : Lorsque le garçon sera sevré, je l’amènerai, afin qu’il paraisse devant le SEIGNEUR et qu’il reste là pour toujours.
23 Elqana, son mari, lui dit : Fais comme il te plaira ; reste ici jusqu’à ce que tu l’aies sevré. Que le SEIGNEUR réalise seulement sa parole ! Ainsi la femme resta ; elle allaita son fils, jusqu’à ce qu’elle l’eût sevré.
24 Quand elle l’eut sevré, elle le fit monter avec elle et prit trois taureaux, un épha de farine et une outre de vin. Elle l’amena à la maison du SEIGNEUR, à Silo : le garçon était encore tout jeune.
25 Ils immolèrent le taureau et amenèrent le garçon à Eli.
26 Anne dit : Pardon, mon seigneur ! Par ta vie, je suis cette femme qui se tenait ici, avec toi, pour prier le SEIGNEUR.
27 C’était pour ce garçon que je priais, et le SEIGNEUR m’a donné ce que je lui demandais.
28 À mon tour, je le cède à la demande du SEIGNEUR : il sera demandé pour le SEIGNEUR tous les jours de sa vie. Sur quoi ils se prosternèrent, là, devant le SEIGNEUR .

Texte de la Nouvelle Bible Segond
Copyright © Éditions Biblio.