×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  1 Pierre 2.18     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

1 Pierre 2.18
Nouvelle Bible Segond


1 Rejetez donc toute malfaisance et toute ruse, l’hypocrisie, l’envie et toute médisance ;
2 comme des enfants nouveau–nés, aspirez au lait non frelaté de la Parole, afin que, par lui, vous croissiez pour le salut,
3 si vous avez goûté la bonté du Seigneur.

Christ, la pierre angulaire

4 Approchez–vous de lui, pierre vivante, rejetée par les humains, certes, mais choisie et précieuse aux yeux de Dieu.
5 Vous–mêmes, comme des pierres vivantes, construisez–vous pour former une maison spirituelle, un saint sacerdoce, afin d’offrir des sacrifices spirituels, agréés de Dieu, par Jésus–Christ ;
6 car voici ce qu’on trouve dans l’Écriture : Je vais poser en Sion une pierre angulaire, choisie, précieuse, et celui qui croit en elle ne sera jamais pris de honte.
7 L’honneur est donc pour vous qui croyez. Mais, pour les gens sans foi : C’est la pierre que les constructeurs ont rejetée qui est devenue la principale, celle de l’angle,
8 et : une pierre d’achoppement, un rocher qui cause la chute. Ils s’y achoppent en refusant d’obéir à la Parole ; c’est aussi à cela qu’ils ont été destinés.
9 Vous, par contre, vous êtes une lignée choisie, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple que Dieu s’est acquis, pour que vous annonciez les hauts faits de celui qui vous a appelés des ténèbres à son étonnante lumière ;
10 vous qui, autrefois, n’étiez pas un peuple, vous êtes maintenant le peuple de Dieu ; vous qui n’aviez pas obtenu compassion, vous avez maintenant obtenu compassion.

Les relations dans le monde

11 Bien–aimés, je vous encourage, comme des exilés et des étrangers, à vous abstenir des désirs de la chair qui font la guerre à l’âme.
12 Ayez une belle conduite parmi les gens des nations, pour que, sur le point même où ils vous accusent de faire le mal, ils voient vos belles œuvres et glorifient Dieu au jour de son intervention.
13 À cause du Seigneur, soyez soumis à toute institution humaine ; au roi, qui est souverain,
14 comme aux gouverneurs qui sont envoyés par lui pour faire justice contre ceux qui font le mal, mais pour louer ceux qui font le bien ;
15 la volonté de Dieu, en effet, c’est qu’en faisant le bien vous réduisiez au silence l’ignorance des gens déraisonnables ;
16 soyez des hommes libres, sans faire de la liberté un voile pour couvrir la malfaisance : soyez des esclaves de Dieu.
17 Honorez tout le monde, aimez vos frères, craignez Dieu, honorez le roi.
18 Domestiques, soyez, en toute crainte, soumis à vos maîtres ; non pas seulement à ceux qui sont bons et conciliants, mais aussi à ceux qui sont difficiles ;
19 car c’est une grâce que de supporter des peines par conscience de Dieu, quand on souffre injustement.
20 Quelle gloire y a–t–il, en effet, à endurer de mauvais traitements lorsqu’on a péché ? En revanche, si vous endurez la souffrance tout en faisant le bien, c’est une grâce devant Dieu.
21 C’est à cela, en effet, que vous avez été appelés, parce que le Christ lui–même a souffert pour vous, vous laissant un exemple, afin que vous suiviez ses traces :
22 il n’a pas commis de péché, et on n’a pas trouvé de ruse dans sa bouche ;
23 quand il était insulté, il ne rendait pas l’insulte ; quand il souffrait, il ne proférait pas de menaces, mais il s’en remettait à celui qui juge justement ;
24 il a lui–même porté nos péchés en son corps, sur le bois, afin que, morts aux péchés, nous vivions pour la justice ; et c’est par ses meurtrissures que vous avez été guéris.
25 Car vous étiez comme des moutons qui s’égaraient, mais maintenant vous êtes retournés vers celui qui est votre berger et votre gardien.

Texte de la Nouvelle Bible Segond
Copyright © Éditions Biblio.