×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Colossiens 2.4     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Colossiens 2.4
Nouvelle Bible Segond


1 Je veux, en effet, que vous sachiez quel grand combat je soutiens pour vous, pour ceux de Laodicée et pour tous ceux qui ne m’ont jamais vu,
2 afin qu’ils soient encouragés, qu’ils soient bien unis dans l’amour et riches d’une pleine conviction de l’intelligence, pour connaître le mystère de Dieu, le Christ,
3 en qui sont cachés tous les trésors de la sagesse et de la connaissance.
4 Je dis cela pour que personne ne vous abuse par de beaux discours.
5 Car si je suis absent de corps, je suis avec vous en esprit, voyant avec joie le bon ordre qui règne parmi vous et la solidité de votre foi dans le Christ.
6 Ainsi, comme vous avez reçu Jésus–Christ, le Seigneur, vivez en lui ;
7 enracinez–vous et construisez–vous en lui, affermissez–vous dans la foi, conformément à ce qui vous a été enseigné, et abondez en actions de grâces.

L’œuvre de Christ et la liberté qui en découle

8 Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie au moyen d’une philosophie trompeuse et vide, selon la tradition des humains, selon les éléments du monde, et non pas selon le Christ.
9 Car c’est en lui qu’habite corporellement toute la plénitude de la divinité,
10 et vous êtes comblés en lui, qui est la tête de tout principat et de toute autorité.
11 En lui vous avez aussi été circoncis d’une circoncision qui n’est pas faite par des mains humaines : par le dépouillement du corps de la chair, par la circoncision du Christ.
12 Ensevelis avec lui par le baptême, vous vous êtes aussi réveillés ensemble en lui, par la foi de l’action de Dieu qui l’a réveillé d’entre les morts.
13 Vous qui étiez morts du fait de vos fautes et par l’incirconcision de votre chair, il vous a rendus vivants avec lui, en nous faisant grâce pour toutes nos fautes ;
14 il a effacé l’acte rédigé contre nous en vertu des prescriptions légales, acte qui nous était contraire ; il l’a enlevé en le clouant à la croix ;
15 il a dépouillé les principats et les autorités, et il les a publiquement livrés en spectacle, en les entraînant dans son triomphe.
16 Dès lors, que personne ne vous juge à propos de ce que vous mangez ou buvez, pour une question de fête, de nouvelle lune ou de sabbat :
17 tout cela n’est qu’une ombre de ce qui est à venir, mais la réalité, c’est le corps du Christ.
18 Ne vous laissez pas frustrer par les gens qui se complaisent dans « l’humilité » et le « culte des anges » au gré de leurs visions ; ils sont gonflés de vanité par la pensée de leur chair,
19 et ils ne s’attachent pas à la tête par laquelle tout le corps, bien uni grâce aux jointures et aux articulations qui le desservent, grandit d’une croissance qui vient de Dieu.
20 Si vous êtes morts avec le Christ aux éléments du monde, pourquoi, comme si vous viviez dans le monde, vous replacez–vous sous des prescriptions légales :
21 « Ne prends pas, ne goûte pas, ne touche pas… »
22 toutes choses destinées à périr par l’usage qu’on en fait ! Il s’agit de commandements et d’enseignements humains
23 qui ont, il est vrai, une apparence de sagesse — culte volontaire, humilité et rigueur pour le corps - mais qui n’ont en fait aucune valeur et ne contribuent qu’à la satisfaction de la chair.

Texte de la Nouvelle Bible Segond
Copyright © Éditions Biblio.