×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Jean 7     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Jean 7
Nouvelle Bible Segond


Jésus à la fête des tentes

1 Après cela, Jésus parcourait la Galilée ; en effet, il ne voulait pas parcourir la Judée, parce que les Juifs cherchaient à le tuer.
2 Or la fête juive des Tentes était proche.
3 Ses frères lui dirent : Pars d’ici et va–t’en en Judée, pour que tes disciples aussi voient les œuvres que tu fais.
4 Personne n’agit en secret, s’il cherche à se mettre en évidence ; si tu fais ces choses, manifeste–toi au monde.
5 En effet, même ses frères ne mettaient pas leur foi en lui.
6 Jésus leur dit : Mon temps n’est pas encore venu ; votre temps à vous est toujours là.
7 Le monde ne peut pas vous détester ; moi, il me déteste, parce que je lui rends le témoignage que ses œuvres sont mauvaises.
8 Montez, vous, à la fête. Moi, je ne monte pas à cette fête, parce que mon temps n’est pas encore accompli.
9 Après avoir dit cela, lui, il demeura en Galilée.
10 Mais quand ses frères furent montés à la fête, alors il y monta lui aussi, non pas manifestement, mais comme en secret.
11 Les Juifs le cherchaient pendant la fête et disaient : Où est–il, celui–là ?
12 Il y avait dans les foules beaucoup de murmures à son sujet. Les uns disaient : C’est un homme de bien. D’autres disaient : Au contraire, il égare la foule.
13 Personne, toutefois, ne parlait ouvertement de lui, par crainte des Juifs.
14 On était déjà au milieu de la fête quand Jésus monta au temple ; là, il enseignait.
15 Les Juifs, étonnés, se demandaient : Comment connaît–il les Écrits, lui qui n’a pas étudié ?
16 Jésus leur répondit : Mon enseignement n’est pas de moi, mais de celui qui m’a envoyé.
17 Si quelqu’un veut faire sa volonté, il saura si cet enseignement vient de Dieu ou si c’est moi qui parle de ma propre initiative.
18 Celui qui parle de sa propre initiative cherche sa propre gloire ; mais celui qui cherche la gloire de celui qui l’a envoyé est vrai, et il n’y a pas d’injustice en lui.
19 Moïse ne vous a–t–il pas donné la loi ? Pourtant aucun de vous ne met la loi en pratique. Pourquoi cherchez–vous à me tuer ?
20 La foule répondit : Tu as un démon ! Qui cherche à te tuer ?
21 Jésus leur répondit : J’ai fait une seule œuvre et vous en êtes tous étonnés.
22 Moïse vous a donné la circoncision, — non qu’elle vienne de Moïse, puisqu’elle vient des pères — et vous circoncisez un homme pendant le sabbat.
23 Si un homme reçoit la circoncision pendant le sabbat, pour que la loi de Moïse ne soit pas annulée, pourquoi vous irritez–vous contre moi qui ai rendu la santé à un homme tout entier pendant le sabbat ?
24 Ne jugez pas selon l’apparence : que votre jugement soit juste !
25 Quelques habitants de Jérusalem disaient : N’est–ce pas celui qu’ils cherchent à tuer ?
26 Le voici qui parle ouvertement, et ils ne lui disent rien ! Est–ce que les chefs auraient vraiment compris qu’il est le Christ ?
27 Cependant, celui–ci, nous savons d’où il est ; le Christ, quand il vient, personne ne sait d’où il est !
28 Alors Jésus, qui enseignait dans le temple, s’écria : Vous me connaissez, et vous savez d’où je suis ! Pourtant ce n’est pas de moi–même que je suis venu ; celui qui m’a envoyé est vrai, et vous, vous ne le connaissez pas.
29 Moi, je le connais, car je viens de lui et c’est lui qui m’a envoyé.
30 Ils cherchaient donc à l’arrêter, mais personne ne mit la main sur lui, parce que son heure n’était pas encore venue.
31 Parmi la foule, beaucoup mirent leur foi en lui ; ils disaient : Le Christ, quand il viendra, produira–t–il plus de signes que celui–ci n’en a produit ?
32 Les pharisiens entendirent la foule murmurer à son sujet. Alors les grands prêtres et les pharisiens envoyèrent des gardes pour l’arrêter.
33 Jésus dit : Je suis encore avec vous pour un peu de temps, et je m’en vais vers celui qui m’a envoyé.
34 Vous me chercherez, mais vous ne me trouverez pas ; là où, moi, je suis, vous, vous ne pouvez pas venir.
35 Les Juifs se dirent entre eux : Où va–t–il se rendre, pour que, nous, nous ne le trouvions pas ? Va–t–il se rendre chez ceux qui sont dispersés parmi les Grecs et instruire les Grecs ?
36 Que signifie cette parole qu’il a dite : « Vous me chercherez, mais vous ne me trouverez pas ; là où, moi, je suis, vous, vous ne pouvez pas venir. »
37 Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, debout, s’écria : Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi et qu’il boive !
38 Celui qui met sa foi en moi, — comme dit l’Écriture — des fleuves d’eau vive couleront de son sein.
39 Il dit cela au sujet de l’Esprit qu’allaient recevoir ceux qui mettraient leur foi en lui ; car il n’y avait pas encore d’Esprit, puisque Jésus n’avait pas encore été glorifié.
40 Des gens de la foule, après avoir entendu ces paroles, disaient : Vraiment, c’est lui, le Prophète !
41 D’autres disaient : C’est le Christ ! Mais d’autres disaient : Est–ce de Galilée que vient le Christ ?
42 L’Écriture ne dit–elle pas que le Christ vient de la descendance de David et de Bethléem, le village où était David ?
43 Il y eut donc, à cause de lui, division parmi la foule.
44 Quelques–uns d’entre eux voulaient l’arrêter, mais personne ne mit la main sur lui.
45 Les gardes revinrent vers les grands prêtres et les pharisiens, qui leur dirent : Pourquoi ne l’avez–vous pas amené ?
46 Les gardes répondirent : Jamais un homme n’a parlé ainsi.
47 Les pharisiens leur répliquèrent : Est–ce que, vous aussi, vous vous êtes laissé égarer ?
48 Y a–t–il quelqu’un parmi les chefs ou les pharisiens qui ait mis sa foi en lui ?
49 Mais cette foule qui ne connaît pas la loi, ce sont des maudits !
50 Nicodème, qui était venu le trouver précédemment et qui était l’un d’entre eux, leur dit :
51 Notre loi juge–t–elle un homme sans qu’on l’ait d’abord entendu et qu’on sache ce qu’il fait ?
52 Ils lui répondirent : Serais–tu de Galilée, toi aussi ? Cherche bien, et tu verras qu’aucun prophète ne vient de Galilée.
53 Et chacun s’en alla chez soi.

Texte de la Nouvelle Bible Segond
Copyright © Éditions Biblio.