×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Luc 13.19     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Luc 13.19
Nouvelle Bible Segond


1 En ce temps–là, quelques personnes vinrent lui raconter ce qui était arrivé à des Galiléens dont Pilate avait mêlé le sang à celui de leurs sacrifices.
2 Il leur répondit : Pensez–vous que ces Galiléens aient été de plus grands pécheurs que tous les autres Galiléens, parce qu’ils ont souffert de la sorte ?
3 Non, je vous le dis. Mais si vous ne changez pas radicalement, vous disparaîtrez tous de même.
4 Ou encore, ces dix–huit sur qui est tombée la tour de Siloam et qu’elle a tués, pensez–vous qu’ils aient été plus coupables que tous les autres habitants de Jérusalem ?
5 Non, je vous le dis. Mais si vous ne changez pas radicalement, vous disparaîtrez tous pareillement.
6 Il disait aussi cette parabole : Un homme avait un figuier planté dans sa vigne. Il vint y chercher du fruit et n’en trouva pas.
7 Alors il dit au vigneron : « Voilà trois ans que je viens chercher du fruit sur ce figuier, et je n’en trouve pas. Coupe–le donc : pourquoi occuperait–il la terre inutilement ? »
8 Le vigneron lui répondit : « Maître, laisse–le encore cette année, le temps que je creuse tout autour et que j’y mette du fumier.
9 Peut–être produira–t–il du fruit à l’avenir ; sinon, tu le couperas ! »

Guérison de la femme courbée

10 Il enseignait dans une des synagogues, un jour de sabbat.
11 Or il y avait là une femme rendue infirme par un esprit depuis dix–huit ans ; elle était courbée et ne pouvait absolument pas se redresser.
12 Quand il la vit, Jésus l’appela et lui dit : Femme, tu es délivrée de ton infirmité.
13 Et il lui imposa les mains. À l’instant même elle se redressa et se mit à glorifier Dieu.
14 Mais le chef de la synagogue, indigné parce que Jésus avait réalisé cette guérison pendant le sabbat, disait à la foule : Il y a six jours pendant lesquels il faut travailler ; venez donc vous faire guérir ces jours–là, et non pas le jour du sabbat !
15 Le Seigneur lui répondit : Hypocrites, chacun de vous, pendant le sabbat, ne détache–t–il pas son bœuf ou son âne de la mangeoire pour le mener boire ?
16 Et cette femme, qui est une fille d’Abraham et que le Satan tenait liée depuis dix–huit ans, il n’aurait pas fallu la détacher de ce lien le jour du sabbat ?
17 Tandis qu’il disait cela, tous ses adversaires étaient pris de honte, et toute la foule se réjouissait de toutes les choses glorieuses qu’il faisait.

La graine de moutarde et le levain

18 Il disait donc : À quoi le règne de Dieu est–il semblable ? À quoi le comparerai–je ?
19 Voici à quoi il est semblable : une graine de moutarde qu’un homme a prise et jetée dans son jardin ; elle pousse, elle devient un arbre, et les oiseaux du ciel habitent dans ses branches.
20 Il dit encore : À quoi comparerai–je le règne de Dieu ?
21 Voici à quoi il est semblable : du levain qu’une femme a pris et introduit dans trois séas de farine, jusqu’à ce que tout ait levé.

L’entrée dans le royaume

22 Il traversait les villes et les villages, et il enseignait en faisant route vers Jérusalem.
23 Quelqu’un lui dit : Seigneur, n’y aura–t–il que peu de gens sauvés ? Il leur répondit :
24 Efforcez–vous d’entrer par la porte étroite. Car, je vous le dis, beaucoup chercheront à entrer et ne le pourront pas.
25 Dès que le maître de maison se sera levé et aura fermé la porte, et que, restés dehors, vous commencerez à frapper à la porte et à dire : « Seigneur, ouvre–nous ! », il vous répondra : « Vous, je ne sais pas d’où vous êtes. »
26 Alors vous commencerez à dire : « Nous avons mangé et bu devant toi, et tu as enseigné dans nos grandes rues ! »
27 Et il vous répondra : « Vous, je ne sais pas d’où vous êtes ; éloignez–vous de moi, vous tous qui commettez l’injustice ! »
28 C’est là qu’il y aura des pleurs et des grincements de dents, quand vous verrez Abraham, Isaac, Jacob et tous les prophètes dans le royaume de Dieu, et que vous serez chassés dehors.
29 On viendra de l’est et de l’ouest, du nord et du sud pour s’installer à table dans le royaume de Dieu.
30 Ainsi, il y a des derniers qui seront premiers et des premiers qui seront derniers.
31 À ce moment même, quelques pharisiens vinrent lui dire : Va–t’en, pars d’ici, car Hérode veut te tuer.
32 Il leur dit : Allez dire à ce renard : Je chasse des démons et j’accomplis des guérisons aujourd’hui et demain ; le troisième jour, j’en aurai fini.
33 Mais il faut que je poursuive ma route aujourd’hui, demain et le jour suivant ; car il n’est pas possible qu’on fasse périr un prophète hors de Jérusalem.
34 Jérusalem, Jérusalem, toi qui tues les prophètes et qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois j’ai voulu rassembler tes enfants comme une poule rassemble sa couvée sous ses ailes ! Mais vous ne l’avez pas voulu.
35 Eh bien, votre maison vous est abandonnée. Je vous le dis, vous ne me verrez plus jusqu’à ce que vienne le moment où vous direz : Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur !

Texte de la Nouvelle Bible Segond
Copyright © Éditions Biblio.