×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Marc 4     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Marc 4
Nouvelle Bible Segond


Le semeur et les terrains

1 Il se remit à enseigner au bord de la mer. Il se rassemble auprès de lui une foule si nombreuse qu’il monte dans un bateau, sur la mer, et s’y assied. Toute la foule était à terre, près de la mer.
2 Il les instruisait longuement en paraboles et leur disait, dans son enseignement :
3 Écoutez : Le semeur sortit pour semer.
4 Comme il semait, une partie de la semence tomba le long du chemin : les oiseaux vinrent et la mangèrent.
5 Une autre partie tomba dans un endroit pierreux, où elle n’avait pas beaucoup de terre : elle leva aussitôt, parce que la terre n’était pas profonde ;
6 mais quand le soleil se leva, elle fut brûlée et elle se dessécha, faute de racines.
7 Une autre partie tomba parmi les épines : les épines montèrent et l’étouffèrent, et elle ne donna pas de fruit.
8 D’autres grains tombèrent dans la bonne terre : montant et croissant, ils finirent par donner du fruit ; l’un rapporta trente, un autre soixante, un autre cent.
9 Et il disait : Celui qui a des oreilles pour entendre, qu’il entende !
10 Lorsqu’il fut à l’écart, ceux qui l’entouraient, avec les Douze, se mirent à l’interroger sur les paraboles.
11 Il leur disait : À vous, le mystère du règne de Dieu a été donné, mais pour ceux du dehors tout arrive en paraboles,
12 de sorte que, tout en regardant bien, ils ne voient rien et que, tout en entendant bien, ils ne comprennent rien, de peur qu’ils ne fassent demi–tour et qu’il ne leur soit pardonné.
13 Il leur dit encore : Vous ne saisissez pas cette parabole ! Comment donc pourrez–vous comprendre toutes les paraboles ?
14 Le semeur sème la Parole.
15 Ceux qui sont le long du chemin, ce sont ceux en qui la Parole est semée, mais à peine l’ont–ils entendue que le Satan vient enlever la Parole qui a été semée en eux.
16 Quant à ceux qui ont été ensemencés dans les endroits pierreux, ce sont ceux qui, lorsqu’ils entendent la Parole, la reçoivent aussitôt avec joie,
17 mais ils n’ont pas de racine en eux–mêmes ; ils ne tiennent qu’un temps ; sitôt que survient la détresse ou la persécution à cause de la Parole, c’est pour eux une cause de chute.
18 D’autres ont été ensemencés parmi les épines ; ce sont ceux qui entendent la Parole,
19 mais les inquiétudes du monde, l’attrait trompeur des richesses et l’intrusion des autres désirs étouffent la Parole, et elle devient stérile.
20 D’autres ont été ensemencés dans la bonne terre ; ce sont ceux qui entendent la Parole, l’accueillent et portent du fruit : l’un trente, un autre soixante, un autre cent.
21 Il leur disait encore : Met–on la lampe sous le boisseau, ou sous le lit ? N’est–ce pas plutôt sur le porte–lampe ?
22 Car il n’est rien de caché qui ne doive se manifester, rien de secret qui ne doive venir en pleine lumière.
23 Si quelqu’un a des oreilles pour entendre, qu’il entende !
24 Il leur disait encore : Prenez garde à ce que vous entendez. C’est avec la mesure à laquelle vous mesurez qu’on mesurera pour vous, et on y ajoutera encore pour vous.
25 Car on donnera à celui qui a ; mais à celui qui n’a pas on enlèvera même ce qu’il a.

La semence et la graine de moutarde

26 Il disait encore : Il en est du règne de Dieu comme d’un homme qui jette de la semence sur la terre ;
27 qu’il dorme ou qu’il veille, nuit et jour, la semence germe et croît sans qu’il sache comment.
28 D’elle–même la terre porte du fruit : d’abord l’herbe, puis l’épi, enfin le blé bien formé dans l’épi ;
29 et sitôt que le fruit est mûr, on y met la faucille, car la moisson est là.
30 Il disait encore : À quoi comparerons–nous le règne de Dieu ? Par quelle parabole le représenterons–nous ?
31 C’est comme une graine de moutarde qui, lorsqu’on la sème en terre, est la plus petite de toutes les semences de la terre ;
32 mais une fois semée, elle monte, devient plus grande que toutes les plantes potagères et donne de grandes branches, de sorte que les oiseaux du ciel peuvent habiter sous son ombre.
33 C’est par beaucoup de paraboles de ce genre qu’il leur disait la Parole, selon ce qu’ils étaient capables d’entendre.
34 Il ne leur parlait pas sans parabole, mais, en privé, il expliquait tout à ses disciples.

Jésus, plus fort que la nature et les démons

35 Le soir de ce même jour, il leur dit : Passons sur l’autre rive.
36 Après avoir renvoyé la foule, ils l’emmènent comme il était, dans le bateau ; il y avait aussi d’autres bateaux avec lui.
37 Survient une forte bourrasque : les vagues se jetaient dans le bateau, déjà il se remplissait.
38 Lui dormait à la poupe sur le coussin. Ils le réveillent et lui disent : Maître, nous sommes perdus et tu ne t’en soucies pas ?
39 Réveillé, il rabroua le vent et dit à la mer : Silence, tais–toi ! Le vent tomba et un grand calme se fit.
40 Puis il leur dit : Pourquoi êtes–vous peureux ? N’avez–vous pas encore de foi ?
41 Ils furent saisis d’une grande crainte ; ils se disaient les uns aux autres : Qui est–il donc, celui–ci, que même le vent et la mer lui obéissent ?

Texte de la Nouvelle Bible Segond
Copyright © Éditions Biblio.