×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Jérémie 15     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Jérémie 15
Nouvelle Bible Segond


Un jugement inéluctable

1 Le SEIGNEUR me dit : Quand Moïse et Samuel se tiendraient devant moi, je resterai insensible à l’égard de ce peuple. Chasse–le de ma vue, qu’il s’en aille !
2 S’ils te disent alors : Où irons–nous ? Tu leur répondras : Ainsi parle le SEIGNEUR : Qui est destiné à la mort, à la mort ! Qui est destiné à l’épée, à l’épée ! Qui est destiné à la famine, à la famine ! Qui est destiné à la captivité, en captivité !
3 Je leur assignerai quatre espèces de fléaux — déclaration du SEIGNEUR : l’épée pour tuer, les chiens pour lacérer, les oiseaux du ciel et les bêtes de la terre pour dévorer et détruire.
4 J’en ferai un sujet de terreur pour tous les royaumes de la terre, à cause de Manassé, fils d’Ezéchias, roi de Juda, à cause de tout ce qu’il a fait dans Jérusalem.
5 Qui donc voudrait t’épargner, Jérusalem, qui te plaindrait ? Qui ferait un détour pour demander comment tu vas ?
6 Tu m’as délaissé, —déclaration du SEIGNEUR — tu es retournée en arrière ; alors j’étends la main sur toi et je te détruis, je suis las d’avoir du regret.
7 Je les vanne aux portes du pays, je tue leurs enfants ; je fais disparaître mon peuple, qui n’est pas revenu de ses voies.
8 Par moi, ses veuves sont plus nombreuses que le sable de la mer : j’amène sur eux, sur la mère du jeune homme, celui qui ravage tout, en plein midi ; je fais tout à coup tomber sur elle l’agitation et l’épouvante.
9 Celle qui avait mis au monde sept fils dépérit, elle rend l’âme ; son soleil se couche quand il fait encore jour ; elle a honte, elle rougit. Ceux qui restent, je les livre à l’épée devant leurs ennemis—déclaration du SEIGNEUR.

Souffrance et plainte de Jérémie

10 Quel malheur pour moi, ma mère, que tu m’aies fait naître, moi, un homme de querelle et de dispute pour tout le pays ! Je n’emprunte ni ne prête, et pourtant tous me maudissent.
11 — Le SEIGNEUR dit : À coup sûr, je t’ai affranchi pour ton bien ; à coup sûr, je suis intervenu pour toi, au temps du malheur, au temps de la détresse.
12 Peut–on briser le fer, le fer du nord et le bronze ?
13 Tes biens et tes trésors, je les livre en butin, non pas pour un paiement, mais à cause de tous tes péchés, sur tout ton territoire.
14 Je te fais passer avec ton ennemi dans un pays que tu ne connais pas, car le feu de ma colère s’est allumé ; il brûle contre vous.
15 — Toi, tu sais ! SEIGNEUR, souviens–toi de moi, interviens pour moi, venge–moi de mes persécuteurs ! Ne me prends pas, toi qui es patient ! Reconnais que je supporte les outrages à cause de toi.
16 Tes paroles se trouvaient là et je les ai dévorées ; ta parole a fait la gaieté et la joie de mon cœur, car ton nom est invoqué sur moi, SEIGNEUR (YHWH), Dieu des Armées !
17 Je ne me suis pas assis dans le conseil secret des rieurs, pour m’y amuser ; ta main me contraint à m’asseoir solitaire, car tu m’as rempli de fureur.
18 Pourquoi ma souffrance est–elle continuelle ? Pourquoi ma plaie est–elle incurable, pourquoi refuse–t–elle de se guérir ? Serais–tu vraiment pour moi comme une source trompeuse, comme une eau à laquelle on ne peut pas se fier ?
19 À cause de cela, ainsi parle le SEIGNEUR : Si tu reviens, je te ramènerai et tu te tiendras à ton poste devant moi ; si tu sépares le précieux du vil, tu seras comme ma propre bouche. C’est à eux de revenir à toi, ce n’est pas à toi de revenir à eux.
20 Je ferai de toi, pour ce peuple, un mur de bronze fortifié ; ils te feront la guerre, mais ils ne l’emporteront pas sur toi, car je suis avec toi pour te sauver et te délivrer—déclaration du SEIGNEUR .
21 Je te délivrerai de la main des mauvais, je te libérerai de la main des brutes.

Texte de la Nouvelle Bible Segond
Copyright © Éditions Biblio.