×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Esaïe 64     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Esaïe 64
Nouvelle Bible Segond


1 (63:19) Nous sommes depuis toujours comme ceux que tu ne gouvernes pas, sur qui ton nom n’est pas proclamé… Si seulement tu déchirais le ciel, si tu descendais, les montagnes crouleraient devant toi ;
2 (64:1) comme s’allume un feu de forge, comme s’évapore l’eau qui bouillonne ; tes ennemis connaîtraient ton nom, et les nations trembleraient devant toi.
3 (64:2) Lorsque tu fis des choses redoutables, que nous n’espérions pas, tu descendis, et les montagnes croulèrent devant toi.
4 (64:3) Jamais on n’a appris ni entendu dire, jamais l’œil n’a vu qu’aucun dieu, à part toi, agisse ainsi pour celui qui l’attend.
5 (64:4) Tu allais à la rencontre de celui qui était content d’agir selon la justice, de ceux qui se souvenaient de tes voies, par qui, de tout temps, nous étions sauvés ; mais tu t’es irrité parce que nous avons péché ;
6 (64:5) nous sommes tous devenus comme impurs, et tout ce que nous faisons pour la justice est comme un vêtement souillé ; nous sommes tous flétris comme des feuilles mortes, et nos fautes nous emportent comme le vent.
7 (64:6) Il n’y a personne qui invoque ton nom, qui s’éveille pour s’attacher à toi. Car tu t’es détourné de nous, et tu nous as laissés fondre à cause de nos fautes.
8 (64:7) Pourtant, SEIGNEUR, tu es notre Père ; nous sommes l’argile, tu es notre potier : nous sommes tous l’œuvre de tes mains.
9 (64:8) Ne t’irrite pas à l’extrême, SEIGNEUR, ne te souviens pas toujours de la faute ; regarde, s’il te plaît : nous sommes tous ton peuple.
10 (64:9) Tes villes sacrées sont devenues un désert ; Sion est devenue un désert, Jérusalem un lieu dévasté.
11 (64:10) Notre maison sacrée et splendide, où nos pères célébraient tes louanges, est devenue la proie des flammes ; tout ce que nous avions de précieux a été ruiné.
12 (64:11) Devant tout cela, SEIGNEUR, te contiendras–tu ? Vas–tu te taire et nous affliger à l’excès ?

Texte de la Nouvelle Bible Segond
Copyright © Éditions Biblio.