×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Esaïe 58.10     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Esaïe 58.10
Nouvelle Bible Segond


Le vrai jeûne

1 Crie à plein gosier, ne te retiens pas ! Elève la voix comme une trompe, dis à mon peuple sa transgression, à la maison de Jacob ses péchés !
2 Jour après jour ils me cherchent, ils désirent connaître mes voies, comme une nation qui aurait agi selon la justice et qui n’aurait pas abandonné l’équité de son Dieu ; ils me demandent des jugements justes, ils désirent s’approcher de Dieu.
3 Pourquoi jeûnons–nous ? Tu ne le vois pas ! Pourquoi nous privons–nous ? Tu ne le sais pas ! Le jour où vous jeûnez, vous vaquez à vos propres affaires et vous pressez tous vos ouvriers.
4 Quand vous jeûnez, ce ne sont que querelles et brouilles, méchants coups de poing ; vous ne jeûnez pas comme le veut ce jour, pour être entendus d’en haut.
5 Est–ce là le jeûne que je préconise, un jour où l’homme se prive ? S’agit–il de courber la tête comme un roseau, de se coucher sur le sac et la cendre ? Est–ce là ce que tu appelles un jeûne, un jour agréé du SEIGNEUR ?
6 Le jeûne que je préconise, n’est–ce pas plutôt ceci : détacher les chaînes de la méchanceté, dénouer les liens du joug, renvoyer libres ceux qu’on écrase, et rompre tout joug ?
7 Ne s’agit–il pas de partager ton pain avec celui qui a faim et de ramener à la maison les pauvres sans abri ? De couvrir celui que tu vois nu, et de ne pas t’esquiver devant celui qui est ta propre chair ?
8 Alors ta lumière poindrait comme l’aurore, et tu te rétablirais bien vite ; ta justice marcherait devant toi, et la gloire du SEIGNEUR serait ton arrière–garde.
9 Alors tu appellerais, et le SEIGNEUR répondrait ; tu appellerais au secours, et il dirait : Je suis là ! Si tu éloignes du milieu de toi le joug, les gestes menaçants et les discours malfaisants,
10 si tu offres à l’affamé ce que tu désires toi–même, si tu rassasies l’affligé, ta lumière se lèvera dans les ténèbres, et ton obscurité sera comme le midi.
11 Le SEIGNEUR te conduira constamment, il te rassasiera dans les lieux arides et redonnera de la vigueur à tout ton corps. Tu seras comme un jardin abreuvé, comme un point d’eau dont l’eau ne déçoit pas.
12 Grâce à toi, on rebâtira sur les ruines d’autrefois, tu relèveras les fondations des générations passées ; on t’appellera « Celui qui répare les brèches », « Celui qui restaure les sentiers, pour rendre le pays habitable ».
13 Si tu te gardes de piétiner le sabbat, de t’occuper de tes propres affaires en mon jour sacré, si tu appelles « délices » le sabbat, « glorieux » le jour sacré du SEIGNEUR, si tu le glorifies en ne suivant pas tes propres voies, en ne vaquant pas à tes propres affaires ni à tes discours,
14 alors tu feras du SEIGNEUR tes délices, et je te ferai circuler sur les hauteurs du pays, je te nourrirai du patrimoine de Jacob, ton père — c’est la bouche du SEIGNEUR qui parle.

Texte de la Nouvelle Bible Segond
Copyright © Éditions Biblio.