×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Job 41     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Job 41
Nouvelle Bible Segond


1 (40:25) Tireras–tu Léviathan avec un hameçon ? Lieras–tu sa langue avec une corde ?
2 (40:26) Passeras–tu un roseau à son museau ? Lui perceras–tu la mâchoire avec un crochet ?
3 (40:27) Te fera–t–il de longues supplications ? Te dira–t–il des paroles douces ?
4 (40:28) Conclura–t–il une alliance avec toi ? Le prendras–tu comme esclave à perpétuité ?
5 (40:29) Joueras–tu avec lui comme avec un oiseau ? L’attacheras–tu pour tes jeunes filles ?
6 (40:30) Des associés le mettront–ils en vente ? Le partageront–ils entre des marchands ?
7 (40:31) Couvriras–tu sa peau de dards et sa tête de harpon à poisson ?
8 (40:32) Mets ta main sur lui : au souvenir du combat, tu ne recommenceras plus !
9 (41:1) Devant lui toute attente n’est qu’illusion ; à son seul aspect n’est–on pas terrassé ?
10 (41:2) Personne n’est assez courageux pour l’exciter ; qui donc tiendrait devant moi ?
11 (41:3) Qui m’a avancé quelque chose pour que je le lui rende ? Sous tout le ciel, tout m’appartient.
12 (41:4) Je ne me tairai pas à propos de son corps, de sa force et de la beauté de son organisme.
13 (41:5) Qui l’a dépouillé de son vêtement ? Qui pénétrera entre ses mâchoires ?
14 (41:6) Qui a ouvert les portes de sa gueule ? Autour de ses dents c’est la terreur.
15 (41:7) Ses orgueilleux et puissants boucliers sont liés étroitement comme par un sceau ;
16 (41:8) ils se serrent l’un contre l’autre, il ne passerait pas entre eux un souffle ;
17 (41:9) ils sont attachés l’un à l’autre, ils se tiennent et ne peuvent se séparer.
18 (41:10) Ses éternuements font jaillir de la lumière ; ses yeux sont comme la lueur de l’aurore.
19 (41:11) Des torches jaillissent de sa gueule, des étincelles de feu s’en échappent.
20 (41:12) Une fumée sort de ses naseaux, comme d’un chaudron qui bout, d’une chaudière ardente.
21 (41:13) Son haleine allume des braises, des flammes sortent de sa gueule.
22 (41:14) Dans son cou réside la puissance, l’effroi bondit au–devant de lui.
23 (41:15) Les éléments de son corps sont attachés ensemble, ils sont fondus sur lui, ils ne vacillent pas.
24 (41:16) Son cœur est dur comme la pierre, dur comme la meule inférieure.
25 (41:17) Devant sa majesté, les plus robustes sont effrayés et s’esquivent, brisés.
26 (41:18) Pour celui qui l’approche, l’épée ne sert à rien, ni la lance, ni le javelot, ni la cuirasse.
27 (41:19) Il considère le fer comme de la paille, le bronze comme du bois pourri.
28 (41:20) La flèche ne le fait pas fuir, les pierres de la fronde sont pour lui de la paille.
29 (41:21) Il considère la massue comme de la paille, il se rit du sifflement du javelot.
30 (41:22) Il a sous lui des pointes aiguës, une herse qu’il traîne sur la boue.
31 (41:23) Il fait bouillonner les profondeurs comme une marmite, il change la mer en un vase à parfum.
32 (41:24) Il laisse derrière lui un sentier lumineux ; l’abîme devient comme les cheveux blancs d’un vieillard.
33 (41:25) Sur la terre il n’a pas de maître ; il a été fait sans terreur.
34 (41:26) Il regarde tout ce qui est élevé, il est le roi des plus fiers animaux.

Texte de la Nouvelle Bible Segond
Copyright © Éditions Biblio.