×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  2 Samuel 12     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

2 Samuel 12
Nouvelle Bible Segond


1 Le SEIGNEUR envoya Nathan à David. Nathan vint à lui et lui dit : Il y avait dans une même ville deux hommes, l’un riche et l’autre pauvre.
2 Le riche avait du petit bétail et du gros bétail en très grande quantité.
3 Le pauvre n’avait rien qu’une petite brebis, qu’il avait achetée ; il la nourrissait, et elle grandissait chez lui avec ses fils ; elle mangeait de son pain, buvait dans sa coupe, couchait sur son sein. Elle était pour lui comme une fille.
4 Un voyageur arriva chez l’homme riche ; comme celui–ci voulait épargner son petit bétail et son gros bétail pour préparer un repas au voyageur qui était arrivé chez lui, il prit la brebis du pauvre et l’apprêta pour l’homme qui était arrivé chez lui.
5 David se mit dans une grande colère contre cet homme ; il dit à Nathan : Par la vie du SEIGNEUR, l’homme qui a fait cela mérite la mort !
6 Quant à la brebis, il la compensera au quadruple, puisqu’il a fait une chose pareille, qu’il n’a pas voulu l’épargner.
7 Alors Nathan dit à David : Cet homme–là, c’est toi ! Ainsi parle le SEIGNEUR, le Dieu d’Israël : C’est moi qui t’ai conféré l’onction pour que tu sois roi sur Israël, et c’est moi qui t’ai délivré de la main de Saül ;
8 je t’ai donné la maison de ton seigneur, j’ai placé sur ton sein les femmes de ton seigneur et je t’ai donné la maison d’Israël et de Juda. Et si cela ne suffisait pas, j’y ajouterais encore !
9 Pourquoi donc as–tu méprisé la parole du SEIGNEUR, en faisant ce qui lui déplaisait ? Tu as abattu par l’épée Urie, le Hittite ; tu as pris sa femme pour en faire ta femme, et lui, tu l’as tué par l’épée des Ammonites.
10 Maintenant, l’épée ne s’écartera jamais de ta maison, parce que tu m’as méprisé et parce que tu as pris la femme d’Urie, le Hittite, pour en faire ta femme.
11 Ainsi parle le SEIGNEUR : Je suscite un malheur contre toi du sein de ta maison ; je prendrai tes propres femmes sous tes yeux pour les donner à l’un de tes proches, et il couchera avec tes femmes sous les yeux de ce soleil.
12 Toi, tu as agi en secret, mais moi, je ferai cela à la face de tout Israël et à la face du soleil.
13 David dit à Nathan : J’ai péché contre le SEIGNEUR ! Nathan répondit à David : Le SEIGNEUR laisse passer ton péché ; tu ne mourras pas.
14 Mais, parce que tu as bafoué le SEIGNEUR en cette affaire, le fils qui t’est né mourra.
15 Puis Nathan s’en alla chez lui. Le SEIGNEUR frappa l’enfant que la femme d’Urie avait donné à David : il tomba malade.
16 David rechercha Dieu pour le garçon et il se mit à jeûner. Rentré chez lui, il passait la nuit couché par terre.
17 Les anciens de sa maison insistèrent auprès de lui pour qu’il se relève de terre ; mais il ne voulut pas et il refusa de manger quoi que ce soit avec eux.
18 Le septième jour, l’enfant mourut. Les gens de la cour de David avaient peur de lui annoncer que l’enfant était mort. Ils disaient : Lorsque l’enfant était encore en vie, nous lui avons parlé, et il ne nous a pas écoutés ; comment pourrions–nous lui dire : « L’enfant est mort ! » Il va très mal réagir.
19 David s’aperçut que ses gens chuchotaient entre eux et il comprit que l’enfant était mort. Il leur demanda : L’enfant est–il mort ? Ils répondirent : Il est mort.
20 Alors David se releva de terre. Il se lava, se parfuma et changea de vêtements ; puis il se rendit à la maison du SEIGNEUR et se prosterna. Il rentra ensuite chez lui et demanda qu’on lui serve un repas ; il mangea.
21 Les gens de sa cour lui dirent : Que fais–tu là ? Quand l’enfant était vivant, tu jeûnais et tu pleurais pour lui ; et maintenant que l’enfant est mort, tu te lèves et tu manges !
22 Il répondit : Lorsque l’enfant était encore en vie, je jeûnais et je pleurais, car je disais : Qui sait si le SEIGNEUR ne me fera pas grâce et si l’enfant ne vivra pas ?
23 Maintenant qu’il est mort, pourquoi jeûnerais–je ? Puis–je le faire revenir ? C’est moi qui irai le rejoindre ; lui, il ne me reviendra pas.
24 David consola Bethsabée, sa femme ; il alla avec elle, il coucha avec elle. Elle mit au monde un fils qu’il appela du nom de Salomon, et qui fut aimé du SEIGNEUR .
25 Par l’intermédiaire de Nathan, le prophète, il l’appela du nom de Yedidia (« Bien–Aimé du SEIGNEUR »), à cause du SEIGNEUR.

Prise de Rabba par David et Joab

26 Joab attaqua Rabba–des–Ammonites et prit la cité royale.
27 Il envoya des messagers à David, pour lui dire : J’ai attaqué Rabba et j’ai déjà pris la Ville des Eaux ;
28 rassemble maintenant le reste des troupes, dresse ton camp contre la ville et prends–la, de peur que je ne la prenne moi–même et que mon nom ne soit prononcé sur elle.
29 David rassembla toutes les troupes et marcha sur Rabba ; il l’attaqua et la prit.
30 Il prit la couronne de la tête de son roi ; son poids était d’un talent — un talent d’or — et elle était garnie d’une pierre précieuse. Elle fut dès lors sur la tête de David. Il emporta de la ville un très grand butin.
31 Quant au peuple qui s’y trouvait, il le fit sortir ; il les affecta aux scies, aux herses de fer et aux haches de fer, et les condamna au moulage des briques ; il traita de même toutes les villes des Ammonites. Puis David revint à Jérusalem avec toutes les troupes.

Texte de la Nouvelle Bible Segond
Copyright © Éditions Biblio.