×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Genèse 41     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Genèse 41
Nouvelle Bible Segond


Joseph devant le pharaon

1 Au bout de deux ans, le pharaon fit un rêve : il se tenait près du Nil.
2 Sept vaches belles et grasses montèrent du Nil et se mirent à paître dans les marécages.
3 Puis sept autres vaches, vilaines et maigres, montèrent du Nil derrière elles et se tinrent à leurs côtés, au bord du Nil.
4 Les vaches vilaines et maigres mangèrent les sept vaches belles et grasses. Là–dessus, le pharaon se réveilla.
5 Il se rendormit et fit un deuxième rêve : sept épis montaient sur une même tige, gras et beaux.
6 Puis sept épis maigres et brûlés par le vent d’est poussèrent derrière eux.
7 Les épis maigres engloutirent les sept épis gras et pleins. Là–dessus, le pharaon se réveilla : c’était un rêve.
8 Au matin, le pharaon était troublé ; il fit appeler tous les mages et tous les sages de l’Égypte et il leur raconta ses rêves, mais personne ne put les lui interpréter.
9 Alors le grand échanson dit au pharaon : Je vais évoquer aujourd’hui le souvenir de mes péchés.
10 Le pharaon était en colère contre nous, ses serviteurs ; il nous avait fait mettre aux arrêts dans la maison du chef des gardes, moi et le grand panetier.
11 Au cours d’une même nuit, moi et lui, nous avons fait chacun un rêve ayant son interprétation propre.
12 Il y avait là avec nous un jeune Hébreu, serviteur du chef des gardes. Nous lui avons raconté nos rêves et il nous les a interprétés ; à chacun il a interprété son rêve.
13 Tout est arrivé exactement selon l’interprétation qu’il nous avait donnée : il m’a rétabli dans ma charge et il a fait pendre l’autre.
14 Alors le pharaon fit appeler Joseph. On le fit sortir du cachot en toute hâte. Il se rasa, changea de vêtements et se rendit auprès du pharaon.
15 Le pharaon dit à Joseph : J’ai fait un rêve. Personne ne sait l’interpréter, mais j’ai appris qu’il te suffit d’entendre un rêve pour l’interpréter.
16 Joseph répondit au pharaon : Ce n’est pas moi ! C’est Dieu qui donnera une réponse favorable au pharaon !
17 Le pharaon dit alors à Joseph : Dans mon rêve, je me tenais au bord du Nil.
18 Sept vaches grasses et de belle apparence sont montées du Nil et se sont mises à paître dans les marécages.
19 Puis sept autres vaches sont montées derrière elles, maigres, d’apparence fort vilaine, efflanquées : je n’en ai jamais vu d’aussi vilaines dans toute l’Égypte.
20 Les vaches efflanquées et vilaines ont mangé les sept premières vaches, celles qui étaient grasses.
21 Celles–ci sont entrées dans leur panse, sans qu’on puisse savoir qu’elles y étaient entrées : elles étaient aussi vilaines qu’auparavant. Là–dessus, je me suis réveillé.
22 J’ai encore vu ceci en rêve : sept épis montaient sur une même tige, pleins et beaux.
23 Puis sept épis racornis, maigres, brûlés par le vent d’est, ont poussé derrière eux.
24 Les épis maigres ont englouti les sept beaux épis. Je l’ai dit aux mages, mais personne n’a su me l’expliquer.
25 Joseph dit au pharaon : Le rêve du pharaon ne fait qu’un ; Dieu indique au pharaon ce qu’il va faire.
26 Les sept belles vaches sont sept années, les sept beaux épis sont sept années : c’est le même rêve.
27 Les sept vaches efflanquées et vilaines qui montaient derrière les premières sont sept années ; et les sept épis vides, brûlés par le vent d’est, seront sept années de famine.
28 Ainsi, comme je viens de le dire au pharaon, Dieu a montré au pharaon ce qu’il va faire.
29 Sept années de grande abondance arrivent pour toute l’Égypte.
30 Sept années de famine les suivront, et on oubliera en Égypte toute cette abondance : la famine réduira le pays à rien.
31 On ne verra plus aucune trace de l’abondance dans le pays, tant la famine qui la suivra sera sévère.
32 Si le rêve s’est répété au pharaon, par deux fois, c’est que la chose est arrêtée de la part de Dieu et que Dieu va se hâter de la faire.
33 Maintenant, que le pharaon trouve un homme intelligent et sage, et qu’il le nomme intendant de l’Égypte.
34 Que le pharaon agisse et qu’il nomme des inspecteurs dans le pays, pour prélever un cinquième des récoltes de l’Égypte pendant les sept années d’abondance.
35 Qu’ils rassemblent tous les vivres de ces bonnes années qui arrivent ; qu’ils fassent, sous l’autorité du pharaon, des réserves de blé et de vivres dans les villes, et qu’ils en aient la garde.
36 Ces vivres seront en dépôt pour le pays, en vue des sept années de famine qu’il y aura en Égypte, afin que le pays ne soit pas décimé par la famine.

Joseph gouverneur de l’Égypte

37 Cette parole plut au pharaon et à tous les gens de sa cour ;
38 le pharaon dit aux gens de sa cour : Pourrions–nous trouver un autre homme comme celui–ci, qui a en lui le souffle de Dieu ?
39 Le pharaon dit à Joseph : Puisque Dieu t’a fait connaître tout cela, il n’y a personne qui soit aussi intelligent et aussi sage que toi.
40 C’est toi qui seras intendant de ma maison, et tout mon peuple dépendra de tes ordres. C’est seulement par le trône que je serai plus grand que toi.
41 Le pharaon dit à Joseph : Regarde, je te nomme intendant de toute l’Égypte.
42 Le pharaon retira de son doigt la bague à cachet et la mit au doigt de Joseph ; il le fit revêtir d’habits de fin lin et lui mit un collier d’or au cou.
43 Il le fit monter sur le second de ses chars ; on criait devant lui : Abrek ! C’est ainsi que le pharaon le nomma intendant de toute l’Égypte.
44 Le pharaon dit encore à Joseph : Je suis le pharaon ! Sans ta permission personne ne lèvera la main ni le pied dans toute l’Égypte.
45 Le pharaon appela Joseph du nom de Tsaphnath–Panéah. Il lui donna pour femme Aséneth, fille de Poti–Phéra, prêtre d’On. Alors Joseph put circuler en Égypte.
46 Joseph avait trente ans lorsqu’il se présenta devant le pharaon, le roi d’Égypte ; il se retira de devant le pharaon et parcourut toute l’Égypte.
47 Pendant les sept années d’abondance, le pays travailla à plein.
48 Joseph rassembla tous les vivres de ces sept années en Égypte ; il plaça les vivres dans les villes, à l’intérieur de chaque ville les vivres de la campagne environnante.
49 Joseph amassa du blé comme le sable de la mer ; la quantité en était si considérable qu’on cessa de compter, parce que c’était impossible.

Naissance de Manassé et d’Éphraïm

50 Avant la première année de famine, deux fils naquirent de Joseph, ceux que lui donna Aséneth, fille de Poti–Phéra, prêtre d’On.
51 Joseph appela le premier–né du nom de Manassé (« Oubli ») — car, dit–il, Dieu m’a fait oublier toute ma peine et toute la maison de mon père.
52 Il appela le second du nom d’Ephraïm (« Fécondité ») — car, dit–il, Dieu m’a rendu fécond au pays de mon affliction.
53 Les sept années d’abondance qu’il y avait eu en Égypte s’achevèrent,
54 et les sept années de famine commencèrent à arriver, comme Joseph l’avait dit. Il y avait la famine dans tous les pays ; mais dans toute l’Égypte, il y avait du pain.
55 Quand toute l’Égypte aussi fut affamée, le peuple cria vers le pharaon pour avoir du pain. Le pharaon dit à toute l’Égypte : Allez voir Joseph et faites ce qu’il vous dira.
56 La famine sévissait dans tout le pays. Joseph ouvrit toutes les réserves et vendit du grain à l’Égypte. La famine était forte en Égypte.
57 De toute la terre on venait en Égypte pour acheter du grain auprès de Joseph ; car la famine était forte sur toute la terre.

Texte de la Nouvelle Bible Segond
Copyright © Éditions Biblio.