×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  1 Samuel 20     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

1 Samuel 20
Segond « Colombe »


Confirmation des dispositions de Saül envers David

1 David prit la fuite des Nayoth de Rama. Il alla trouver Jonathan et dit : Qu’ai-je fait ? Quelle est ma faute, quel est mon péché vis-à-vis de ton père, pour qu’il en veuille à ma vie
2 Jonathan lui répondit : Loin de là ! tu ne mourras pas. Mon père ne fait aucune chose, grande ou petite, sans m’en informer ; pourquoi donc mon père me cacherait-il celle-là ? Il n’en est rien.
3 David fit encore ce serment : Ton père sait bien que j’ai obtenu ta faveur et il aura dit : Que Jonathan ne le sache pas ; cela lui ferait de la peine. Mais, aussi vrai que l’Éternel est vivant et que tu es vivant, il n’y a qu’un pas entre moi et la mort !
4 Jonathan dit à David : Je ferai pour toi ce que tu voudras.
5 Et David lui répondit : Voici que demain c’est la nouvelle lune, et je devrais m’asseoir avec le roi pour manger ; laisse-moi partir, et je me cacherai dans la campagne jusqu’au soir du troisième jour.
6 Si ton père s’inquiète de moi en insistant, tu diras : David m’a prié instamment de le laisser se rendre en hâte à Bethléhem, sa ville, parce qu’il y a pour tout le clan un sacrifice annuel.
7 Et s’il dit : C’est bien ! c’est la paix pour ton serviteur ; mais si la colère s’empare de lui, reconnais que le malheur est résolu de sa part.
8 Montre donc ta bienveillance pour ton serviteur, puisque tu as fait entrer ton serviteur avec toi dans une alliance de l’Éternel. Et, s’il y a quelque faute en moi, fais-moi mourir toi-même, car pourquoi me mènerais-tu jusqu’à ton père ?
9 Jonathan lui dit : Loin de toi (la pensée) que j’aie connaissance d’un malheur résolu par mon père contre toi sans te l’annoncer
10 David dit à Jonathan : Qui me l’annoncera dans le cas où ton père te répondrait durement
11 Et Jonathan dit à David : Viens, sortons dans la campagne. Et ils sortirent tous deux dans la campagne.
12 Jonathan dit à David : Par l’Éternel, le Dieu d’Israël ! Je sonderai mon père demain ou après-demain à pareille heure. S’il est bien disposé pour David, et que je n’envoie vers toi personne pour t’en informer.
13 que l’Éternel fasse à Jonathan ceci et qu’il ajoute cela. Si mon père trouve bon de te faire du mal, je t’informerai aussi et je te laisserai partir, afin que tu t’en ailles en paix, et que l’Éternel soit avec toi, comme il a été avec mon père
14 Si je suis encore en vie tu useras envers moi de la bienveillance de l’Éternel, et je ne mourrai pas.
15 Tu ne retrancheras jamais ta bienveillance envers ma maison, pas même lorsque l’Éternel retranchera chacun des ennemis de David de la surface du sol.
16 Car Jonathan a conclu une alliance avec la maison de David. Que l’Éternel tire vengeance des ennemis de David
17 Jonathan fit de nouveau prêter serment à David (au nom) de son affection pour lui, car il l’aimait comme lui-même.
18 Jonathan lui dit : C’est demain la nouvelle lune ; on s’inquiètera de toi, car ta place sera vide.
19 Le troisième (jour) tu descendras assez bas pour arriver au lieu où tu t’étais caché le jour de l’affaire, et tu resteras près de la pierre d’Ézel.
20 Je tirerai trois flèches dans sa direction, comme si je visais une cible.
21 Alors j’enverrai le garçon (et je lui dirai) : Va chercher les flèches. Si je lui dis : Voici que les flèches sont en deçà de toi, prends-les ! alors viens, tu peux être en paix, il n’y a rien à dire. L’Éternel est vivant
22 Mais si je dis au jeune homme : Voici que les flèches sont au-delà de toi ! alors va-t-en, car l’Éternel te fait partir.
23 Telle est la parole que moi et toi nous nous sommes donnée : voici l’Éternel : il est pour toujours entre toi et moi !
24 David se cacha dans la campagne. C’était la nouvelle lune, et le roi prit place au festin pour manger.
25 Le roi s’assit comme à l’ordinaire sur son siège contre le mur, Jonathan se leva, et Abner s’assit à côté de Saül ; mais la place de David resta vide.
26 Mais Saül ne dit rien ce jour-là ; car (se) disait-il, c’est par hasard, il n’est pas pur, certainement il n’est pas pur.
27 Le lendemain, second jour de la nouvelle lune, la place de David resta encore vide. Et Saül dit à son fils Jonathan : Pourquoi le fils d’Isaï n’est-il venu au repas ni hier ni aujourd’hui
28 Jonathan répondit à Saül : David m’a prié instamment (de le laisser aller) jusqu’à Bethléhem.
29 Il a dit : Laisse-moi partir, je te prie, car nous avons dans la ville un sacrifice de clan, et mon frère m’y a convoqué ; si donc j’ai obtenu ta faveur, permets que je m’échappe pour voir mes frères. C’est pour cela qu’il n’est pas venu à la table du roi.
30 Alors la colère de Saül s’enflamma contre Jonathan. Il lui dit : Fils pervers et rebelle, est-ce que je ne sais pas que tu as pris le parti du fils d’Isaï, à ta honte et à la honte de ta mère
31 Car aussi longtemps que le fils d’Isaï sera vivant sur le territoire, il n’y aura pas de sécurité ni pour toi ni pour ta royauté ; et maintenant envoie-le chercher, amène-le moi, car il est digne de mort.
32 Jonathan répondit à Saül, son père : Pourquoi le ferait-on mourir ? Qu’a-t- il fait
33 Et Saül brandit sa lance contre lui pour le frapper. Jonathan reconnut que c’était chose résolue chez son père que de faire mourir David.
34 Il se leva de table dans une ardente colère et ne participa point au festin le second jour de la nouvelle lune ; car il avait de la peine à cause de David, parce que son père l’avait outragé.
35 Le lendemain matin, Jonathan alla dans la campagne pour le rendez-vous qu’il avait avec David et il était accompagné d’un petit garçon.
36 Il lui dit : Cours chercher les flèches que je vais tirer. Le garçon courut, et Jonathan tira une flèche qui le dépassa.
37 Lorsque le garçon arriva au lieu où était la flèche que Jonathan avait tirée, Jonathan cria derrière lui : La flèche n’est-elle pas plus loin que toi
38 Il lui cria encore : Vite, hâte-toi, ne t’arrête pas ! Et le garçon de Jonathan ramassa les flèches et revint vers son seigneur.
39 Le garçon ne comprenait rien ; Jonathan et David seuls comprenaient la chose.
40 Jonathan remit ses armes au garçon qui était avec lui et lui dit : Va, porte-les à la ville.
41 Après le départ du garçon, David se leva du côté du sud, puis se jeta le visage contre terre et se prosterna trois fois. Les deux amis s’embrassèrent, les deux amis pleurèrent, David surtout.
42 Et Jonathan dit à David : Va en paix, maintenant que nous avons tous deux fait un serment au nom de l’Éternel, en disant : Que l’Éternel soit entre moi et toi, entre ma descendance et ta descendance pour toujours !

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.