×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  1 Samuel 17     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

1 Samuel 17
Segond « Colombe »


Victoire de David contre Goliath

1 Les Philistins rassemblèrent leurs armées pour faire la guerre. Ils se rassemblèrent à Soko, qui appartient à Juda ; ils campèrent entre Soko et Azéqa, à Éphès-Dammim.
2 Saül et les hommes d’Israël se rassemblèrent aussi ; ils campèrent dans la vallée de Éla et ils se rangèrent en ordre de bataille pour affronter les Philistins.
3 Les Philistins se tenaient sur la montagne d’un côté, et Israël se tenait sur la montagne de l’autre côté : la vallée était entre eux.
4 Un porte-parole sortit alors du camp des Philistins et s’avança entre les deux armées. Il se nommait Goliath, il était de Gath et avait une taille de six coudées et un empan.
5 Il avait sur la tête un casque de bronze et portait une cuirasse à écailles qui pesait cinq mille sicles de bronze.
6 Il avait aux jambes des jambières de bronze, et un javelot de bronze en bandoulière.
7 Le bois de sa lance était comme l’ensouple des tisserands et la pointe de sa lance pesait six cents sicles de fer. Le porteur du bouclier marchait devant lui.
8 Il s’arrêta et, s’adressant aux troupes d’Israël, il leur cria : Pourquoi sortez-vous en ordre de bataille ? Ne suis-je pas moi, le Philistin, et vous, n’êtes-vous pas les esclaves de Saül ? Choisissez un homme qui descende contre moi.
9 S’il peut se battre contre moi et qu’il me tue, nous serons vos esclaves ; mais si je l’emporte sur lui et que je le tue, vous serez nos esclaves et vous nous servirez.
10 Le Philistin dit encore : Je lance en ce jour un défi aux troupes d’Israël ! Donnez-moi un homme, et nous nous battrons ensemble.
11 Saül et tout Israël entendirent ces paroles du Philistin et ils furent terrifiés et saisis d’une grande crainte.
12 Or David était fils de cet Éphratien de Bethléhem de Juda, nommé Isaï, qui avait huit fils et qui, au temps de Saül, était devenu un vieillard au milieu du peuple.
13 Les trois fils aînés d’Isaï étaient partis pour la guerre en suivant Saül ; voici le nom de ses trois fils qui étaient partis en guerre : l’aîné Éliab, le deuxième Abinadab, et le troisième Chamma.
14 David était le plus jeune ; et lorsque les trois aînés furent partis à la suite de Saül.
15 David s’en allait de chez Saül et revenait pour faire paître le troupeau de son père à Bethléhem.
16 Le Philistin s’avançait matin et soir. Il se présenta pendant quarante jours.
17 Isaï dit à son fils David : Prends pour tes frères cet épha de (grain) rôti et ces dix pains, et porte-les vite à tes frères dans le camp.
18 Tu apporteras aussi ces dix fromages au chef de leur millier. Tu verras si tes frères se portent bien et tu prendras un gage de leur part.
19 Ils sont avec Saül et tous les hommes d’Israël dans la vallée de Éla et font la guerre aux Philistins.
20 David se leva de bon matin. Il remit le troupeau à un gardien, prit sa charge et partit, comme Isaï le lui avait ordonné. Lorsqu’il arriva au camp, l’armée sortait pour se ranger en bataille et lançait la clameur de guerre.
21 Israël et les Philistins se rangèrent en bataille, troupe contre troupe.
22 David se défit de ses bagages, les remit entre les mains du gardien des bagages et courut vers les rangs. Aussitôt arrivé, il salua ses frères.
23 Tandis qu’il parlait avec eux, voici que le porte-parole monta des rangs philistins ; il se nommait Goliath, c’était un Philistin de Gath. Il tint les mêmes discours, et David les entendit.
24 À la vue de cet homme, tous les hommes d’Israël s’enfuirent devant lui et furent saisis d’une grande crainte.
25 Chacun disait : Avez-vous vu monter cet homme ? C’est pour jeter à Israël un défi qu’il monte ! À celui qui le tuera, le roi accordera de grandes richesses, il lui donnera sa fille et il affranchira la maison de son père en Israël.
26 David dit aux hommes qui se trouvaient avec lui : Que fera-t-on pour celui qui tuera ce Philistin et qui relèvera le défi lancé à Israël ? Qui est donc ce Philistin, cet incirconcis pour lancer un défi aux troupes du Dieu vivant
27 Le peuple, répétant les mêmes paroles, lui dit : Voilà ce qu’on fera pour celui qui le tuera.
28 Éliab, son frère aîné, qui l’avait entendu parler à ces hommes, fut enflammé de colère contre David. Il dit : Pourquoi es-tu descendu, et à qui as-tu remis ce petit troupeau dans le désert ? Je connais ton insolence et la malice de ton cœur. C’est pour voir la bataille que tu es descendu.
29 David répondit : Qu’ai-je fait jusqu’à présent ? En voilà une affaire
30 Il se détourna de lui pour s’adresser à un autre et posa les mêmes questions. Le peuple lui répondit comme la première fois.
31 Lorsqu’on eut entendu les paroles prononcées par David, on les rapporta devant Saül, qui le fit chercher.
32 David dit à Saül : Que personne ne se décourage à cause de ce Philistin ! Ton serviteur ira se battre avec lui.
33 Saül dit à David : Tu ne peux pas marcher contre ce Philistin, car tu n’es qu’un jeune garçon, mais lui, il est un homme de guerre depuis sa jeunesse.
34 David dit à Saül : Ton serviteur faisait paître le troupeau de son père. Et quand le lion ou l’ours venait enlever une bête du troupeau.
35 je courais après lui, je le frappais et j’arrachais la bête de sa gueule. S’il se dressait contre moi, je le saisissais par le poil du menton, je le frappais et je le tuais.
36 C’est ainsi que ton serviteur a frappé le lion et l’ours, et il en sera du Philistin, de cet incirconcis, comme de l’un d’eux, car il a lancé un défi aux troupes du Dieu vivant.
37 David dit encore : L’Éternel, qui m’a délivré de la griffe du lion et de la patte de l’ours, me délivrera aussi de la main de ce Philistin. Alors Saül dit à David : Va, et que l’Éternel soit avec toi !
38 Saül revêtit David de ses (propres) habits ; il plaça sur sa tête un casque de bronze et le revêtit d’une cuirasse.
39 David mit à sa ceinture l’épée de Saül par-dessus ses habits et entreprit de marcher, car il n’avait pas encore essayé. Mais il dit à Saül : Je ne puis pas marcher avec tout cela, je n’ai jamais essayé. David s’en débarrass.
40 et prit en main son bâton, choisit cinq pierres polies du torrent et les mit dans sa gibecière de berger et dans sa poche. Puis, sa fronde à la main, il s’avança contre le Philistin.
41 Le Philistin s’approcha peu à peu de David, précédé de l’homme qui portait son bouclier.
42 Le Philistin regarda et, lorsqu’il aperçut David, il le méprisa, ne voyant en lui qu’un jeune garçon roux et de belle apparence.
43 Le Philistin dit à David : Suis-je un chien, pour que tu viennes contre moi avec des bâtons ? Et, après l’avoir maudit par ses dieux.
44 il ajouta : Viens vers moi, et je donnerai ta chair aux oiseaux du ciel et aux bêtes des champs.
45 David dit au Philistin : Tu marches contre moi avec l’épée, la lance et le javelot ; et moi je marche contre toi au nom de l’Éternel des armées, du Dieu des troupes d’Israël, que tu as mises au défi.
46 Aujourd’hui l’Éternel te livrera entre mes mains, je te frapperai et je te couperai la tête ; aujourd’hui je donnerai les cadavres du camp des Philistins aux oiseaux du ciel et aux animaux de la terre, et toute la terre reconnaîtra qu’Israël a un Dieu.
47 Toute cette assemblée reconnaîtra que ce n’est ni par l’épée ni par la lance que l’Éternel sauve. Car la bataille appartient à l’Éternel, et il vous livre entre nos mains.
48 Aussitôt que le Philistin se redressa pour marcher à la rencontre de David, David se dépêcha de courir sur le champ de bataille à la rencontre du Philistin.
49 David mit la main dans sa gibecière, y prit une pierre et la lança avec sa fronde ; il frappa le Philistin au front, et la pierre pénétra dans le front du Philistin, qui tomba le visage contre terre.
50 Ainsi, avec une fronde et une pierre, David fut plus fort que le Philistin ; il le frappa à mort, sans avoir d’épée à la main.
51 David courut, s’arrêta près du Philistin, se saisit de son épée qu’il tira du fourreau, le tua et lui coupa la tête avec l’épée.
Les Philistins, voyant que leur héros était mort, prirent la fuite.
52 Alors les hommes d’Israël et de Juda se dressèrent, lancèrent une clameur et poursuivirent les Philistins jusqu’aux abords de la vallée et jusqu’aux portes d’Ékron. Les Philistins blessés à mort tombèrent dans le chemin de Chaaraïm jusqu’à Gath et jusqu’à Ékron.
53 Et les Israélites s’en revinrent de la furieuse poursuite des Philistins et pillèrent leur camp.
54 David prit la tête du Philistin et la porta à Jérusalem, et il mit dans sa tente les armes du Philistin.
55 Lorsque Saül avait vu David marcher à la rencontre du Philistin, il avait dit à Abner, chef de l’armée : De qui ce garçon est-il le fils, Abner ? Abner avait répondu : Aussi vrai que tu es vivant, ô roi ! je ne le sais pas.
56 Informe-toi donc de qui ce jeune homme est le fils, dit le roi.
57 Quand David fut de retour après avoir tué le Philistin, Abner le prit et le mena devant Saül. David avait à la main la tête du Philistin.
58 Saül lui dit : Mon garçon, de qui es-tu le fils ? Et David répondit : Je suis le fils de ton serviteur Isaï, de Bethléhem.

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.