×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Deutéronome 2     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Deutéronome 2
Segond « Colombe »


Marches et conflits dans le désert

1 Nous nous sommes tournés et sommes partis pour le désert, par le chemin de la mer des Joncs, comme l’Éternel me l’avait dit ; nous avons contourné bien des jours la montagne de Séir.
2 L’Éternel me dit
3 Vous avez assez contourné cette montagne. Tournez-vous vers le nord.
4 Donne cet ordre au peuple : Vous allez passer près de la frontière de vos frères, les fils d’Ésaü, qui habitent en Séir. Ils vous craindront ; mais soyez bien sur vos gardes.
5 Ne vous mettez pas en campagne contre eux ; car je ne vous donnerai dans leur pays pas même de quoi poser la plante du pied : en effet, j’ai donné la montagne de Séir en possession à Ésaü.
6 Vous vous procurerez d’eux à prix d’argent la nourriture que vous mangerez, et vous achèterez d’eux à prix d’argent même l’eau que vous boirez.
7 Car l’Éternel, ton Dieu, t’a béni dans toute l’œuvre de tes mains, il a connu ta marche dans ce grand désert. Voilà quarante années que l’Éternel, ton Dieu, est avec toi ; tu n’as manqué de rien.
8 Nous sommes passés à distance de nos frères, les fils d’Ésaü, qui habitent en Séir, et à distance du chemin de la Araba, d’Élath et d’Étsyôn-Guéber ; puis nous nous sommes tournés et nous sommes passés par le chemin du désert de Moab.
9 L’Éternel me dit : N’attaque pas Moab et ne te mets pas en campagne pour lui faire la guerre ; car je ne te donnerai pas de possession dans son pays ; c’est aux fils de Loth que j’ai donné Ar en possession.
10 — Les Émim y habitaient auparavant : c’était un peuple grand, nombreux et de haute taille, comme les Anaqim.
11 Ils étaient considérés, eux aussi, comme des Rephaïm, de même que les Anaqim ; les Moabites les appelaient Émim.
12 Séir était habité autrefois par les Horites ; les fils d’Ésaü les dépossédèrent, les détruisirent devant eux et s’établirent à leur place, comme l’a fait Israël dans le pays qu’il possède et que l’Éternel lui a donné.
13 Maintenant, levez-vous et passez le torrent de Zéred. Nous avons alors passé le torrent de Zéred.
14 Le temps où nous avons marché de Qadech-Barnéa au passage du torrent de Zéred fut de trente-huit ans, jusqu’à ce que toute la génération des hommes de guerre ait disparu du milieu du camp, comme l’Éternel le leur avait juré.
15 La main de l’Éternel fut aussi sur eux pour les éliminer du milieu du camp, jusqu’à ce qu’ils aient disparu.
16 Lorsque tous les hommes de guerre eurent disparu du milieu du peuple par la mort.
17 l’Éternel me parla et dit
18 Tu passeras aujourd’hui la frontière de Moab, à Ar.
19 et tu t’approcheras des Ammonites. Ne les attaque pas et ne te mets pas en campagne contre eux ; car je ne te donnerai pas de possession dans le pays des Ammonites : c’est aux fils de Loth que je l’ai donné en possession.
20 — Cette (région) était aussi considérée comme un pays de Rephaïm ; des Rephaïm y habitaient auparavant, et les Ammonites les appelaient Zamzoummin
21 c’était un peuple grand, nombreux et de haute taille, comme les Anaqim. L’Éternel les détruisit devant les Ammonites, qui les dépossédèrent et s’établirent à leur place.
22 C’est ainsi que fit l’Éternel pour les fils d’Ésaü qui habitent en Séir, quand il détruisit les Horites devant eux ; ils les dépossédèrent et s’établirent à leur place, jusqu’à ce jour.
23 Les Avviens, qui habitaient dans les villages jusqu’à Gaza, furent détruits par les Kaphtorim, sortis de Kaphtor, qui s’établirent à leur place. —
24 Levez-vous, partez et passez le torrent de l’Arnon. Vois, j’ai livré entre tes mains Sihôn, roi de Hechbôn, l’Amoréen, et son pays. Dès maintenant prends-en possession ; mets-toi en campagne pour lui faire la guerre
25 Je vais répandre dès aujourd’hui la peur et la crainte de toi sur les peuples qui sont sous tous les cieux ; au bruit de ta renommée, ils trembleront et seront saisis d’angoisse devant toi.

Conquête du royaume de Sihon

26 J’envoyai, du désert de Qedémoth, des messagers à Sihôn, roi de Hechbôn, avec des paroles de paix. Je lui fis dire
27 Je voudrais passer par ton pays ; je ne ferai que suivre la route, sans m’écarter ni à droite ni à gauche.
28 Tu me fourniras à prix d’argent la nourriture que je mangerai, et tu me donneras à prix d’argent l’eau que je boirai ; je ne ferai que passer à pied.
29 C’est ce que m’ont accordé les fils d’Ésaü qui habitent en Séir, et les Moabites qui habitent à Ar. (Accorde-le moi aussi) jusqu’à ce que j’aie passé le Jourdain pour entrer dans le pays que l’Éternel, notre Dieu, nous donne.
30 Mais Sihôn, roi de Hechbôn, ne voulut pas nous laisser passer chez lui ; car l’Éternel, ton Dieu, rendit son esprit inflexible et endurcit son cœur, afin de le livrer entre tes mains, comme (tu le vois) aujourd’hui.
31 L’Éternel me dit : Vois, je te livre dès maintenant Sihôn et son pays. Dès maintenant prends possession de son pays.
32 Sihôn sortit à notre rencontre, avec tout son peuple, pour nous combattre à Yahats.
33 L’Éternel, notre Dieu, nous le livra, et nous l’avons battu, lui, ses fils et tout son peuple.
34 Nous avons pris à ce moment-là toutes ses villes et nous les avons vouées à l’interdit, hommes, femmes et enfants, sans en laisser échapper un seul.
35 Nous n’avons pillé pour nous que le bétail et le butin des villes que nous avions prises.
36 Depuis Aroër sur le bord du torrent de l’Arnon, et la ville qui est dans la vallée, jusqu’à Galaad, il n’y eut pas de ville trop forte pour nous : l’Éternel, notre Dieu, nous livra tout.
37 Mais tu ne t’es pas approché du pays des fils d’Ammon, de tous les bords du torrent de Yabboq, ni des villes de la montagne, ni de tout ce que l’Éternel, notre Dieu, t’avait ordonné (d’épargner).

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.