×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Romains 3.8     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Romains 3.8
Segond « Colombe »


1 Quel est donc le privilège du Juif, ou quelle est l’utilité de la circoncision
2 Considérables de toute manière. Tout d’abord les oracles de Dieu ont été confiés aux Juifs.
3 Eh quoi ! si quelques-uns ont été infidèles, leur infidélité rendra-t-elle sans effet la fidélité de Dieu
4 Certes non ! Que Dieu soit (reconnu pour) vrai, et tout homme pour menteur, selon qu’il est écrit : Afin que tu sois trouvé juste dans tes paroles,
Et que tu triomphes dans ton procès.

5 Mais si notre injustice fait ressortir la justice de Dieu, que dirons-nous ? Dieu est-il injuste quand il donne cours à sa colère ? — Je parle à la manière des hommes.
6 Certes non ! Autrement, comment Dieu jugerait-il le monde ?
7 Et si, par mon mensonge, la vérité de Dieu abonde pour sa gloire, pourquoi suis-je moi-même encore jugé comme pécheur
8 Et, comme certains calomniateurs prétendent que nous le disons, pourquoi ne ferions-nous pas le mal afin qu’il en arrive du bien ? La condamnation de ces gens est juste.
9 Quoi donc ! sommes-nous supérieurs ? Absolument pas. Car nous avons déjà prouvé que tous, Juifs et Grecs, sont sous (l’empire) du péché.
10 selon qu’il est écrit : Il n’y a pas de juste,
Pas même un seul ;

11 Nul n’est intelligent,
Nul ne cherche Dieu.
Tous se sont égarés, ensemble ils sont pervertis,

12 Il n’en est aucun qui fasse le bien,
Pas même un seul.

13 Leur gosier est un sépulcre ouvert,
Ils usent de tromperie avec leurs langues
Ils ont sous leurs lèvres un venin d’aspic.

14 Leur bouche est pleine de malédiction et d’amertume.
15 Ils ont les pieds légers pour répandre le sang,
16 La destruction et le malheur sont sur leur chemin,
17 Ils n’ont pas connu le chemin de la paix.
18 La crainte de Dieu n’est pas devant leurs yeux.
19 Or, nous savons que tout ce que dit la loi, elle le dit à ceux qui sont sous la loi, afin que toute bouche soit fermée, et que tout le monde soit reconnu coupable devant Dieu.
20 Car nul ne sera justifié devant lui par les œuvres de la loi, puisque c’est par la loi que vient la connaissance du péché.

Déclarés justes par la foi en Christ

21 Mais maintenant, sans la loi est manifestée la justice de Dieu, attestée dans la loi et les prophètes.
22 justice de Dieu par la foi en [Jésus]-Christ pour tous ceux qui croient.
23 Car il n’y a pas de distinction : tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu
24 et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est dans le Christ-Jésus.
25 C’est lui que Dieu a destiné comme moyen d’expiation pour ceux qui auraient la foi en son sang, afin de montrer sa justice. Parce qu’il avait laissé impunis les péchés commis auparavant au temps de sa patience.
26 il a voulu montrer sa justice dans le temps présent, de manière à être (reconnu) juste, tout en justifiant celui qui a la foi en Jésus.
27 Où donc est le sujet de se glorifier ? Il est exclu. Par quelle loi ? Par la loi des œuvres ? Non, mais par la loi de la foi.
28 Car nous comptons que l’homme est justifié par la foi, sans les œuvres de la loi.
29 Ou bien, Dieu est-il seulement le Dieu des Juifs ? Ne l’est-il pas aussi des païens ? Oui, il l’est aussi des païens.
30 puisqu’il y a un seul Dieu qui justifiera en vertu de la foi les circoncis, et au moyen de la foi les incirconcis.
31 Est-ce que nous annulons ainsi la loi par la foi ? Certes non ! Au contraire, nous confirmons la loi.

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.