×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Actes 7     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Actes 7
Segond « Colombe »


1 Le souverain sacrificateur dit alors : En est-il bien ainsi ?
2 Étienne répondit : Vous, frères et pères, écoutez ! Le Dieu de la gloire apparut à notre père Abraham, lorsqu’il était en Mésopotamie, avant qu’il habite Harân
3 et il lui dit : Sors de ton pays et de ta famille, et va dans le pays que je te montrerai.
4 Il sortit alors du pays des Chaldéens et habita Harân. De là, après la mort de son père, Dieu le fit passer dans ce pays que vous habitez maintenant
5 il ne lui donna dans ce pays aucun héritage, pas même de quoi poser le pied, mais il promit de lui en donner la possession, ainsi qu’à sa descendance après lui, alors qu’il n’avait pas d’enfant. Dieu parla ainsi
6 Ta descendance séjournera dans un pays étranger ; on la réduira en servitude et on la maltraitera pendant quatre cents ans.
7 Mais la nation à laquelle ils auront été asservis, c’est moi qui la jugerai, dit Dieu ; après cela, ils sortiront et me rendront un culte dans ce lieu-ci.
8 Puis Dieu lui donna l’alliance de la circoncision ; ainsi Abraham engendra Isaac, et le circoncit le huitième jour ; Isaac fit de même pour Jacob, et Jacob pour les douze patriarches.
9 Les patriarches, jaloux de Joseph, le vendirent (pour être emmené) en Égypte.
10 Mais Dieu était avec lui et le tira de toutes ses tribulations ; il lui donna grâce et sagesse devant le Pharaon, roi d’Égypte, qui l’établit gouverneur de l’Égypte et de toute sa maison.
11 Il survint une famine dans toute l’Égypte et en Canaan. La détresse était grande, et nos pères ne trouvaient pas de quoi se nourrir.
12 Jacob apprit qu’il y avait du blé en Égypte et il y envoya nos pères une première fois.
13 La seconde fois, Joseph se fit reconnaître de ses frères, et l’origine de Joseph fut connue du Pharaon.
14 Puis Joseph envoya chercher son père Jacob et toute la famille, composée de 75 personnes.
15 Jacob descendit en Égypte, et il mourut ainsi que nos pères
16 ils furent transportés à Sichem et déposés dans la tombe qu’Abraham avait achetée, à prix d’argent, des fils de Hamor, à Sichem.
17 Comme le temps approchait où (devait s’accomplir) la promesse que Dieu avait faite à Abraham, le peuple en Égypte s’accrut et se multiplia.
18 jusqu’à l’avènement sur l’Égypte d’un autre roi qui n’avait pas connu Joseph.
19 Ce roi, avec une habileté perfide envers notre race, maltraita nos pères, au point de leur faire abandonner leurs enfants, pour qu’ils ne conservent pas la vie.
20 À cette époque, naquit Moïse, qui était beau devant Dieu. Il fut nourri trois mois dans la maison de son père
21 et quand il fut abandonné, la fille du Pharaon le recueillit et l’éleva comme son fils.
22 Moïse fut instruit dans toute la sagesse des Égyptiens, et il était puissant en paroles et en œuvres.
23 Lorsqu’il eut quarante ans révolus, (la pensée) lui vint au cœur de visiter ses frères, les fils d’Israël.
24 Il en vit un qu’on maltraitait, prit sa défense et vengea l’opprimé en frappant l’Égyptien.
25 Il pensait que ses frères comprendraient que Dieu leur accordait le salut par sa main ; mais eux ne comprirent pas.
26 Le jour suivant, il parut au milieu de certains d’entre eux qui se battaient, et il tâcha de rétablir la paix entre eux : Vous, dit-il, vous êtes frères ; pourquoi vous maltraitez-vous l’un l’autre
27 Mais celui qui maltraitait son prochain le repoussa et dit : Qui t’a établi chef et juge sur nous
28 Veux-tu me tuer de la même manière que, hier, tu as tué l’Égyptien
29 À cette parole, Moïse s’enfuit et s’en alla séjourner dans le pays de Madian, où il engendra deux fils.
30 Quarante ans plus tard, un Ange lui apparut au désert du mont Sinaï, dans la flamme d’un buisson en feu.
31 En le voyant, Moïse fut étonné de cette vision, et comme il s’approchait pour regarder, la voix du Seigneur se fit entendre
32 C’est moi le Dieu de tes pères, le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob. Et Moïse, tout tremblant, n’osait regarder.
33 Le Seigneur lui dit : Retire tes sandales de tes pieds, car l’endroit où tu te tiens est une terre sainte.
34 J’ai bien vu le malheur de mon peuple qui est en Égypte, j’ai entendu son gémissement et je suis descendu pour le délivrer. Viens maintenant pour que je t’envoie en Égypte.
35 Ce Moïse, qu’ils avaient renié en disant : Qui t’a établi chef et juge ? C’est lui que Dieu envoya comme chef et comme libérateur avec l’aide de l’Ange qui lui était apparu dans le buisson.
36 C’est lui qui les fit sortir, en opérant des prodiges et des signes au pays d’Égypte, à la mer Rouge et au désert, pendant quarante ans.
37 C’est ce Moïse qui a dit aux fils d’Israël : Dieu vous suscitera d’entre vos frères un prophète comme moi.
38 C’est lui qui, dans l’assemblée au désert, était avec l’Ange qui lui parlait sur le mont Sinaï ; et avec nos pères, il reçut de vivants oracles pour vous les donner.
39 Nos pères ne voulurent pas lui obéir, mais le repoussèrent, et dans leur cœur ils se tournèrent vers l’Égypte.
40 en disant à Aaron : Fais-nous des dieux qui marchent devant nous ; car ce Moïse qui nous a fait sortir du pays d’Égypte, nous ne savons ce qui lui est arrivé.
41 Et, en ces jours-là, ils firent un veau ; ils apportèrent un sacrifice à l’idole et se réjouirent des œuvres de leurs mains.
42 Alors Dieu se détourna et les livra au culte de l’armée du ciel, selon qu’il est écrit dans le livre des prophètes : M’avez-vous offert des victimes et des sacrifices
Pendant quarante ans au désert, maison d’Israël ?

43 Vous avez porté la tente de Molok
Et l’étoile du dieu Rompha.
Ces figures que vous avez faites pour les adorer !
Aussi je vous déporterai au-delà de Babylone.

44 Nos pères avaient au désert la tente du témoignage, comme celui qui parlait à Moïse avait ordonné de la faire d’après le modèle qu’il avait vu.
45 Après l’avoir reçue, nos pères l’introduisirent, sous la conduite de Josué, dans le pays conquis sur les nations que Dieu chassa devant eux. (Elle y resta) jusqu’aux jours de David.
46 qui obtint la faveur de Dieu et demanda de trouver une demeure pour la maison de Jacob.
47 Mais ce fut Salomon qui lui bâtit une maison.
48 Cependant le Très-Haut n’habite pas dans ce qui est fait par la main de l’homme, comme dit le prophète :
49 Le ciel est mon trône,
Et la terre mon marchepied.
Quelle maison me bâtirez-vous, dit le Seigneur,
Ou quel sera le lieu de mon repos ?

50 N’est-ce pas ma main qui a fait tout cela ?
51 (Hommes) au cou raide, incirconcis de cœur et d’oreilles ! vous vous opposez toujours au Saint-Esprit, vous comme vos pères.
52 Lequel des prophètes vos pères n’ont-ils pas persécuté ? Ils ont mis à mort ceux qui annonçaient à l’avance la venue du Juste, dont vous êtes devenus maintenant les meurtriers après l’avoir livré.
53 vous qui avez reçu la loi sur l’ordre des anges, et qui ne l’avez pas gardée !…
54 En entendant cela, ils furent exaspérés dans leurs cœurs, et ils grinçaient des dents contre lui.
55 Mais Étienne, rempli d’Esprit Saint, fixa les regards vers le ciel et vit la gloire de Dieu et Jésus debout à la droite de Dieu.
56 Il dit : Voici : je vois les cieux ouverts et le Fils de l’homme debout à la droite de Dieu.
57 Ils crièrent alors d’une voix forte, en se bouchant les oreilles, et ils se précipitèrent tous ensemble sur lui.
58 le chassèrent hors de la ville et le lapidèrent. Les témoins avaient déposé leurs vêtements aux pieds d’un jeune homme appelé Saul.
59 Ils lapidèrent Étienne, qui priait et disait : Seigneur Jésus reçois mon esprit
60 Puis, il se mit à genoux et s’écria d’une voix forte : Seigneur, ne les charge pas de ce péché ! Et, après avoir dit cela, il s’endormit.

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.