×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Actes 28     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Actes 28
Segond « Colombe »


Sur l’île de Malte

1 Une fois sains et saufs, nous avons appris que l’île s’appelait Malte.
2 Les barbares nous témoignèrent une bienveillance peu commune ; ils nous recueillirent tous auprès d’un grand feu, qu’ils avaient allumé à cause de la pluie qui survenait, et à cause du froid.
3 Paul ramassa un tas de broussailles pour les mettre dans le feu, mais une vipère en sortit par l’effet de la chaleur et s’attacha à sa main.
4 Quand les barbares virent la bête suspendue à sa main, ils se dirent les uns aux autres : Certainement cet homme est un meurtrier, puisque, à peine sauvé de la mer, la Justice (divine) n’a pas (voulu) le laisser vivre.
5 Mais Paul secoua la bête dans le feu et ne ressentit aucun mal.
6 Ces gens s’attendaient à le voir enfler ou tomber mort tout à coup ; mais, après avoir longtemps attendu, ils virent qu’il ne lui arrivait rien d’anormal, changèrent d’avis et dirent que c’était un dieu.
7 Il y avait, dans les environs, une propriété appartenant au premier personnage de l’île, du nom de Publius, qui nous reçut et nous logea amicalement pendant trois jours.
8 Le père de Publius était alité, en proie à la fièvre et à la dysenterie ; Paul entra chez lui, pria, lui imposa les mains et le guérit.
9 Là-dessus, vinrent les autres malades de l’île, et ils furent guéris.
10 On nous rendit de grands honneurs et, à notre départ, on nous fournit ce dont nous avions besoin.

L’Évangile à Rome

11 Après un séjour de trois mois, nous avons fait voile sur un navire d’Alexandrie, qui avait hiverné dans l’île et qui portait pour enseigne les Dioscures.
12 Ayant abordé à Syracuse, nous y sommes restés trois jours.
13 De là, en suivant la côte, nous avons atteint Reggio ; le vent du sud s’étant levé le lendemain, en deux jours nous sommes parvenus à Pouzzoles.
14 où nous avons trouvé des frères qui nous prièrent de rester sept jours avec eux. Et c’est ainsi que nous sommes allés à Rome.
15 Les frères de cette ville, qui avaient eu de nos nouvelles, vinrent à notre rencontre jusqu’au Forum d’Appius et aux Trois-Tavernes. Paul, en les voyant, rendit grâces à Dieu et prit courage.
16 Après notre arrivée à Rome, le centenier livra les prisonniers au commandant mais on permit à Paul de demeurer à part, avec le soldat qui le gardait.
17 Au bout de trois jours, il convoqua les notables des Juifs ; et, quand ils furent réunis, il leur adressa ces paroles : Frères, sans avoir rien fait contre ce peuple ni contre les coutumes de nos pères, j’ai été mis en prison et, de Jérusalem, livré entre les mains des Romains.
18 Après m’avoir interrogé, ceux-ci voulaient me relâcher, parce qu’il n’y avait en moi rien qui mérite la mort.
19 Mais les Juifs s’y opposèrent, et j’ai été forcé d’en appeler à César, sans du reste avoir l’intention d’accuser ma nation.
20 Pour ce motif j’ai demandé à vous voir et à vous parler ; car c’est à cause de l’espérance d’Israël que je porte cette chaîne.
21 Ils lui répondirent : Nous n’avons reçu de Judée aucune lettre à ton sujet, et il n’est venu aucun frère qui ait rapporté ou dit du mal de toi.
22 Mais nous voudrions entendre de toi ce que tu penses, car nous savons que ce parti rencontre partout la contradiction.
23 Ils lui fixèrent un jour, et plusieurs vinrent le trouver dans son logis. Dans son exposé, il rendait témoignage du royaume de Dieu et cherchait, par la loi de Moïse et par les prophètes, à les persuader en ce qui concerne Jésus ; et cela, depuis le matin jusqu’au soir.
24 Les uns furent persuadés par ce qu’il disait, et les autres restèrent incrédules.
25 Comme ils se retiraient, en désaccord les uns avec les autres, Paul n’ajouta que ces mots : C’est avec raison que le Saint-Esprit, parlant à vos pères par le prophète Ésaïe, a dit :
26 Va vers ce peuple, et dis :
Vous entendrez bien et vous ne comprendrez point ;
Vous regarderez bien et vous ne verrez point ;

27 Car le cœur de ce peuple est devenu insensible ;
Ils se sont bouché les oreilles et ils ont fermé les yeux,
De peur de voir de leurs yeux, d’entendre de leurs oreilles,
De comprendre de leur cœur
Et de se convertir, en sorte que je les guérisse.

28 Sachez donc que ce salut de Dieu a été envoyé aux païens : eux, ils l’écouteront.
29 [Lorsqu’il eut dit cela, les Juifs s’en allèrent, en discutant vivement entre eux.]
30 Paul demeura deux ans entiers au domicile qu’il avait loué. Il recevait tous ceux qui venaient le voir
31 il prêchait le royaume de Dieu et enseignait ce qui concerne le Seigneur Jésus-Christ, en toute assurance et sans empêchement.

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.