×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Actes 23.14     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Actes 23.14
Segond « Colombe »


1 Les regards fixés sur le sanhédrin, Paul dit : Frères, c’est en toute bonne conscience que je me suis conduit devant Dieu jusqu’à ce jour.
2 Le souverain sacrificateur Ananias donna l’ordre à ceux qui étaient près de lui de le frapper sur la bouche.
3 Alors Paul lui dit : Dieu te frappera, muraille blanchie ! Tu sièges pour me juger selon la loi, et contre la loi, tu ordonnes de me frapper
4 Ceux qui étaient là dirent : Tu insultes le souverain sacrificateur de Dieu
5 Et Paul dit : Je ne savais pas, frères, que c’était le souverain sacrificateur : car il est écrit : Tu ne diras pas de mal du chef de ton peuple.
6 Sachant qu’une partie (de l’assemblée) était composée de Sadducéens et l’autre de Pharisiens Paul cria dans le sanhédrin : Frères, moi je suis Pharisien, fils de Pharisiens ; c’est à cause de l’espérance et de la résurrection des morts que je suis mis en jugement.
7 Quand il eut dit cela, il se produisit une dispute entre les Pharisiens et les Sadducéens, et la multitude se divisa.
8 Les Sadducéens disent en effet qu’il n’y a pas de résurrection, ni d’ange, ni d’esprit, tandis que les Pharisiens l’affirment.
9 Il y eut une grande clameur, et quelques scribes du parti des Pharisiens se levèrent, engagèrent un vif débat et dirent : Nous ne trouvons aucun mal en cet homme ; et si un esprit ou un ange lui avait parlé
10 Comme la dispute allait croissant, le tribun, craignant que Paul ne soit mis en pièces par eux, donna l’ordre à la troupe de descendre pour l’enlever du milieu d’eux et le conduire à la forteresse.

Transfert de Paul à Césarée

11 La nuit suivante, le Seigneur s’approcha de Paul et dit : Prends courage ; car, de même que tu as rendu témoignage de moi à Jérusalem, il faut aussi que tu rendes témoignage à Rome.
12 Quand le jour fut venu, les Juifs fomentèrent un complot et s’engagèrent sous peine d’anathème à ne pas manger ni boire avant d’avoir tué Paul.
13 Ceux qui avaient fait ce complot étaient plus de quarante
14 ils allèrent trouver les principaux sacrificateurs et les anciens pour leur dire : Nous nous sommes engagés, sous peine d’anathème, à ne goûter d’aucune nourriture avant d’avoir tué Paul.
15 Vous donc, maintenant, d’accord avec le sanhédrin, adressez-vous au tribun pour qu’il l’amène devant vous, comme si vous deviez examiner son cas plus exactement ; et nous, nous sommes prêts à le tuer avant qu’il approche.
16 Le fils de la sœur de Paul entendit parler du guet-apens et se rendit à la forteresse, où il entra pour en informer Paul.
17 Paul appela l’un des centeniers et lui dit : Conduis ce jeune homme vers le tribun, car il a quelque chose à lui annoncer.
18 Le centenier le prit donc avec lui, le conduisit vers le tribun et dit : Le prisonnier Paul m’a appelé, et m’a demandé de conduire vers toi ce jeune homme, qui a quelque chose à te dire.
19 Le tribun le prit par la main et, se retirant à l’écart, s’informa : Qu’as-tu à m’annoncer
20 Il répondit : Les Juifs se sont mis d’accord pour te demander d’amener Paul demain devant le sanhédrin, comme s’il devait s’informer plus exactement de son cas.
21 N’écoute pas leur demande, car plus de quarante d’entre eux préparent un guet-apens contre lui et se sont engagés, sous peine d’anathème, à ne pas manger ni boire avant de l’avoir tué ; ils sont prêts maintenant et n’attendent que ton consentement.
22 Le tribun congédia le jeune homme, après lui avoir recommandé de ne parler à personne de ce qu’il lui avait fait savoir.
23 Ensuite il appela deux des centeniers et dit : Tenez prêts deux cents soldats, soixante-dix cavaliers et deux cents lanciers pour aller, dès la troisième heure de la nuit, jusqu’à Césarée.
24 Préparez aussi des montures, afin de mener Paul sain et sauf au gouverneur Félix.
25 Il écrivit une lettre ainsi conçue :
26 Claude Lysias, au très excellent gouverneur Félix, salut !
27 Cet homme, dont les Juifs s’étaient emparés, allait être tué par eux, lorsque j’intervins avec la troupe et le délivrai, ayant appris qu’il était Romain.
28 J’ai voulu connaître le motif pour lequel ils l’accusaient, et l’ai amené devant leur sanhédrin.
29 J’ai trouvé que s’il était accusé, c’était pour des questions discutées relatives à leur loi, mais qu’il n’y avait contre lui aucune accusation qui mérite la mort ou les chaînes.
30 Avisé d’un complot contre cet homme, je te l’ai aussitôt envoyé, en recommandant à ses accusateurs de porter plainte contre lui en ta présence [Adieu.]
31 Les soldats, selon l’ordre reçu, prirent Paul et le conduisirent pendant la nuit jusqu’à Antipatris.
32 Le lendemain, ils retournèrent à la forteresse en laissant les cavaliers partir avec lui.
33 Arrivés à Césarée, ceux-ci remirent la lettre au gouverneur et lui présentèrent Paul.
34 Après avoir lu la lettre, le gouverneur demanda de quelle province il était. En apprenant qu’il était de la Cilicie
35 Je t’entendrai, dit-il, quand tes accusateurs aussi seront arrivés. Et il donna l’ordre de le garder dans le prétoire d’Hérode.

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.