×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Jean 19.14     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Jean 19.14
Segond « Colombe »


1 Alors Pilate fit prendre et flageller Jésus.
2 Les soldats tressèrent une couronne d’épines qu’ils mirent sur sa tête, et le revêtirent d’un manteau de pourpre
3 puis, ils s’approchaient de lui et disaient : Salut, roi des Juifs ! Et ils lui donnaient des gifles.
4 Pilate sortit de nouveau et dit aux Juifs : Voici, je vous l’amène dehors, afin que vous sachiez que je ne trouve aucun motif (de condamnation) en lui.
5 Jésus sortit donc, portant la couronne d’épines et le manteau de pourpre. Et Pilate leur dit : Voici l’homme !
6 Lorsque les principaux sacrificateurs et les gardes le virent, ils crièrent : Crucifie ! Crucifie ! Pilate leur dit : Prenez-le vous-mêmes et crucifiez-le ; car moi, je ne trouve pas de motif (de condamnation) en lui.
7 Les Juifs lui répondirent : Nous avons une loi, et selon la loi, il doit mourir, parce qu’il s’est fait Fils de Dieu.
8 Quand Pilate entendit cette parole, sa crainte augmenta.
9 Il rentra dans le prétoire et dit à Jésus : D’où es-tu ? Mais Jésus ne lui donna pas de réponse. Pilate lui dit alors
10 À moi, tu ne parles pas ? Ne sais-tu pas que j’ai le pouvoir de te relâcher, et que j’ai le pouvoir de te crucifier
11 Jésus répondit : Tu n’aurais sur moi aucun pouvoir, s’il ne t’avait été donné d’en-haut. C’est pourquoi celui qui me livre à toi est coupable d’un plus grand péché.
12 Dès ce moment, Pilate cherchait à le relâcher. Mais les Juifs crièrent : Si tu le relâches, tu n’es pas ami de César. Quiconque se fait roi, se déclare contre César.
13 Pilate, après avoir entendu ces paroles, amena Jésus dehors et s’assit au tribunal, au lieu dit : le Pavé et en hébreu : Gabbatha.
14 C’était la préparation de la Pâque, et environ la sixième heure. Il dit aux Juifs : Voici votre roi
15 Mais ils s’écrièrent : À mort ! À mort ! crucifie-le ! Pilate leur dit : Crucifierai-je votre roi ? Les principaux sacrificateurs répondirent : Nous n’avons de roi que César.
16 Alors, il le leur livra pour être crucifié. Ils prirent donc Jésus et [l’emmenèrent].

Crucifixion et mort de Jésus

17 Jésus, portant sa croix, sortit (de la ville) vers le lieu appelé : le Crâne, qui se dit en hébreu : Golgotha.
18 C’est là qu’ils le crucifièrent, et avec lui deux autres, un de chaque côté, et Jésus au milieu.
19 Pilate fit aussi un écriteau qu’il plaça sur la croix. Il y était inscrit : Jésus de Nazareth, le roi des Juifs.
20 Beaucoup de Juifs lurent cet écriteau, parce que l’endroit où Jésus fut crucifié était près de la ville : l’inscription était en hébreu, en latin et en grec.
21 Les principaux sacrificateurs des Juifs dirent à Pilate : N’écris pas : Le roi des Juifs ; mais : il a dit : Je suis le roi des Juifs.
22 Pilate répondit : Ce que j’ai écrit, je l’ai écrit.
23 Les soldats, après avoir crucifié Jésus, prirent ses vêtements, et ils en firent quatre parts, une part pour chaque soldat. Ils prirent aussi sa tunique, qui était sans couture, d’un seul tissu depuis le haut jusqu’en bas. Ils dirent entre eux
24 Ne la déchirons pas, mais que le sort désigne celui à qui elle sera. C’était afin que s’accomplisse l’Écriture : Ils se sont partagé mes vêtements
Et ils ont tiré au sort ma robe
. Voilà ce que firent les soldats.
25 Près de la croix de Jésus, se tenaient sa mère et la sœur de sa mère, Marie femme de Clopas et Marie-Madeleine.
26 Jésus, voyant sa mère, et debout auprès d’elle le disciple qu’il aimait dit à sa mère : Femme, voici ton fils.
27 Puis il dit au disciple : Voici ta mère. Et dès cette heure-là, le disciple la prit chez lui.
28 Après cela, Jésus, qui savait que déjà tout était achevé, dit afin que l’Écriture soit accomplie : J’ai soif.
29 Il y avait là un vase plein de vinaigre. On fixa à une tige d’hysope une éponge imbibée de vinaigre et on l’approcha de sa bouche.
30 Quand il eut pris le vinaigre, Jésus dit : Tout est accompli. Puis il baissa la tête et rendit l’esprit.
31 C’était (le jour de) la préparation et, pour ne pas laisser les corps en croix pendant le sabbat — or ce sabbat était un grand jour — les Juifs demandèrent à Pilate de les faire enlever après leur avoir brisé les jambes.
32 Les soldats vinrent donc et brisèrent les jambes du premier, puis de l’autre qui avait été crucifié avec lui.
33 Arrivés à Jésus et le voyant déjà mort, ils ne lui brisèrent pas les jambes
34 mais un des soldats lui perça le côté avec une lance, et aussitôt, il sortit de l’eau et du sang.
35 Celui qui l’a vu en a rendu témoignage, et son témoignage est vrai ; et lui, il sait qu’il dit vrai, afin que vous croyiez, vous aussi.
36 Cela est arrivé, pour que l’Écriture soit accomplie : Aucun de ses os ne sera brisé.
37 Et ailleurs, l’Écriture dit encore : Ils regarderont à celui qu’ils ont percé.

Mise au tombeau du corps de Jésus

38 Après cela, Joseph d’Arimathée, qui était disciple de Jésus, mais en secret par crainte des Juifs, demanda à Pilate (la permission) d’enlever le corps de Jésus. Et Pilate le permit. Il vint donc et enleva le corps.
39 Nicodème, qui auparavant était allé de nuit vers Jésus vint aussi et apporta un mélange d’environ cent livres de myrrhe et d’aloès.
40 Ils prirent donc le corps de Jésus et l’enveloppèrent de bandelettes, avec les aromates, comme c’était la coutume d’ensevelir chez les Juifs.
41 Or, il y avait un jardin à l’endroit où il avait été crucifié, et dans le jardin, un tombeau neuf où personne encore n’avait été déposé.
42 Ce fut là qu’ils déposèrent Jésus, à cause de la préparation des Juifs, parce que le tombeau était proche.

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.