×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Luc 6     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Luc 6
Segond « Colombe »


Jésus et le sabbat

1 Il arriva, un jour de sabbat, que Jésus traversait des champs. Ses disciples arrachaient des épis et les mangeaient, après les avoir froissés dans les mains.
2 Quelques Pharisiens leur dirent : Pourquoi faites-vous ce qu’il n’est pas permis de faire pendant le sabbat
3 Jésus leur répondit : N’avez-vous pas lu ce que fit David, lorsqu’il eut faim, lui et ses gens
4 comment il entra dans la maison de Dieu, prit les pains de proposition, en mangea et en donna à ses gens, bien qu’il ne soit permis qu’aux sacrificateurs de les manger
5 Et il leur dit : Le Fils de l’homme est maître du sabbat.
6 Il arriva, un autre jour de sabbat, que Jésus entra dans la synagogue, et qu’il enseignait. Il s’y trouvait un homme dont la main droite était sèche.
7 Les scribes et les Pharisiens observaient Jésus, pour voir s’il ferait une guérison le jour du sabbat : c’était afin de trouver un (motif) de l’accuser.
8 Mais il connaissait leurs raisonnements, et il dit à l’homme qui avait la main sèche : Lève-toi et tiens-toi là au milieu. Il se leva et se tint debout.
9 Et Jésus leur dit : Je vous le demande, est-il permis le jour du sabbat, de faire du bien ou de faire du mal, de sauver une personne ou de la perdre.
10 Alors, promenant ses regards sur eux tous, il dit à l’homme : Étends ta main. Il le fit, et sa main devint saine.
11 Remplis de fureur, ils discutaient entre eux sur ce qu’ils feraient à Jésus.

Choix des douze apôtres

12 En ce temps-là, Jésus se rendit à la montagne pour prier, et il passa toute la nuit dans la prière à Dieu.
13 Quand le jour parut, il appela ses disciples et en choisit douze, auxquels il donna le nom d’apôtres :
14 Simon, qu’il nomma Pierre, André son frère, Jacques, Jean, Philippe, Barthélemy.
15 Matthieu, Thomas, Jacques fils d’Alphée, Simon appelé le zélote.
16 Jude fils de Jacques, et Judas Iscariot, qui devint traître.
17 Il descendit avec eux et s’arrêta sur un plateau où se trouvait une grande foule de ses disciples et une multitude de peuples de toute la Judée, de Jérusalem et du littoral de Tyr et de Sidon. Ils étaient venus pour l’entendre et pour être guéris de leurs maladies.
18 Ceux qui étaient tourmentés par des esprits impurs étaient guéris.
19 Et toute la foule cherchait à le toucher, parce qu’une force sortait de lui et les guérissait tous.

Le sermon sur la montagne

20 Alors il leva les yeux sur ses disciples et dit : Heureux vous les pauvres, car le royaume de Dieu est à vous !
21 Heureux vous qui avez faim maintenant, car vous serez rassasiés !
Heureux vous qui pleurez maintenant, car vous serez dans la joie !
22 Heureux serez-vous, lorsque les hommes vous haïront, lorsqu’ils vous chasseront, vous insulteront et rejetteront votre nom comme infâme, à cause du Fils de l’homme.
23 Réjouissez-vous en ce jour-là et tressaillez de joie, parce que votre récompense sera grande dans le ciel ; car c’est ainsi que leurs pères agissaient à l’égard des prophètes.
24 Mais malheur à vous, les riches, car vous avez votre consolation.
25 Malheur à vous qui êtes rassasiés maintenant, car vous aurez faim !
Malheur à vous qui riez maintenant, car vous serez dans le deuil et dans les larmes !
26 Malheur lorsque tous les hommes parleront bien de vous, car c’est ainsi que leurs pères agissaient à l’égard des faux prophètes !
27 Mais je vous dis, à vous qui écoutez : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent.
28 bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous maltraitent.
29 Si quelqu’un te frappe sur une joue, présente-lui aussi l’autre. Si quelqu’un te prend ton manteau, ne l’empêche pas de prendre encore ta tunique.
30 Donne à quiconque te demande, et ne réclame pas tes biens à celui qui les prend.
31 Ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le pareillement pour eux.
32 Si vous aimez ceux qui vous aiment, quel gré vous en saura-t-on ? Les pécheurs aussi aiment ceux qui les aiment.
33 Si vous faites du bien à ceux qui vous font du bien, quel gré vous en saura-t-on ? Les pécheurs aussi en font autant.
34 Et si vous prêtez à ceux de qui vous espérez recevoir, quel gré vous en saura-t-on ? Les pécheurs aussi prêtent aux pécheurs, afin de recevoir l’équivalent.
35 Mais aimez vos ennemis, faites du bien et prêtez sans rien espérer. Votre récompense sera grande et vous serez fils du Très-Haut, car il est bon pour les ingrats et pour les méchants.
36 Soyez miséricordieux, comme votre Père est miséricordieux.
37 Ne jugez pas, et vous ne serez point jugés, ne condamnez pas, et vous ne serez point condamnés, absolvez et vous serez absous.
38 Donnez, et l’on vous donnera : on versera dans votre sein une bonne mesure, serrée, secouée et qui déborde ; car on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez.
39 Il leur dit aussi une parabole : Un aveugle peut-il conduire un aveugle ? Ne tomberont-ils pas tous deux dans une fosse ?
40 Le disciple n’est pas plus que le maître ; mais tout disciple accompli sera comme son maître.
41 Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et ne remarques-tu pas la poutre qui est dans ton œil à toi
42 Ou comment peux-tu dire à ton frère : Frère, laisse-moi ôter la paille qui est dans ton œil, toi qui ne vois pas la poutre qui est dans ton œil ? Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton œil, et alors tu verras à ôter la paille qui est dans l’œil de ton frère.
43 Il n’y a pas de bon arbre qui produise du mauvais fruit, ni de mauvais arbre qui produise du bon fruit.
44 Car chaque arbre se connaît à son propre fruit. On ne cueille pas des figues sur des épines, et l’on ne vendange pas des raisins sur des ronces.
45 L’homme bon tire le bien du bon trésor de son cœur, et le mauvais tire le mal de son mauvais trésor, car c’est de l’abondance du cœur que la bouche parle.
46 Pourquoi m’appelez-vous : Seigneur, Seigneur ! et ne faites-vous pas ce que je dis
47 Tout homme qui vient à moi, entend mes paroles et les met en pratique, je vous montrerai à qui il est semblable
48 Il est semblable à un homme qui bâtit une maison. Il a creusé profondément et posé le fondement sur le roc. Une inondation est venue, et le torrent s’est rué contre cette maison, sans être capable de l’ébranler, parce qu’elle était bien bâtie.
49 Mais celui qui entend et ne met pas en pratique est semblable à un homme qui a bâti une maison sur la terre, sans fondement. Le torrent s’est rué contre elle : aussitôt elle s’est écroulée, et la ruine de cette maison a été grande.

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.