×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Zacharie 4.13     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Zacharie 4.13
Segond « Colombe »


Vision d’un chandelier d’or et de deux oliviers

1 L’ange qui parlait avec moi revint et me réveilla comme un homme que l’on réveille de son sommeil.
2 Il me dit : Que vois-tu ? Je répondis : Ce que je vois, c’est un chandelier tout en or, avec un vase à son sommet et portant sept lampes, avec sept conduits pour les lampes qui sont au sommet du chandelier
3 le surplombant, deux oliviers, l’un à la droite du vase, et l’autre à sa gauche.
4 Reprenant la parole, je dis à l’ange qui parlait avec moi : Qu’est-ce que cela, mon seigneur
5 L’ange qui parlait avec moi me répondit : Ne sais-tu pas ce que c’est ? Je dis : Non, mon seigneur.
6 Alors il reprit et me dit : C’est ici la parole que l’Éternel adresse à Zorobabel : Ce n’est ni par la puissance, ni par la force, mais c’est par mon Esprit, dit l’Éternel des armées.
7 Qui es-tu, grande montagne ? Devant Zorobabel, tu seras aplanie. Il en sortira la pierre principale au milieu des acclamations : Grâce, grâce pour elle !
8 La parole de l’Éternel me fut adressée en ces mots
9 Les mains de Zorobabel ont fondé cette Maison, ses mains l’achèveront, et tu reconnaîtras que l’Éternel des armées m’a envoyé vers vous.
10 Qui donc a méprisé le jour des petits (commencements) ? L’on se réjouira en voyant le fil à plomb dans la main de Zorobabel. Ces sept-là sont les yeux de l’Éternel qui parcourent toute la terre.
11 Je pris la parole et lui dis : Que sont ces deux oliviers, à la droite du chandelier et à sa gauche
12 Je pris une seconde fois la parole et lui dis : Que sont les deux rameaux d’olivier, qui sont près des deux tubes d’or d’où découle l’or
13 Il me répondit : Ne reconnais-tu pas ce qu’ils sont ? Je dis : Non, mon seigneur.
14 Et il dit : Ce sont les deux oints qui se tiennent debout devant le Seigneur de toute la terre.

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.