×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Jérémie 48.29     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Jérémie 48.29
Segond « Colombe »


Prophétie sur Moab

1 Sur Moab.Ainsi parle l’Éternel des armées, le Dieu d’Israël :
Malheur au Nebo, car il est dévasté !
Qiryataïm est dans la honte, elle est prise ;
Misgab est dans la honte et dans la terreur.
2 Il n’y a plus de louange pour Moab ;
À Hechbôn, on médite son malheur :
Allons, retranchons-le du milieu des nations !
Toi aussi, Madmen, tu seras réduite au silence ;
L’épée marche derrière toi.
3 Un cri se fait entendre de Horonaïm :
On dévaste, on brise tout,
4 Moab est brisé !
Ses petits font entendre leurs cris.
5 Car c’est avec des pleurs qu’on monte en pleurant à la montée de Louhith,
Et l’on entend les adversaires de ceux qui crient et sont brisés
À la descente de Horonaïm.
6 Fuyez, sauvez votre vie,
Et soyez comme un génévrier du désert !
7 Car parce que tu t’es confié
Dans tes œuvres et dans tes trésors,
Toi aussi, tu seras pris,
Et Kemoch s’en ira en déportation
Avec ses sacrificateurs et avec ses ministres.
8 Le dévastateur entrera dans chaque ville,
Et aucune ville n’échappera ;
La vallée périra, et la plaine sera détruite,
C’est ce que l’Éternel a dit.
9 Donnez des ailes à Moab,
Qu’il s’éloigne en volant !
Ses villes seront réduites en désolation,
Elles n’auront plus d’habitants.
10 Maudit soit celui qui fait avec négligence l’œuvre de l’Éternel,
Maudit soit celui qui prive son épée de sang !
11 Moab était tranquille depuis sa jeunesse,
Il reposait sur sa lie,
Il n’a pas été vidé d’un récipient dans un autre,
Et n’est pas allé en déportation.
Aussi son goût est resté,
Et son odeur ne s’est pas changée.
12 C’est pourquoi voici que les jours viennent,
— Oracle de l’Éternel —,
Où je lui enverrai des gens qui le transvaseront ;
Ils videront ses récipients
Et feront éclater ses outres.
13 Moab aura honte de Kemoch,
Comme la maison d’Israël a eu honte
De Béthel, objet de sa confiance.
14 Comment pouvez-vous dire :
Nous sommes des hommes vaillants,
Une armée de combattants ?
15 Moab est dévasté,
Ses villes montent (en fumée),
L’élite de sa jeunesse descend à l’abattoir,
— Oracle du roi, dont le nom est l’Éternel des armées.
16 Le désastre de Moab est près d’arriver,
Son malheur vient en grande hâte.
17 Hochez (la tête) sur lui,
Vous tous qui l’environnez,
Vous tous qui connaissez son nom !
Dites : Quoi donc !
Ce sceptre puissant,
Il a été brisé, ce bâton majestueux ?
18 Descends (du séjour) de la gloire,
Assieds-toi sur (le sol) assoiffé,
Habitante, fille de Dibôn !
Car le dévastateur de Moab monte contre toi,
Il détruit tes forteresses.
19 Tiens-toi sur le chemin et guette,
Habitante d’Aroër !
Interroge le fuyard, le rescapé,
Demande : Qu’est-il arrivé ?
20 Moab est dans la honte, car il tremble.
Hurlez, criez !
Annoncez sur l’Arnon
Que Moab est dévasté !
21 Le jugement est venu sur le pays de la plaine,
Sur Holôn, sur Yahtsa, sur Méphaat,
22 Sur Dibôn, sur Nebo, sur Beth-Diblataïm,
23 Sur Qiryataïm, sur Beth-Gamoul, sur Beth-Meôn,
24 Sur Qerioth, sur Botsra,
Sur toutes les villes du pays de Moab,
Éloignées et proches.
25 La force de Moab est abattue,
Et son bras est brisé,
— Oracle de l’Éternel.
26 Enivrez-le,
Car il s’est élevé contre l’Éternel !
Que Moab se débatte dans son vomissement,
Et qu’il soit lui aussi en butte à la dérision !
27 Israël n’a-t-il pas été pour toi en butte à la dérision ?
Avait-il donc été trouvé parmi les voleurs,
Pour que tu ne parles de lui qu’en hochant (la tête) ?
28 Abandonnez les villes
Et demeurez dans les rochers,
Habitants de Moab !
Soyez comme la colombe
Qui fait son nid au flanc de l’ouverture d’une caverne !
29 Nous avons appris l’orgueil de Moab,
Un orgueil extrême,
Son arrogance, son orgueil, sa fierté
Et son cœur altier.

30 Je connais,
— Oracle de l’Éternel —,
Son courroux, mais il est vain,
Ses prétentions, ses œuvres vaines.
31 C’est pourquoi je me lamente sur Moab,
Je crie à propos de Moab tout entier.
On murmure au sujet des gens de Qir-Hérès.
32 Vigne de Sibma, je pleure sur toi plus que Yaezer ne la pleure,
Tes sarments dépassaient la mer,
Ils atteignaient la mer de Yaezer ;
Le dévastateur s’est jeté sur ta récolte et sur ta vendange.
33 La joie et l’allégresse ont disparu du verger
Et du pays de Moab ;
J’ai fait tarir le vin dans les cuves ;
On ne foule plus avec des cris (de joie) ;
Il y a des cris qui ne sont pas des cris de joie.
34 Les cris de Hechbôn retentissent jusqu’à Élealé,
Ils donnent de la voix jusqu’à Yahats,
Depuis Tsoar jusqu’à Horonaïm,
Jusqu’à Églath-Chelichiya ;
Car les eaux de Nimrim seront aussi désolées.
35 Je veux en finir avec Moab,
— Oracle de l’Éternel —,
Avec celui qui monte sur les hauts lieux
Et qui offre de l’encens à son dieu.
36 Aussi mon cœur frémit comme des flûtes sur Moab,
Mon cœur frémit comme des flûtes sur les gens de Qir-Hérès,
Parce que le profit qu’ils ont amassé est perdu.
37 Car toutes les têtes sont rasées,
Toutes les barbes sont coupées ;
Sur toutes les mains il y a des incisions,
Et sur les reins des sacs.
38 Sur tous les toits de Moab et dans ses places
Ce ne sont que funérailles,
Parce que j’ai brisé Moab comme un vase dont on ne veut plus,
— Oracle de l’Éternel.
39 Comme il est terrorisé ! Hurlez !
Comme Moab tourne honteusement le dos !
Moab devient un objet de risée et de terreur
Pour tous ceux qui l’entourent.
40 Car ainsi parle l’Éternel :
Voici qu’il vole comme l’aigle
Et qu’il déploie ses ailes sur Moab.
41 Qerioth est prise,
Les forteresses sont enlevées,
Et le cœur des héros de Moab est en ce jour-là
Comme le cœur d’une femme en travail.
42 Moab sera détruit, il ne sera plus un peuple,
Car il s’est élevé contre l’Éternel.
43 La frayeur, la fosse et le filet
Sont sur toi, habitant de Moab !
— Oracle de l’Éternel.
44 Celui qui fuit devant la frayeur
Tombe dans la fosse,
Et celui qui remonte de la fosse
Est pris au filet ;
Car je fais venir sur lui, sur Moab,
L’année de son châtiment,
— Oracle de l’Éternel.
45 À l’ombre de Hechbôn
Les fuyards s’arrêtent sans force,
Car il sort un feu de Hechbôn,
Une flamme du milieu de Sihôn ;
Elle dévore les flancs de Moab,
Et le crâne des hommes violents.
46 Malheur à toi, Moab !
Le peuple de Kemoch est perdu !
Car tes fils sont emmenés captifs,
Et tes filles captives.
47 Mais je ferai revenir les captifs de Moab
À la fin des temps,
— Oracle de l’Éternel.
Tel est le jugement prononcé sur Moab.

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.