×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Jérémie 2.8     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Jérémie 2.8
Segond « Colombe »


Reproches à la population de Juda

1 La parole de l’Éternel me fut adressée en ces mots :
2 Va, et crie aux oreilles (des gens) de Jérusalem : Ainsi parle l’Éternel :
Je me souviens de ton amour de jeune fille,
De ton affection de fiancée,
Quand tu me suivais au désert,
Dans une terre stérile
3 Israël était consacré à l’Éternel,
Il était les prémices de son revenu ;
Tous ceux qui en mangeaient se rendaient coupables,
Et le malheur fondait sur eux,
— Oracle de l’Éternel.
4 Écoutez la parole de l’Éternel, maison de Jacob
Et vous toutes, familles de la maison d’Israël !
5 Ainsi parle l’Éternel :
Quelle injustice vos pères ont-ils trouvée en moi,
Pour s’éloigner de moi,
Et pour se rallier à ce qui est vain
Et devenir (eux-mêmes) vanité ?
6 Ils n’ont pas dit : Où est l’Éternel,
Qui nous a fait monter du pays d’Égypte,
Qui nous a conduits dans le désert,
Dans une terre de steppes et de fosses,
Dans une terre de sécheresse et d’ombre de mort,
Dans une terre par où personne ne passe,
Et où n’habite aucun être humain ?
7 Je vous ai fait venir dans un pays de vergers
Pour que vous en mangiez le fruit succulent ;
Mais vous êtes venus, et vous avez rendu mon pays impur
Et vous avez fait de mon héritage une horreur.
8 Les sacrificateurs n’ont pas dit : Où est l’Éternel ?
Les détenteurs de la loi ne m’ont pas connu,
Les bergers m’ont été infidèles,
Les prophètes ont prophétisé par Baal
Et se sont ralliés à ceux qui ne sont d’aucune aide.

9 C’est pourquoi j’entre encore en procès avec vous,
— Oracle de l’Éternel —
J’entre en procès avec les fils de vos fils.
10 Passez aux îles de Kittim et regardez !
Envoyez (des messagers) à Qédar, observez bien
Et regardez s’il y a rien de semblable !
11 Y a-t-il une nation qui change ses dieux,
Quoiqu’ils ne soient pas des dieux ?
Et mon peuple a changé sa gloire
Contre ce qui n’est d’aucune aide !
12 Cieux, soyez désolés à cause de cela ;
Frémissez et desséchez-vous,
— Oracle de l’Éternel.
13 Car mon peuple a doublement mal agi :
Ils m’ont abandonné, moi, la source d’eau vive,
Pour se creuser des citernes, des citernes crevassées,
Qui ne retiennent pas l’eau.
14 Israël est-il un esclave (acheté)
Ou né dans la maison ?
Pourquoi est-il au pillage ?
15 Contre lui les lionceaux rugissent,
Donnent de la voix
Et mettent la désolation dans son pays ;
Ses villes incendiées n’ont plus d’habitants.
16 Même les fils de Noph et de Tahpanhès
Te broutent le sommet de la tête.
17 Cela ne t’arrive-t-il pas
Parce que tu as abandonné l’Éternel, ton Dieu
Au moment même où il te conduisait dans la (bonne) voie ?
18 Et maintenant, que fais-tu sur la route d’Égypte,
Pour aller boire l’eau du Nil
Que fais-tu sur la route d’Assyrie,
Pour aller boire l’eau du fleuve ?
19 Que ta méchanceté te châtie,
Et que tes inconstances te punissent.
Reconnais et vois que c’est une chose mauvaise et amère
D’abandonner l’Éternel, ton Dieu,
Et de n’avoir de moi aucune crainte,
— Oracle du Seigneur, l’Éternel des armées.
20 Depuis longtemps j’avais brisé ton joug,
Rompu tes liens,
Et tu as dit : Je ne serai plus infidèle
Mais sur toute colline élevée
Et sous tout arbre verdoyant
Tu te courbes, prostituée !
21 Je t’avais plantée comme une vigne (excellente)
D’un plant d’une qualité tout à fait sûre ;
Comment as-tu changé à mon égard ?
(Vous n’êtes que) les boutures d’une vigne étrangère.
22 Même si tu te nettoyais avec du salpêtre
En employant beaucoup de potasse,
Ta faute resterait marquée devant moi,
— Oracle du Seigneur, l’Éternel.
23 Comment peux-tu dire : Je ne me suis pas souillée
Je ne me suis pas ralliée au (culte des) Baals ?
Regarde tes pas dans la vallée
Reconnais ce que tu as fait,
Chamelle légère qui vagabonde !
24 Anesse sauvage, habituée du désert,
Haletante dans l’ardeur de sa passion,
Qui pourra réfréner son rut ?
Tous ceux qui la cherchent n’ont pas à se fatiguer ;
Ils la trouvent pendant son mois
25 Abstiens-toi (d’aller) nu-pieds
Et la gorge sèche !
Mais tu dis : La cause est perdue, non !
Car j’aime les étrangers,
Je veux me rallier à eux !
26 Comme un voleur a honte lorsqu’il est découvert,
Ainsi ont eu honte ceux de la maison d’Israël,
Eux, leurs rois, leurs ministres,
Leurs sacrificateurs et leurs prophètes,
27 Eux qui disent au bois : Tu es mon père !
Et à la pierre : Tu m’as engendré !
Car ils m’ont présenté leur dos et non leur face,
Et quand ils sont dans le malheur, ils disent :
Lève-toi, sauve-nous !
28 Où donc sont tes dieux que tu t’es faits ?
Qu’ils se lèvent, s’ils peuvent te sauver au temps du malheur !
Car tu as autant de dieux que de villes, ô Juda
29 Pourquoi entreriez-vous en procès avec moi ?
Vous vous êtes tous révoltés contre moi,
— Oracle de l’Éternel.
30 En vain ai-je frappé vos fils ;
Ils n’ont pas voulu recevoir de leçon ;
Votre épée a dévoré vos prophètes,
Comme un lion destructeur.
31 Eh ! vous (gens) de cette génération-ci
Considérez la parole de l’Éternel !
Ai-je été pour Israël un désert,
Ou un pays de ténèbres ?
Pourquoi mon peuple dit-il :
Nous sommes libres,
Nous ne voulons pas revenir à toi ?
32 La jeune fille oublie-t-elle sa parure,
La fiancée sa ceinture ?
Or, mon peuple m’a oublié
Depuis des jours sans nombre.
33 Comme tu es habile dans ta conduite
Pour rechercher l’amour !
Du même coup tu as fait de ta conduite mauvaise un enseignement.
34 C’est jusque sur les pans (de ton habit) que se trouve
Le sang de pauvres innocents,
Que tu n’as pas surpris en flagrant délit.
35 Mais à tout cela, tu réponds :
Oui, je suis innocente !
Que sa colère se détourne de moi !
Me voici ! je vais te traîner en justice,
Parce que tu dis : Je n’ai pas péché.
36 Pourquoi couvrir tant de distance
Pour changer ton chemin ?
Tu auras honte aussi de l’Égypte,
Comme tu as eu honte de l’Assyrie.
37 De là aussi tu sortiras,
Les mains sur la tête
Car l’Éternel rejette ceux en qui tu te confies,
Et tu n’auras pas de succès auprès d’eux.

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.