×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Psaume 78.23     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Psaumes 78.23
Segond « Colombe »


1 Poème d’Asaph.
Mon peuple, prête l’oreille à mon enseignement !
Tendez l’oreille aux paroles de ma bouche ! 2 J’ouvre la bouche pour une parabole,
J’énonce les énigmes des temps anciens. 3 Ce que nous avons entendu, ce que nous connaissons,
Ce que nos pères nous ont redit, 4 Nous ne le dissimulerons pas à leurs fils,
Redisant à la génération future les louanges de l’Éternel,
Et sa puissance, et les miracles qu’il a opérés. 5 Il a dressé un témoignage en Jacob,
Il a mis une loi en Israël,
Qu’il a ordonné à nos pères de faire connaître à leurs fils. 6 Pour que (la) connaissent ceux de la génération future :
Des fils naîtront,
Ils se dresseront et la rediront à leurs fils. 7 Ils mettront leur assurance en Dieu.
Ils n’oublieront pas les actes de Dieu,
Ils observeront ses commandements, 8 Ils ne seront pas comme leurs pères,
Une génération indocile et rebelle,
Une génération dont le cœur n’est pas ferme,
Et dont l’esprit n’est pas fidèle à Dieu. 9 Les fils d’Éphraïm, armés et tirant de l’arc,
Tournèrent le dos au jour du combat. 10 Ils ne gardèrent pas l’alliance de Dieu
Et refusèrent de marcher dans sa loi. 11 Ils oublièrent ses hauts-faits,
Ses miracles qu’il leur avait fait voir. 12 Devant leurs pères il avait fait un miracle,
Au pays d’Égypte, dans les campagnes de Tsoân. 13 Il fendit la mer et les fit traverser,
Il fit dresser les eaux en une masse. 14 Il les conduisit le jour par la nuée,
Et toute la nuit à la lumière d’un feu. 15 Il fendit des rochers dans le désert
Et (leur) donna à boire des flots abondants ; 16 Du roc il fit sortir des ruissellements
Et descendre des eaux comme des fleuves. 17 Mais ils continuèrent à pécher contre lui,
À se révolter contre le Très-Haut dans le désert aride. 18 Ils tentèrent Dieu dans leur cœur,
En demandant de la nourriture selon leur désir. 19 Ils parlèrent contre Dieu,
Ils dirent : Dieu pourrait-il
Dresser une table dans le désert ? 20 Voici qu’il a frappé le rocher, des eaux ont afflué,
Et des torrents se sont répandus ;
Pourra-t-il aussi donner du pain
Ou fournir de la viande à son peuple ? 21 Oui, l’Éternel entendit et fut en courroux ;
Un feu s’alluma contre Jacob,
Et la colère s’éleva contre Israël, 22 Parce qu’ils ne croyaient pas en Dieu,
Parce qu’ils n’avaient pas confiance en son salut. 23 Il donna des ordres aux nuages d’en haut,
Il ouvrit les portes du ciel ;
24 Il fit pleuvoir sur eux la manne pour nourriture,
Il leur donna le blé du ciel. 25 Chacun eut à manger du pain des grands,
Il leur envoya de la nourriture à satiété. 26 Il fit souffler dans les cieux le vent d’est
Et amena par sa puissance le vent du sud ; 27 Il fit pleuvoir sur eux la viande comme de la poussière,
Et comme le sable des mers les oiseaux ailés 28 Qu’il fit tomber au milieu de leur camp,
Tout autour de leurs demeures. 29 Ils mangèrent et se rassasièrent tout à fait :
(Dieu) leur apporta ce qu’ils avaient désiré. 30 Ils n’avaient pas satisfait leur désir,
Ils avaient encore leur nourriture dans la bouche, 31 Lorsque la colère de Dieu s’éleva contre eux ;
Il tua les plus vigoureux,
Il abattit les jeunes hommes d’Israël. 32 Malgré tout cela, ils péchèrent encore
Et ne crurent pas à ses miracles. 33 Il mit fin à leurs jours dans la vanité,
À leurs années dans l’épouvante. 34 Quand il allait les tuer, ils le cherchaient,
Ils revenaient et recherchaient Dieu ; 35 Ils se souvenaient que Dieu était leur rocher,
Que le Dieu Très-Haut était leur rédempteur. 36 Mais ils voulaient le séduire par leur parole
Et ils lui mentaient de la langue ; 37 Leur cœur n’était pas fermement à lui,
Et ils n’étaient pas fidèles à son alliance. 38 Mais lui, qui est compatissant,
Faisait l’expiation de la faute et ne détruisait pas ;
Il multipliait (les occasions) de retenir sa colère
Et n’éveillait pas toute sa fureur. 39 Il se souvenait qu’ils n’étaient que chair,
Un souffle qui s’en va et ne revient pas. 40 Que de fois ils se révoltèrent contre lui dans le désert !
Que de fois ils l’attristèrent dans la solitude ! 41 Ils recommencèrent à tenter Dieu,
À provoquer le Saint d’Israël. 42 Ils ne se souvinrent pas de sa puissance,
Ni du jour où il les avait libérés de l’adversaire, 43 Ni de ses signes qu’il avait fait paraître en Égypte,
Ni de ses prodiges dans les campagnes de Tsoân. 44 Il changea (les bras de) leur Nil en sang,
Et ils ne purent en boire les ruissellements. 45 Il envoya contre eux des mouches venimeuses qui les dévorèrent
Et des grenouilles qui les détruisirent. 46 Il livra leurs récoltes aux criquets,
Le produit de leur fatigue aux sauterelles. 47 Il fit périr leurs vignes par la grêle
Et leurs sycomores par la gelée. 48 Il livra leur bétail à la grêle
Et leurs troupeaux à la foudre. 49 Il lança contre eux son ardente colère,
La fureur, la rage et la détresse,
Une mission d’anges de malheurs. 50 Il donna libre cours à sa colère,
Il n’épargna pas la mort à leur âme,
Il livra leur vie à la peste. 51 Il frappa tout premier-né en Égypte,
Les prémices de la vigueur sous les tentes de Cham. 52 Il fit partir son peuple comme le menu bétail,
Il les conduisit comme un troupeau dans le désert. 53 Il les dirigea en sécurité, ils ne tremblèrent pas,
Et la mer recouvrit leurs ennemis. 54 Il les amena vers sa frontière sainte,
Vers cette montagne que sa droite avait acquise. 55 Il chassa des nations devant eux,
Leur attribua un héritage au cordeau
Et fit demeurer dans leurs tentes les tribus d’Israël. 56 Mais ils tentèrent le Dieu Très-Haut,
Se révoltèrent contre lui
Et ne prirent pas garde à ses préceptes. 57 Ils s’éloignèrent et furent des traîtres, comme leurs pères,
Ils dévièrent comme un arc faussé. 58 Ils l’irritèrent par leurs hauts lieux
Et ils excitèrent sa jalousie par leurs statues. 59 Dieu entendit et fut en courroux ;
Il eut un grand mépris pour Israël. 60 Il délaissa la demeure de Silo,
La tente où il demeurait parmi les humains ; 61 Il livra sa puissance à la captivité
Et sa splendeur entre les mains de l’adversaire. 62 Il livra son peuple à l’épée
Et fut en courroux contre son héritage. 63 Le feu dévora ses jeunes hommes,
Et ses vierges ne reçurent pas de louanges ; 64 Ses sacrificateurs tombèrent par l’épée,
Et ses veuves ne pleurèrent pas. 65 Le Seigneur s’éveilla comme celui qui a dormi,
Comme un héros rendu triomphant par le vin. 66 Il frappa ses adversaires par-derrière,
Il les couvrit d’un déshonneur éternel. 67 Cependant il eut du mépris pour la tente de Joseph,
Il n’a pas fait de la tribu d’Éphraïm son élue. 68 Il a élu la tribu de Juda,
La montagne de Sion qu’il aimait. 69 Il a bâti son sanctuaire comme les lieux élevés,
Comme la terre qu’il a fondée pour toujours. 70 Il a élu David, son serviteur ;
Il l’a tiré des bergeries ; 71 Il l’a pris derrière les (brebis) qui allaitent,
Pour lui faire paître Jacob, son peuple,
Et Israël, son héritage. 72 Et David les a fait paître avec un cœur intègre
Et les a conduits avec des mains habiles.

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.