×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Psaume 59     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Psaumes 59
Segond « Colombe »


Prière pour le jugement des impies

1 Au chef de chœur. « Ne détruis pas ». Hymne de David. Lorsque Saül envoya garder la maison, pour le faire mourir.
2 Délivre-moi de mes ennemis, mon Dieu,
Élève-moi plus haut que ceux qui se dressent contre moi !
3 Délivre-moi de ceux qui commettent l’injustice,
Et sauve-moi des hommes de sang !
4 Car les voici en embuscade contre ma vie ;
Des hommes puissants complotent contre moi,
Sans que je sois un criminel, sans que j’aie péché, Éternel !
5 Sans (que j’aie commis) une faute, ils courent, ils se préparent ;
Réveille-toi, (viens) à ma rencontre, et regarde !
6 Toi, Éternel, Dieu des armées, Dieu d’Israël,
Lève-toi, pour intervenir contre toutes les nations !
Ne fais grâce à aucun de ces traîtres injustes !
7 Ils reviennent le soir, ils grondent comme des chiens,
Ils font le tour de la ville.
8 Voici que leur bouche écume,
Des épées sont sur leurs lèvres ;
Qui donc entend ?
9 Mais toi, Éternel, tu te ris d’eux,
Tu te moques de toutes les nations.
10 De sa force je me garde (en allant) vers toi,
Car Dieu est ma forteresse,
11 Mon Dieu bienveillant vient au-devant de moi,
Dieu me fait contempler mes détracteurs.
12 Ne les tue pas, de peur que mon peuple ne l’oublie ;
Fais-les errer par ta puissance et précipite-les,
Seigneur, notre bouclier !
13 Leur bouche pèche par les paroles de leurs lèvres :
Qu’ils soient pris dans leur propre orgueil !
Ils ne profèrent qu’imprécation et tromperie.
14 Extermine avec fureur, extermine, et qu’ils ne soient plus !
Qu’ils reconnaissent que Dieu domine sur Jacob
(Et) jusqu’aux extrémités de la terre.
15 Ils reviennent le soir, ils grondent comme des chiens,
Ils font le tour de la ville.
16 Ils errent çà et là, cherchant leur nourriture
Et passent la nuit sans être rassasiés.
17 Et moi, je chanterai ta force ;
Au matin, j’acclamerai ta bienveillance.
Car tu es pour moi une forteresse,
Un refuge au jour de ma détresse.
18 Ô ma force ! je psalmodierai en ton (honneur),
Car Dieu est ma forteresse, mon Dieu bienveillant.

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.