×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Psaume 49     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Psaumes 49
Segond « Colombe »


Futilité des richesses

1 Au chef de chœur. Psaume des fils de Qoré.
2 Écoutez ceci, vous tous, peuples,
Prêtez l’oreille, vous tous, habitants du monde,
3 Petits et grands,
Ensemble riches et pauvres !
4 Ma bouche va prononcer des paroles sages,
Et mon cœur médite des pensées intelligentes.
5 Je prête l’oreille aux sentences,
J’expliquerai mes énigmes au son de la harpe.
6 Pourquoi aurais-je de la crainte aux jours du malheur,
Lorsque la faute de mes adversaires m’enveloppe ?
7 Ils ont confiance en leurs biens
Et se félicitent de leur grande richesse.
8 Ils ne peuvent se libérer l’un l’autre,
Ni donner à Dieu le prix de leur rançon.
9 La libération de leur âme est chère,
Et n’aura jamais lieu ;
10 Vivrait-on à toujours,
Sans voir le gouffre ?
11 Car on le verra : les sages meurent,
L’insensé et le stupide périssent également
Et laissent leurs biens à d’autres.
12 Ils s’imaginent que leurs maisons subsisteront toujours,
Et leurs demeures de génération en génération,
Eux qui avaient donné leurs noms à des terres.
13 Mais l’homme qui est en honneur n’a point de durée,
Il est semblable aux bêtes qui périssent.
14 Telle est leur voie, leur folie,
Et ceux qui les suivent se plaisent à leurs discours.
15 Comme un troupeau, ils sont mis dans le séjour des morts,
La mort en fait sa pâture ;
Et bientôt les hommes droits les foulent aux pieds,
Leur beauté s’évanouit, le séjour des morts est leur demeure.
16 Mais Dieu libérera mon âme du séjour des morts,
Car il me prendra.
17 Ne sois pas dans la crainte quand un homme s’enrichit,
Quand la fortune de sa maison s’accroît ;
18 Car il n’emporte rien en mourant,
Sa fortune ne descend pas à sa suite.
19 Il pourra s’estimer heureux pendant sa vie.
On te célébrera parce que tu as eu du bonheur,
20 Tu iras néanmoins au séjour de tes pères,
Qui jamais ne reverront la lumière.
21 L’homme qui est en honneur, et qui n’a pas d’intelligence,
Est semblable aux bêtes qui périssent.

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.