×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Esdras 9.15     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Esdras 9.15
Segond « Colombe »


Consternation et prière d’Esdras

1 Après que cela fut terminé, les chefs s’approchèrent de moi en disant : Le peuple d’Israël, les sacrificateurs et les Lévites ne se sont pas séparés des peuples de ces pays et de leurs horribles pratiques, celles des Cananéens, des Hittites, des Phéréziens, des Yebousiens, des Ammonites, des Moabites, des Égyptiens et des Amoréens.
2 Car ils ont pris de leurs filles pour eux et pour leurs fils et ont mêlé la descendance sainte avec les peuples de ces pays ; les chefs et les magistrats ont été les premiers à commettre cette mauvaise action.
3 Lorsque j’entendis cela, je déchirai mon vêtement et mon manteau, je m’arrachai les cheveux de la tête et les poils de la barbe et je m’assis désolé.
4 Auprès de moi s’assemblèrent tous ceux qui tremblaient à cause des paroles du Dieu d’Israël, au sujet de la mauvaise action des déportés, et moi, je restai assis et désolé jusqu’à l’offrande du soir.
5 Puis, au moment de l’offrande du soir, je me levai du sein de mon humiliation, avec mon vêtement et mon manteau déchirés, je tombai à genoux, j’étendis les mains vers l’Éternel, mon Die.
6 et je dis : Mon Dieu, je suis dans la confusion et j’ai honte, ô mon Dieu, de lever ma face vers toi ; car nos fautes se sont multipliées par-dessus nos têtes, et notre culpabilité s’est accrue jusqu’au ciel.
7 Depuis les jours de nos pères nous avons été grandement coupables jusqu’à ce jour ; et c’est à cause de nos fautes que nous avons été livrés, nous, nos rois et nos sacrificateurs, aux mains des rois des nations, à l’épée, à la captivité, au pillage et à la confusion de la face comme aujourd’hui.
8 Et cependant en cet instant l’Éternel, notre Dieu, vient de nous faire grâce en nous laissant quelques rescapés et en nous accordant un abri dans son saint lieu, afin que notre Dieu éclaire nos yeux et nous donne un peu de vie au milieu de notre servitude.
9 Car nous sommes esclaves ; mais notre Dieu ne nous a pas abandonnés dans notre esclavage. Il a étendu sur nous (sa) bienveillance devant les rois de Perse, pour nous rendre la vie, afin que nous relevions la maison de notre Dieu et que nous redressions ses ruines, et pour nous donner une retraite en Juda et à Jérusalem.
10 Maintenant, que dirons-nous après cela, ô notre Dieu
11 Car nous avons abandonné tes commandements que tu nous avais prescrits par l’intermédiaire de tes serviteurs les prophètes en disant : le pays dans lequel vous entrez pour en prendre possession est un pays souillé par les impuretés des peuples de ces régions, par les horreurs dont ils l’ont rempli d’un bout à l’autre avec leurs impuretés
12 ne donnez donc pas vos filles à leurs fils et ne prenez pas leurs filles pour vos fils ; vous n’aurez jamais souci ni de leur paix ni de leur bien-être ; ainsi vous deviendrez forts, vous mangerez les meilleures productions du pays, et vous le laisserez pour toujours en possession à vos fils.
13 Après tout ce qui nous est arrivé à cause de nos mauvaises actions et de notre grande culpabilité, quoique tu ne nous aies pas, ô notre Dieu, punis en proportion de nos fautes, et maintenant que tu nous as conservé ces rescapés.
14 recommencerions-nous à violer tes commandements et à nous allier avec ces peuples qui font horreur ? Ta colère n’éclaterait-elle pas contre nous jusqu’à nous exterminer sans laisser ni reste ni rescapés
15 Éternel, Dieu d’Israël, tu es juste car nous restons aujourd’hui comme des rescapés. Nous voici devant toi avec notre culpabilité, et nous ne saurions ainsi subsister devant ta face.

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.