×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  1 Chroniques 10     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

1 Chroniques 10
Segond « Colombe »


Règne de David

Mort de Saül

1 Les Philistins livrèrent bataille à Israël. Les soldats Israélites s’enfuirent devant les Philistins et tombèrent blessés à mort sur la montagne de Guilboa.
2 Les Philistins serrèrent de près Saül et ses fils. Ils tuèrent Jonathan, Abinadab et Malkichoua, fils de Saül.
3 Le poids du combat porta sur Saül ; les archers le découvrirent, et il trembla fort devant eux.
4 Saül dit alors à celui qui portait ses armes : Tire ton épée et transperce-moi, de peur que ces incirconcis ne viennent me faire subir leurs outrages. Celui qui portait ses armes ne voulut pas, car il était saisi d’une grande crainte. Alors Saül prit l’épée et se jeta dessus.
5 Celui qui portait les armes de Saül, le voyant mort, se jeta aussi sur l’épée et mourut.
6 Ainsi moururent Saül et ses trois fils, et toute sa maison mourut en même temps.
7 Tous ceux d’Israël qui étaient dans la vallée virent qu’on s’enfuyait et que Saül et ses fils étaient morts. Ils abandonnèrent leurs villes et s’enfuirent, et les Philistins vinrent y habiter.
8 Or, le lendemain, les Philistins vinrent dépouiller les morts et ils découvrirent Saül et ses fils tombés sur la montagne de Guilboa.
9 Ils le dépouillèrent et emportèrent sa tête et ses armes. Puis ils firent annoncer ces bonnes nouvelles par tout le pays des Philistins à leurs idoles et au peuple.
10 Ils mirent les armes de Saül dans la maison de leur dieu, et ils accrochèrent son crâne dans le temple de Dagôn.
11 Lorsque tout Yabéch en Galaad apprit tout ce que les Philistins avaient fait à Saül.
12 tous les hommes vaillants se levèrent, emportèrent le corps de Saül et ceux de ses fils, et les amenèrent à Yabéch. Ils ensevelirent leurs os sous le térébinthe, à Yabéch et ils jeûnèrent sept jours.
13 Saül mourut par suite de l’infidélité dont il se rendit coupable envers l’Éternel. Il n’avait pas observé la parole de l’Éternel, mais avait interrogé pour les consulter ceux qui évoquent les morts.
14 Il ne consulta pas l’Éternel ; (l’Éternel) le fit donc mourir et transféra la royauté à David, fils d’Isaï.

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.