×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  2 Samuel 22     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

2 Samuel 22
Segond « Colombe »


Cantique de délivrance de David

1 David adressa à l’Éternel les paroles de ce cantique, quand l’Éternel l’eut délivré de la main de tous ses ennemis et de la main de Saül.
2 Il dit : L’Éternel est mon roc, ma forteresse, mon libérateur,
3 Le Dieu qui est mon rocher, où je me réfugie,
Mon bouclier et la force qui me sauve,
Ma haute retraite dans ma fuite.
Ô mon Sauveur ! Tu me sauves de la violence.
4 Je m’écrie : Loué soit l’Éternel !
Et je suis sauvé de mes ennemis.
5 Car les flots de la mort m’avaient enserré,
Les torrents de la destruction m’avaient épouvanté ;
6 Les liens du séjour des morts m’avaient entouré,
Les filets de la mort étaient devant moi.
7 Dans ma détresse, j’invoque l’Éternel,
J’invoque mon Dieu :
De son palais, il entend ma voix,
Et mon cri parvient à ses oreilles.
8 La terre fut ébranlée et trembla,
Les fondements des cieux frémirent
Et s’ébranlèrent parce que sa colère s’était enflammée.
9 Il s’élevait de la fumée de ses narines,
Et un feu dévorant sortait de sa bouche :
Il en jaillissait des charbons embrasés.
10 Il inclina les cieux et descendit
(Avec) une épaisse nuée sous ses pieds.
11 Il était monté sur un chérubin et il volait,
Il paraissait sur les ailes du vent.
12 Il faisait des ténèbres une tente autour de lui,
(C’étaient) des eaux ténébreuses et de sombres nuages.
13 À l’éclat qui le précédait
S’allumaient des charbons de feu.
14 L’Éternel tonna des cieux,
Le Très-Haut fit retentir sa voix ;
15 Il lança des flèches et les dissémina,
Un éclair, et les mit en déroute.
16 Le lit de la mer apparut,
Les fondements du monde furent découverts
Par la menace de l’Éternel,
Par le souffle du vent de ses narines.
17 Il étend (sa main) d’en haut, il me saisit,
Il me retire des grandes eaux ;
18 Il me délivre de mon ennemi puissant,
De ceux qui me haïssent, et qui sont plus forts que moi.
19 Ils m’avaient affronté au jour de mon malheur,
Mais l’Éternel fut mon appui.
20 Il m’a fait sortir (pour me mettre) à l’aise,
Il m’a retiré, car il m’a pris en affection.
21 L’Éternel m’a traité selon ma justice,
Il m’a rendu selon la pureté de mes mains ;
22 Car j’ai gardé les voies de l’Éternel,
Et je ne me suis pas éloigné avec méchanceté de mon Dieu.
23 Toutes ses ordonnances sont devant moi,
Et je ne m’écarte pas de ses prescriptions.
24 J’ai été intègre envers lui,
Et je me suis bien tenu en garde contre ma faute.
25 Aussi l’Éternel m’a rendu selon ma justice,
Selon ma pureté devant ses yeux.
26 Avec celui qui est loyal tu te montres loyal,
Avec l’homme intègre tu te montres intègre,
27 Avec celui qui est pur tu te montres pur,
Et avec le pervers tu te montres avisé.
28 Tu sauves les gens malheureux,
Et de ton regard, tu abaisses les hautains.
29 Oui, c’est toi qui es ma lumière, ô Éternel !
L’Éternel éclaire mes ténèbres.
30 Avec toi je me précipite sur une troupe en armes,
Avec mon Dieu je saute une muraille.
31 Les voies de Dieu sont parfaites,
La parole de l’Éternel est éprouvée ;
Il est un bouclier pour tous ceux qui se réfugient en lui.
32 Car qui est Dieu, si ce n’est l’Éternel ?
Et qui est un rocher, si ce n’est notre Dieu ?
33 C’est Dieu qui est ma puissante forteresse,
Et qui prépare parfaitement mon chemin.
34 Il rend mes pieds semblables à (ceux) des biches,
Et il me fait tenir sur les hauteurs.
35 Il exerce mes mains à la bataille,
Et mes bras tendent l’arc de bronze.
36 Tu me donnes le bouclier de ton salut,
Et ta mansuétude me fait devenir grand.
37 Tu me fais allonger le pas,
Et mes chevilles n’ont pas chancelé.
38 Je poursuis mes ennemis et je les détruis ;
Je ne reviens pas avant de les avoir exterminés.
39 Je les extermine, je les pourfends,
Et ils ne se relèvent plus.
Ils tombent sous mes pieds.
40 Tu me ceins de force pour le combat,
Tu fais plier sous moi mes adversaires.
41 De mes ennemis, tu me livres le dos ;
Je réduirai au silence ceux qui me haïssent.
42 Ils regardent, et point de sauveur !
Vers l’Éternel, et il ne leur répond pas !
43 Je les pulvérise comme la poussière de la terre,
Je les écrase, je les foule, comme la boue des rues.
44 Tu me fais échapper aux disputes de mon peuple ;
Tu me gardes pour chef des nations.
Un peuple que je ne connaissais pas m’est asservi.
45 Les fils de l’étranger me flattent,
Au premier ordre, ils m’obéissent.
46 Les fils de l’étranger sont en défaillance,
Ils sortent en tremblant hors de leurs forteresses.
47 Vive l’Éternel, et béni soit mon rocher !
Que Dieu, le rocher de mon salut, soit exalté,
48 Le Dieu qui m’accorde la vengeance,
Qui abaisse les peuples sous moi,
49 Et qui me soustrait à mes ennemis !
Tu m’élèves au-dessus de mes adversaires,
Tu me délivres de l’homme violent.
50 C’est pourquoi je te célébrerai parmi les nations, ô Éternel !
Et je psalmodierai (en l’honneur de) ton nom.
51 Il est une tour de salut pour son roi,
Il use de bienveillance envers son messie,
Envers David et sa descendance, pour toujours.

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.