×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Genèse 42     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Genèse 42
Segond « Colombe »


Les frères de Joseph en Égypte

1 Jacob vit qu’il y avait du blé en Égypte. Alors Jacob dit à ses fils : Pourquoi vous regardez-vous les uns les autres
2 Il dit : J’apprends qu’il y a du blé en Égypte ; descendez-y, pour nous en acheter là-bas, afin que nous puissions survivre et que nous ne mourions pas.
3 Dix frères de Joseph descendirent pour acheter du froment de l’Égypte.
4 Jacob n’envoya pas avec eux Benjamin, frère de Joseph, car il disait : Il pourrait lui arriver un accident.
5 Les fils d’Israël vinrent pour acheter du blé, au milieu de ceux qui venaient dans cette intention ; car c’était la famine dans le pays de Canaan.
6 Joseph était donc le gouverneur dans le pays ; c’est lui qui faisait vendre du blé à tout le peuple du pays. Les frères de Joseph vinrent et se prosternèrent devant lui la face contre terre.
7 Joseph vit ses frères. Il les reconnut, mais se comporta à leur égard comme un inconnu ; il leur parla avec dureté et leur dit : D’où venez-vous ? Ils répondirent : Du pays de Canaan, pour acheter des vivres.
8 Joseph reconnut ses frères, mais eux ne le reconnurent pas.
9 Joseph se souvint des rêves qu’il avait faits à leur sujet, et il leur dit : Vous êtes des espions ; c’est pour repérer les points faibles du pays que vous êtes venus.
10 Ils lui répondirent : Non, mon seigneur, tes serviteurs sont venus acheter des vivres.
11 Nous sommes tous fils d’un même homme ; nous sommes sincères ! Tes serviteurs ne sont pas des espions.
12 Il leur dit : Nullement ; c’est pour repérer les points faibles du pays que vous êtes venus.
13 Ils répondirent : Nous, tes serviteurs, nous sommes douze frères, fils d’un même homme du pays de Canaan ; or le petit est aujourd’hui avec notre père, et il y en a un qui n’est plus.
14 Joseph leur dit : C’est ce que je vous disais, vous êtes des espions.
15 Voici l’épreuve à laquelle je vais vous soumettre : Par la vie du Pharaon ! vous ne sortirez pas d’ici tant que votre petit frère ne sera pas venu.
16 Envoyez l’un de vous pour chercher votre frère ; quant à vous, vous irez en prison. Vos paroles seront mises à l’épreuve, pour savoir si vous dites la vérité ; sinon, par la vie du Pharaon ! vous êtes des espions.
17 Et il les fit mettre ensemble aux arrêts pendant trois jours.
18 Le troisième jour, Joseph leur dit : Faites ceci et vous vivrez. Je crains Dieu
19 Si vous êtes sincères, que l’un de vos frères reste en prison dans la maison d’arrêt ; et vous, partez, emportez du ravitaillement pour votre famille à cause de la disett.
20 et amenez-moi votre petit frère, afin que vos paroles soient vérifiées et que vous ne mouriez pas.
21 C’est ce qu’ils firent, tout en se disant l’un à l’autre : Oui, nous avons été coupables envers notre frère ; car nous avons vu la détresse de son âme, quand il nous demandait grâce, et nous ne l’avons pas écouté. C’est pour cela que cette détresse nous arrive.
22 Ruben, prenant la parole, leur dit : Ne vous disais-je pas : Ne commettez pas un crime contre cet enfant ? Mais vous n’avez pas écouté. Maintenant son sang (nous) est réclamé.
23 Ils ne savaient pas que Joseph comprenait, car il y avait entre eux un interprète.
24 Il s’éloigna d’eux, pour pleurer. Puis il revint leur parler ; il prit parmi eux Siméon et le fit mettre en prison sous leurs yeux.
25 Joseph ordonna qu’on remplisse de froment leurs bagages, qu’on remette l’argent de chacun dans son sac, et qu’on leur donne des provisions pour la route. C’est là ce qu’il fit pour eux.
26 Ils chargèrent leur blé sur leurs ânes et partirent de là.
27 L’un d’eux ouvrit son sac pour donner du fourrage à son âne, au caravansérail, et il vit son argent qui était à l’ouverture de sa besace.
28 Il dit à ses frères : Mon argent m’a été rendu ; le voici encore dans ma besace. Alors le cœur leur manqua ; ils se firent part les uns aux autres de leur trouble en disant : Qu’est-ce que Dieu nous a fait ?
29 Ils arrivèrent chez leur père Jacob, au pays de Canaan, et lui racontèrent tout ce qui leur était arrivé.
30 Ils dirent : L’homme, qui est le seigneur du pays, nous a parlé avec dureté et nous a accusés d’espionner le pays.
31 Nous lui avons dit : Nous sommes sincères, nous ne sommes pas des espions.
32 Nous sommes douze frères, fils de notre père ; l’un n’est plus et le petit est aujourd’hui avec notre père au pays de Canaan.
33 Alors l’homme qui est le seigneur du pays nous a dit : Voici comment je reconnaîtrai si vous êtes sincères. Laissez auprès de moi l’un de vos frères, prenez (ce qu’il faut) à votre famille à cause de la disette
34 allez, et amenez-moi votre petit frère. Je reconnaîtrai ainsi que vous n’êtes pas des espions et que vous êtes sincères ; je vous rendrai votre frère, et vous pourrez commercer dans le pays.
35 Lorsqu’ils vidèrent leurs sacs, la bourse d’argent de chacun était dans son sac. Ils virent, eux et leur père, leurs bourses d’argent, et ils furent saisis de crainte.
36 Leur père Jacob leur dit : Vous me privez de mes enfants ! Joseph n’est plus, Siméon n’est plus, et vous prendriez Benjamin ! C’est sur moi que tout cela (retombe).
37 Ruben dit à son père : Tu feras mourir mes deux fils, si je ne te ramène pas Benjamin ; remets-le entre mes mains, et je te le ramènerai.
38 Jacob répondit : Mon fils ne descendra pas avec vous ; car son frère est mort, et il reste seul ; s’il lui arrivait un accident dans le voyage où vous vous engagez, vous feriez descendre mes cheveux blancs avec douleur dans le séjour des morts.

Texte de la Segond Colombe
Copyright © Éditions Biblio.