×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Gestes d'envoyés 2.17     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Gestes d'envoyés 2.17
André Chouraqui


Shabou’ot

1 Quand se remplit le jour de Shabou’ot, ils étaient tous ensemble dans le même lieu.
2 Et c’est tout d’un coup un bruit du ciel, comme la venue d’un souffle violent ; il remplit toute la maison où ils siègent.
3 Leur apparaissent des langues, comme de feu ; elles se partagent et se posent une sur chacun d’eux.
4 Ils sont tous remplis du souffle sacré. Ils commencent à parler en d’autres langues, selon ce que le souffle leur donne d’énoncer.
5 Or à Ieroushalaîm séjournent des Iehoudîm, des hommes fervents de toutes les nations sous le ciel.
6 Comme cette voix surgit, une grande multitude se réunit, stupéfaite parce que chacun les entend parler dans son propre dialecte.
7 Ils sont bouleversés, ils s’étonnent et disent : « Voici, ces parlants ne sont-ils pas tous de Galil ? »
8 Comment donc les entendons-nous, chacun dans son propre dialecte, celui de sa terre natale ?
9 Parthes, Mèdes, Élamites, habitants d’Arâm-Naharaîm, de Iehouda, de Cappadoce, du Pont, d’Asie,
10 de Phrygie, de Pamphylie, d’Égypte, et des provinces de Libye proches de Cyrène et ceux qui résident à Rome,
11 Iehoudîm et prosélytes, Crétois et Arabes, voici, nous les entendons raconter dans nos langues les grandeurs d’Elohîms. »
12 Ils sont tous stupéfaits, perplexes. Ils se disent les uns aux autres : « Qu’est-ce que cela peut être ? »
13 D’autres se moquent et disent : « Ils sont pleins de vin doux. »

Petros proclame

14 Mais Petros se dresse avec les Onze. Il élève la voix et proclame : « Hommes, Iehoudîm, et tous les habitants de Ieroushalaîm, vous tous, pénétrez ceci, écoutez mes mots.
15 Non, ces hommes ne sont pas ivres, comme vous le croyez : c’est la troisième heure du jour !
16 Mais c’est ce qui a été dit par Ioël l’inspiré :
17 ‹ Et ce sera dans l’après des jours, harangue d’Elohîms, je répandrai mon souffle sur toute chair. Vos fils et vos filles seront inspirés ; vos jeunes verront des visions ; vos vieillards rêveront des rêves.
18 Certes, sur mes serviteurs et sur mes servantes, en ces jours, je répandrai mon souffle, et ils seront inspirés.
19 Je donnerai des prodiges dans le ciel en haut, des signes sur la terre en bas, du sang, du feu, des vapeurs de fumée.
20 Le soleil se tournera en ténèbre, la lune en sang, avant la venue du jour de IHVH-Adonaï, grand et visible.
21 Et ce sera, quiconque invoquera le nom de IHVH-Adonaï sera sauvé. ›
22 Hommes d’Israël, entendez ces paroles ! Iéshoua’ le Nazoréen, l’homme manifesté par Elohîms auprès de vous, par des pouvoirs, des prodiges et des signes qu’Elohîms a faits par lui au milieu de vous, comme vous le savez vous-mêmes ;
23 lui-même livré selon le dessein déterminé d’Elohîms en sa prescience, par les mains des sans-tora vous l’avez attaché et fait périr.
24 Mais Elohîms l’a relevé ; il a délié pour lui les douleurs de la mort, parce qu’il n’était pas possible qu’il soit dominé par elle.
25 Oui, David dit de lui : ‹ Je contemple IHVH-Adonaï devant moi toujours. Oui, il est à ma droite : je ne chancellerai pas.
26 Aussi mon cœur est dans l’allégresse, ma langue exulte et ma chair même campe dans l’espoir.
27 Non, tu n’abandonnes pas mon être au Shéol, tu ne donnes pas à qui t’est consacré de voir la corruption.
28 Tu me fais pénétrer les routes de la vie, l’assouvissement de joie en face de toi. ›
29 Hommes frères, laissez-moi vous parler ouvertement au sujet du patriarche David : il est mort, enseveli, et sa sépulture est chez nous jusqu’à ce jour.
30 Or c’était un inspiré, il détenait le serment que lui avait fait Elohîms de faire siéger sur son trône un fruit de son flanc.
31 Aussi, le prévoyant, il a dit du relèvement du messie : ‹ Non, il n’a pas été abandonné au Shéol, et sa chair n’a pas vu la corruption. ›
32 Ce Iéshoua’, Elohîms l’a fait lever, nous en sommes tous témoins.
33 Maintenant, après qu’il a été exalté à la droite d’Elohîms, il a reçu de son père le souffle sacré promis, et il a répandu ce que vous voyez et entendez.
34 Non, David n’est pas monté au ciel, mais il a dit : ‹ Harangue de IHVH-Adonaï à mon Adôn :
35 Siège à ma droite jusqu’à ce que je place tes ennemis en escabelle de tes pieds. ›
36 Que toute la maison d’Israël le pénètre donc avec certitude : Adôn lui-même et Messie, Elohîms l’a fait ce Iéshoua’ que vous, vous avez crucifié. »

Faites retour !

37 Ils l’entendent, ils sont piqués au cœur et disent à Petros, et aux autres envoyés : « Que devons-nous faire, hommes frères ? »
38 Petros leur dit : « Faites retour ! Que chacun d’entre vous se fasse immerger au nom de Iéshoua’ le messie pour la remise de ses fautes : vous recevrez en don le souffle sacré.
39 Oui, la promesse est pour vous, pour vos enfants, pour tous les éloignés, aussi nombreux que les appellera IHVH-Adonaï notre Elohîms. »
40 Avec plusieurs autres paroles il témoigne, les conforte et dit : « Sauvez-vous de cet âge tordu. »
41 Ils accueillent sa parole et se font immerger. Ce jour-là environ trois mille personnes s’ajoutent.
42 Ils persévèrent dans l’enseignement des envoyés, dans la communion, le partage du pain et les prières.
43 Et c’est un frémissement, il s’abat sur tout être ; des prodiges nombreux, des signes sont accomplis par les envoyés.
44 Tous ceux qui adhèrent se réunissent et mettent tout en commun.
45 Ils vendent leurs propriétés, leurs biens et les distribuent à chacun selon ses besoins.
46 Chaque jour, ils persévèrent d’un même cœur à être dans le sanctuaire. Ils partagent le pain à la maison et prennent la nourriture avec exultation et simplicité de cœur.
47 Ils louangent Elohîms et trouvent chérissement aux yeux de tout le peuple. L’Adôn ajoute ceux qui sont sauvés, jour après jour, ensemble.

Texte de la Version André Chouraqui
Copyright © Édition du Cerf