×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Gestes d'envoyés 18     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Gestes d'envoyés 18
André Chouraqui


1 Après cela, Paulos sort d’Athènes et va à Corinthe. 2 Il trouve là un Iehoudi nommé Akylas, originaire du Pont, qui venait tout juste d’Italie avec Priscilla sa femme, parce que Claudius avait ordonné à tous les Iehoudîm de s’éloigner de Rome. 3 Il se rapproche d’eux. Ils sont du même métier ; il reste donc chez eux pour travailler. Oui, ils sont de leur métier des fabricants de tentes. 4 Il débat, tous les shabats, à la synagogue, et s’efforce de persuader Iehoudîm et Hellènes. 5 Une fois Silas et Timotheos revenus de Macédoine, Paulos insiste pour témoigner par la parole, auprès des Iehoudîm, que Iéshoua’ est le messie. 6 Mais ils résistent et blasphèment. Il secoue ses vêtements et leur dit : « Votre sang sur votre tête ! Moi, j’en serai pur. Je m’en irai désormais vers les goîm. » 7 Il s’éloigne de là et vient dans la maison d’un nommé Titius Iustus, fervent d’Elohîms, dont la maison est proche de la synagogue. 8 Crispus, le chef de la synagogue, adhère à l’Adôn, avec toute sa maison et beaucoup de Corinthe. Ils entendent, adhèrent et se font immerger. 9 L’Adôn dit à Paulos, dans une vision, la nuit : « Ne frémis pas, mais parle, ne te tais pas ! 10 Oui, je suis avec toi. Nul ne mettra la main sur toi pour te faire du mal. Un peuple nombreux est à moi dans cette ville. » 11 Il demeure là un an et six mois. Il enseigne parmi eux la parole d’Elohîms. 12 Comme Galliôn est le proconsul d’Achaïe, les Iehoudîm se lèvent d’un commun accord contre Paulos. 13 Ils le conduisent devant le tribunal et disent : « Celui-ci persuade les hommes de servir Elohîms contre la Tora. » 14 Paulos va ouvrir la bouche, mais Galliôn dit aux Iehoudîm : « Si c’était à propos d’un délit ou d’un crime grave, Iehoudîm, je vous accepterais, comme de juste. 15 Mais c’est une question de paroles, de noms, et d’une tora qui est la vôtre. Voyez vous-mêmes. Je ne veux pas être juge en cela. » 16 Et il les renvoie du tribunal. 17 Alors tous s’emparent de Sôsthenès, le chef de la synagogue, et le battent en face du tribunal. De cela non plus Galliôn ne se soucie pas. 18 Paulos demeure là de nombreux jours, puis il se sépare de ses frères. Il monte en bateau pour aller en Syrie, avec Priscilla et Aquilas. Il se fait tondre la tête à Cenchrées ; oui, il avait fait un vœu. 19 Ils viennent à Éphèse, où il les quitte. Il entre à la synagogue et débat avec des Iehoudîm. 20 Ils le prient de rester plus de temps ; il n’y consent pas, 21 mais en se séparant d’eux il dit : « Je reviendrai de nouveau chez vous, si Elohîms le veut. » D’Éphèse, il gagne le large. 22 Il débarque à Césarée et monte saluer la communauté. Puis il descend à Antioche. 23 Il demeure là quelque temps, puis il sort et passe au pays des Galates et en Phrygie, où il fortifie tous les adeptes. 24 Un certain Iehoudi nommé Apollôs, originaire d’Alexandrie, un homme éloquent, vient à Éphèse. Il est puissant en Écrits. 25 Il avait été instruit de la voie de l’Adôn et parlait, bouillonnant de souffle, en enseignant exactement ce qui concernait Iéshoua’, connaissant seulement l’immersion de Iohanân. 26 Il commence à enseigner avec assurance dans la synagogue. Aquilas et Priscilla l’entendent, le prennent chez eux, et lui expliquent plus exactement la voie d’Elohîms. 27 Il désire aller en Achaïe. Les frères l’y encouragent et écrivent aux adeptes de l’accueillir. Il arrive et aide beaucoup, par chérissement, ceux qui ont adhéré. 28 Oui, avec force, il réfute publiquement les Iehoudîm. Il leur démontre par les Écrits que le messie, c’est Iéshoua. ›

Texte de la Version André Chouraqui
Copyright © Édition du Cerf