×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Loucas 23.17     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Loucas 23.17
André Chouraqui


Devant Pilatus

1 Toute leur multitude se lève. Ils le conduisent devant Pilatus.
2 Ils commencent à l’accuser et disent : « Celui-là, nous l’avons trouvé à pervertir notre nation. Il l’empêche de donner les taxes à Caesar, se disant lui-même messie-roi. »
3 Pilatus le questionne et dit : « Toi, tu es le roi des Iehoudîm ? Il lui répond et dit :  »Toi, tu le dis. »
4 Pilatus dit aux chefs des desservants et aux foules : « Je ne trouve aucun grief en cet homme. »
5 Mais ils se renforcent et disent : « Il soulève le peuple. Il enseigne à travers tout Iehouda, et il a commencé depuis la Galil jusqu’ici. »
6 Pilatus entend et interroge : « L’homme est-il un Galiléen ?
7 Quand il sait qu’il est sous l’autorité d’Hèrôdès, il l’envoie à Hèrôdès, qui était aussi à Ieroushalaîm en ces jours-là.
8 Hèrôdès, quand il voit Iéshoua’, se réjouit fort : oui, depuis longtemps il désirait le voir, à cause de la rumeur autour de lui. Il espère voir un signe exécuté par lui.
9 Il l’interroge avec force paroles, mais, lui, il ne répond rien.
10 Les chefs des desservants et les Sopherîm se dressent et l’accusent avec véhémence.
11 Hèrôdès, avec la troupe, le dédaigne. Il le bafoue, le revêt d’un vêtement somptueux et le renvoie à Pilatus.
12 De ce jour, Hèrôdès et Pilatus deviennent amis l’un de l’autre. Oui, auparavant, c’était l’inimitié entre eux.
13 Pilatus convoque les chefs des desservants et les chefs et le peuple.
14 Il leur dit : « Vous m’avez présenté cet homme comme pervertisseur du peuple. Or, voici, je l’ai moi-même interrogé devant vous. Je n’ai trouvé en cet homme aucun des griefs dont vous l’accusez.
15 Pas plus d’ailleurs qu’Hèrôdès, puisqu’il nous l’a renvoyé. Voici que cet homme n’a rien fait qui soit passible de mort.
16 Aussi, je le châtierai et je le renverrai. »
17 Or il fallait qu’il relâche quelqu’un pour la fête.
18 Mais ils vocifèrent tous ensemble et disent : « Prends celui-là et relâche-nous Bar-Abba ! »
19 Celui-ci avait été jeté en prison à cause d’une révolte qui avait éclaté dans la ville, et pour meurtre.
20 Pilatus de nouveau les interpelle : il désire renvoyer Iéshoua. ›
21 Mais ils crient et disent : « Crucifie-le ! Crucifie-le ! »
22 Il leur dit pour la troisième fois : « Quel mal a-t-il donc fait, celui-là ? Non, je ne trouve en lui aucun grief passible de mort. Aussi, je le châtierai et je le renverrai. »
23 Mais ils insistent à forte voix et demandent qu’il soit crucifié. Leurs voix s’enflent.
24 Pilatus décide qu’il sera fait selon leur demande.
25 Il relâche celui qui était jeté en prison pour révolte et meurtre, celui qu’ils demandaient ; et Iéshoua’, il le livre à leur vouloir.

Pleurez sur vous-mêmes

26 Quand ils l’emmènent, ils saisissent un certain Shim’ôn Cyrènaïos, qui venait des champs. Ils lui imposent de porter la croix derrière Iéshoua. ›
27 Suit une grande multitude du peuple et de femmes qui se lamentent et sanglotent sur lui.
28 Iéshoua’ se tourne vers elles et dit : « Filles de Ieroushalaîm, ne pleurez pas sur moi. Pleurez plutôt sur vous-mêmes et sur vos enfants,
29 parce que des jours viennent où ils diront : ‹ En marche, stériles, aux ventres qui n’ont pas enfanté, aux seins qui n’ont pas nourri ! ›
30 Alors, ils commenceront à dire aux montagnes : ‹ Tombez sur nous !’ et aux collines : ‹ Cachez-nous ! ›
31 Parce que si le bois vert est ainsi traité, qu’arrivera-t-il au bois sec ?

Ils le crucifient

32 Ils conduisent aussi deux autres, des malfaiteurs, pour être exécutés avec lui.
33 Et quand ils viennent au lieu appelé Crâne, ils le crucifient là, avec les malfaiteurs, un à droite, un à gauche.
34 Et Iéshoua’ dit : « Père, remets-leur : non, ils ne savent pas ce qu’ils font. » Ils partagent ses vêtements et jettent les sorts.
35 Le peuple se tient là et regarde. Or les chefs le raillent et disent : « Il en a sauvé d’autres, qu’il se sauve lui-même, s’il est le messie d’Elohîms, l’élu ! »
36 Les soldats aussi le bafouent. Ils s’approchent, lui offrent du vinaigre,
37 pour dire : « Si tu es le roi des Iehoudîm, sauve-toi toi-même ! »
38 Il y a aussi une inscription au-dessus de lui : « C’est le roi des Iehoudîm. »
39 Un des malfaiteurs pendus blasphème contre lui et dit : « N’es-tu pas le messie ? Sauve-toi toi-même et nous aussi ! »
40 Mais l’autre répond, le rabroue et dit : « Tu ne frémis pas d’Elohîms, toi qui subis le même châtiment ?
41 Pour nous, c’est en règle : nous écopons ce que nos actes nous ont valu. Mais celui-ci n’a rien fait de mal. »
42 Et il dit : « Iéshoua’, souviens-toi de moi, quand tu viendras dans ton royaume ! »
43 Et il lui dit : « Amén, je te dis : aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis. »

Iéshoua’ expire

44 C’est déjà vers la sixième heure. La ténèbre survient sur toute la terre, jusqu’à la neuvième heure.
45 Le soleil manque. Le voile du sanctuaire se déchire par le milieu.
46 Iéshoua’ élève une voix forte et dit : « Père, entre tes mains je remets mon souffle. » Et, disant cela, il expire.
47 Le chef de centaine voit ce qui est advenu. Il glorifie Elohîms et dit : « En réalité cet homme était un juste. »
48 Tous ceux qui étaient arrivés en foule pour ce spectacle contemplent ce qui est advenu. Ils reviennent chez eux en se frappant la poitrine.
49 Tous ceux qui le connaissaient se tiennent au loin ; et aussi les femmes qui l’avaient accompagné depuis la Galil. Elles voient cela.

Iosseph de Ramataîm

50 Et voici un homme du nom de Iosseph. C’est un conseiller, un homme bon, un juste.
51 Il n’avait pas approuvé leur avis ni leurs actes. Il était de Ramataîm, ville des Iehoudîm. Il s’attendait au royaume d’Elohîms.
52 Il s’approche de Pilatus et demande le corps de Iéshoua. ›
53 Il le descend, l’enveloppe dans un linceul et le met dans un sépulcre taillé dans la pierre, où personne n’avait encore été placé.
54 C’est le jour de la Préparation, et le shabat commence à briller.
55 Les femmes qui étaient venues avec lui de Galil suivent, voient le sépulcre, et comment son corps y avait été déposé.
56 Elles reviennent, préparent des aromates et des parfums. Le shabat, elles se reposent, selon la misva.

Texte de la Version André Chouraqui
Copyright © Édition du Cerf