×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Zekharyah 13.8     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Zekharyah 13.8
André Chouraqui


Une nappe ouverte

1 En ce jour, il sera une nappe ouverte pour la maison de David et pour les habitants de Ieroushalaîm, pour la faute et pour la menstrue.
2 Et c’est, en ce jour, harangue de IHVH-Adonaï Sebaot, je trancherai les noms des fétiches de la terre. Ils ne seront plus mémorisés. Je ferai passer hors de la terre les inspirés et le souffle de la contamination.
3 Et c’est quand un homme sera encore inspiré, son père, sa mère, ses géniteurs lui diront : « Tu ne vivras pas, car tu dis le mensonge au nom de IHVH-Adonaï. » Et son père, sa mère, ses géniteurs le poignarderont pendant qu il sera inspiré.
4 Et c’est, en ce jour, les inspirés blêmiront chacun d’être inspiré par sa contemplation. Ils ne revêtiront plus la cape de poil pour leur félonie.
5 Mais il dira : « Moi-même je ne suis pas un inspiré ; je suis un homme, un travailleur de la glèbe, moi-même. Oui, la glèbe m a été achetée dès ma jeunesse. »
6 Il lui dira : « Que sont ces coups sur tes mains ? » Je dirai : « Ceux dont j’ai frappé dans la maison de mes amants. »

L’épée

7 Épée, réveille-toi contre mon pâtre, contre mon brave, mon concitoyen, harangue de IHVH-Adonaï Sebaot. Frappe le pâtre, que les ovins se dispersent !
8 Je retournerai ma main contre les jeunets. Ce sera sur toute la terre, harangue de IHVH-Adonaï ; sur elle, les deux tiers seront tranchés et agoniseront, et un tiers y restera.
9 Je ferai venir ce tiers au feu ; je l’affinerai comme s’affine l’argent, je l’examinerai comme s’examine l’or. Lui, il criera mon nom, et moi je lui répondrai. Je dirai : « Mon peuple, lui ! » Et lui, il dira : « IHVH-Adonaï, mon Elohîms ! »

Texte de la Version André Chouraqui
Copyright © Édition du Cerf