×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Iesha‘yahou 43.1     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Iesha‘yahou 43.1
André Chouraqui


Je t’aime

1 Mais maintenant, IHVH-Adonaï dit ainsi, ton créateur, Ia’acob, ton formateur, Israël : « Ne frémis pas, oui, je t’ai racheté. Je crie ton nom ; tu es à moi.
2 Oui, tu passes dans les eaux, je suis avec toi ; dans les fleuves, ils ne t’inonderont pas. Oui, tu iras dans le feu, tu ne seras pas stigmatisé, la flamme ne te brûlera pas.
3 Oui, moi, IHVH-Adonaï, ton Elohîms, le sacré d’Israël, ton sauveur. J’ai donné pour ta rançon Misraîm, Koush et Seba à ta place.
4 Pour ce que tu es cher à mes yeux, tu as été glorifié ; moi, je t’aime. Je donne l’humain à ta place, les patries à la place de ton être.
5 Ne frémis pas, oui, je suis avec toi. D’Orient, je ferai venir ta semence ; d’Occident, je te grouperai.
6 Je dirai au Septentrion : ‹ Donne ›, au Téimân : ‹ N’écroue pas !’ Fais venir mes fils de loin, mes filles de l’extrémité de la terre,
7 tous ceux qui se crient par mon nom, que j’ai créés pour ma gloire, formés et même faits.
8 Fais ressortir le peuple aveugle et qui a des yeux, les sourds et qui ont des oreilles » !
9 Toutes les nations se sont groupées ensemble, les patries se rassemblent. Qui parmi elles rapportera cela et nous fera entendre les premières ? Qu’elles donnent leurs témoins, elles seront justifiées. Ils entendront et diront : « C’est la vérité. »
10 Vous, mes témoins, harangue de IHVH-Adonaï, mon serviteur que j’ai choisi, pour que vous pénétriez et adhériez à moi. Discernez, oui, moi, lui ! Avant mes faces il n’a pas été formé d’Él. Après moi, il n’en sera pas.
11 Moi-même, moi-même, IHVH-Adonaï ! Sauf moi, pas de sauveur !
12 Moi-même, je le rapporte, je sauve, je fais entendre. Nul parmi vous n’est étranger ; vous êtes mes témoins, harangue de IHVH-Adonaï, moi, Él.
13 Dès ce jour, moi, nul ne secourt de ma main ; j’œuvre : qui détournerait ?
14 Ainsi dit IHVH-Adonaï, votre racheteur, le sacré d’Israël : « À cause de vous, j’ai envoyé à Babèl et les ai fait descendre, tous ces fuyards. Les Kasdîm ? Dans les navires, leur jubilation.
15 Moi, IHVH-Adonaï, votre sacré, le créateur d’Israël, votre roi. »
16 Ainsi dit IHVH-Adonaï, le donneur d’une route à la mer, et sur les eaux rudes, d’un chemin,
17 le sorteur du char et du cheval, de l’armée, de l’inexorable : ils se couchent ensemble et ne se lèvent plus ; ils vacillent et tombent ; comme une mèche, ils se sont éteints.
18 Ne vous souvenez pas des premières, ne discernez pas l’antiquité.
19 Me voici, je fais une nouveauté ; maintenant, elle germera. Ne la pénétrez-vous pas ? Je mets même une route au désert, des fleuves dans le Ieshimôn.
20 L’animal des champs me glorifie, les chacals, les hiboux du désert. Oui, j’ai donné des eaux au désert, des fleuves au Ieshimôn, pour abreuver mon peuple, mon élu,
21 ce peuple que j’ai formé pour moi. Ils raconteront ma louange.
22 Ce n’est pas vers moi que tu as crié Ia’acob ; oui, tu t’es lassé de moi, Israël !
23 Tu ne m’as pas apporté l’agneau de tes montées, tu ne m’as pas glorifié par tes sacrifices, je ne t’ai pas lassé avec l’oliban.
24 Tu n’as pas acheté pour moi de la canne avec de l’argent, tu ne m’as pas désaltéré avec la graisse de tes sacrifices, mais tu m’as asservi par tes fautes, tu m’as lassé par tes torts.
25 Moi-même, moi-même, lui ! J’efface tes carences à cause de moi, je ne mémoriserai pas tes fautes.
26 Rappelle-moi, nous débattrons ensemble. Toi, raconte, afin d’être justifié.
27 Ton premier père a fauté. Tes médiateurs ont fait carence contre moi.
28 Je profane les chefs du sanctuaire, je donne Ia’acob à l’interdit, Israël aux insultes.

Texte de la Version André Chouraqui
Copyright © Édition du Cerf