×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

 /   /   /  Nehèmyah 8.18     

Un clic sur un verset envoie vers le comparateur de versions.

Nehèmyah 8.18
André Chouraqui


Élévation de la tora

1 Tout le peuple se réunit comme un seul homme sur la place qui est face à la porte des Eaux. Ils disent à ’Èzra ; l’actuaire de faire venir l’acte de la tora de Moshè, dont IHVH-Adonaï avait donné l’ordre à Israël.
2 ‹ Èzra, le desservant, fait venir la tora face au rassemblement, aux hommes, aux femmes aussi et à tous ceux qui discernent pour entendre, au premier jour de la septième lunaison.
3 Il la lit, face à la place qui est face à la porte des Eaux, dès la lumière jusqu’au milieu du jour, devant les hommes, les femmes, les discerneurs. Les oreilles de tout le peuple sont à l’acte de la tora.
4 ‹ Èzra, l’actuaire, se dresse sur une tour de bois qu’ils avaient faite pour le propos. Se dressent près de lui Matityah, Shèma’, ’Anayah, Ouryah, Hilqyah, Ma’asséyah, à sa droite, et à sa gauche, Pedayah, Mishaél, Malkyah, Hashoum, Hashbadana, Zekharyah, Meshoulâm.
5 ‹ Èzra ouvre l’acte aux yeux de tout le peuple. Oui, il était au-dessus de tout le peuple, et quand il l’ouvre, tout le peuple se lève.
6 ‹ Èzra bénit IHVH-Adonaï, l’Elohîms, le grand. Et tout le peuple répond « Amén ! Amén ! » à l’élévation de leurs mains. Ils s’inclinent et se prosternent pour IHVH-Adonaï, narines à terre.
7 Iéshoua’, Bani, Shérébyah, Iamîn, ’Aqoub, Shabtaï, Hodyah, Ma’asséyah, Qelita, ’Azaryah, Yehozabad, Hanân, Pelayah et les Lévi font discerner au peuple la tora. Le peuple reste levé.
8 Ils crient l’acte de la tora d’Elohîms distinctement, y mettant de la perspicacité ; ils discernent la criée.
9 Nehèmyah, lui, le Tirshata, ’Èzra, le desservant, l’actuaire, les Lévi qui font discerner le peuple, disent à tout le peuple : « Ce jour est consacré à IHVH-Adonaï, votre Elohîms. Ne vous endeuillez pas, ne pleurez pas ! » Car tout le peuple pleurait en entendant les paroles de la tora.
10 Il leur dit : « Allez ! Mangez des crèmes, buvez des douceurs, envoyez des portions à qui n’a rien de prêt pour lui. Oui, le jour est sacré pour notre Adôn. Ne soyez pas peinés ! Oui, le ravissement de IHVH-Adonaï sera votre retranchement. »
11 Les Lévi font taire tout le peuple pour dire : « Chut ! Oui, le jour est sacré ! Ne soyez pas peinés ! »
12 Tout le peuple va manger, boire, envoyer des portions, faire grande joie : oui, ils ont discerné les paroles qu’ils lui ont fait connaître.

Les cabanes

13 Le deuxième jour se réunissent les têtes de pères de tout le peuple, les desservants, les Lévi auprès de ’Èzra, l’actuaire, afin d’être perspicaces dans les paroles de la tora.
14 Ils trouvent écrit dans la tora, dont IHVH-Adonaï avait donné l’ordre par la main de Moshè, que les Benéi Israël habiteront des cabanes pendant la fête, à la septième lunaison,
15 et qu’ils feront entendre et passer une voix dans toutes leurs villes et à Ieroushalaîm pour dire : « Sortez à la montagne. Faites venir des feuilles d’olivier, des feuilles de l’arbre à huile, des feuilles de myrte, des feuilles de dattier, des feuilles d’arbre touffu, pour faire des cabanes, comme c’est écrit. »
16 Le peuple sort. Ils font venir et se font des cabanes, chaque homme sur son toit, dans leurs cours, dans la cour de la maison de l’Elohîms, sur la place de la porte des Eaux, sur la place de la porte d’Èphraîm.
17 Tout le rassemblement des revenants de la captivité fait des cabanes. Ils habitent les cabanes. Oui, depuis les jours de Iehoshoua’ bîn Noun jusqu’à ce jour, les Benéi Israël n’avaient pas fait ainsi. Et c’est une très grande joie.
18 Il crie l’acte de la tora de l’Elohîms jour après jour, du premier jour jusqu’au dernier jour. Ils font fête sept jours, et le huitième jour une férie en règle.

Texte de la Version André Chouraqui
Copyright © Édition du Cerf