×

Appuyez sur Entrée pour rechercher ou ESC pour annuler.

1 Rois 21
Bible Annotée Bible annotée interlinéaire Bible annotée double colonne

Pour afficher les notes cliquez sur les versets en noir et gras.

Le meurtre de Naboth

1 Et il arriva après ces choses que Naboth, le Jizréélite, ayant une vigne à Jizréel à côté du palais d’Achab, roi de Samarie,
2 Achab parla à Naboth, disant : Donne-moi ta vigne afin que j’en fasse un jardin de verdure, car elle est tout proche de ma maison, et je te donnerai à sa place une vigne meilleure que celle-là, ou, si cela te convient, je t’en donnerai le prix en argent.
3 Et Naboth dit à Achab : Que l’Éternel me garde de te donner l’héritage de mes pères !
4 Et Achab s’en vint à sa maison, mécontent et fâché, à cause de la réponse que lui avait donnée Naboth, le Jizréélite, en disant : Je ne te donnerai pas l’héritage de mes pères. Et il se coucha sur son lit et détourna sa face et ne mangea rien.
5 Et Jézabel, sa femme, vint vers lui et lui dit : Pourquoi donc as-tu l’esprit mécontent et ne manges-tu pas ?
6 Et il lui dit : Parce que j’ai parlé à Naboth, le Jizréélite, et je lui ai dit : Donne-moi ta vigne pour de l’argent, ou, si tu veux, je te donnerai une vigne en échange. Et il a dit : Je ne te donnerai pas ma vigne.
7 Et Jézabel, sa femme, lui dit : Tu vas maintenant être roi sur Israël !… Lève-toi, mange et que ton cœur soit gai ! Moi, je te donnerai la vigne de Naboth, le Jizréélite.
8 Et elle écrivit des lettres au nom d’Achab et les scella de son sceau et envoya les lettres aux Anciens et aux principaux qui étaient dans la ville de Naboth, qui habitaient avec lui.
9 Or dans ces lettres elle écrivit ce qui suit : Publiez un jeûne et faites asseoir Naboth au premier rang,
10 et faites asseoir deux mauvais sujets en face de lui, et qu’ils témoignent contre lui, disant : Tu as blasphémé Dieu et le roi ! Et menez-le dehors et lapidez-le et qu’il meure !
11 Et les hommes de sa ville, les Anciens et les principaux, qui habitaient sa ville, firent selon ce que Jézabel leur avait mandé, selon ce qui était écrit dans les lettres qu’elle leur avait envoyées.
12 Ils publièrent un jeûne et firent asseoir Naboth au premier rang,
13 et les deux mauvais sujets vinrent et s’assirent en face de lui. Et les mauvais sujets témoignèrent contre lui, contre Naboth, devant le peuple, disant : Naboth a blasphémé Dieu et le roi. Et ils le menèrent hors de la ville et l’assommèrent de pierres, et il mourut.
14 Et ils envoyèrent dire à Jézabel : Naboth a été lapidé et il est mort.
15 Et quand Jézabel apprit que Naboth avait été lapidé et était mort, Jézabel dit à Achab : Lève-toi, prends possession de la vigne de Naboth, le Jizréélite, qu’il a refusé de te donner pour de l’argent, car Naboth n’est plus en vie ; il est mort.
16 Et quand Achab apprit que Naboth était mort, Achab se leva pour descendre à la vigne de Naboth, le Jizréélite, afin d’en prendre possession.
17 Et la parole de l’Éternel fut adressée à Élie, le Thisbite, en ces mots :
18 Lève-toi ! Descends à la rencontre d’Achab, le roi d’Israël, qui réside à Samarie. Voici, il est dans la vigne de Naboth, où il est descendu pour en prendre possession.
19 Et tu lui parleras, disant : Ainsi a dit l’Éternel : Tu as tué et, de plus, pris l’héritage ! Et tu lui parleras, disant : Ainsi a dit l’Éternel : Dans le lieu où les chiens ont léché le sang de Naboth, les chiens lécheront ton sang, à toi aussi !
20 Et Achab dit à Élie : M’as-tu trouvé, mon ennemi ? Et il dit : Je t’ai trouvé, parce que tu t’es vendu pour faire le mal aux yeux de l’Éternel.
21 Je vais faire venir du mal sur toi et j’ôterai ta postérité et je retrancherai d’Achab tout mâle, majeur ou mineur, en Israël ;
22 et je ferai de ta maison comme de la maison de Jéroboam, fils de Nébat, et de la maison de Baésa, fils d’Ahija, à cause de la provocation dont tu m’as provoqué, faisant pécher Israël.
23 Et l’Éternel parla aussi au sujet de Jézabel, disant : Les chiens mangeront Jézabel sous le rempart de Jizréel.
24 Celui de la maison d’Achab qui mourra dans la ville, les chiens le mangeront, et celui qui mourra dans les champs, les oiseaux des cieux le mangeront.
25 C’est qu’il n’y a pas eu [de roi] comme Achab, qui se vendit pour faire le mal aux yeux de l’Éternel, [comme il le fit] à l’instigation de sa femme Jézabel.
26 Et il se rendit abominable à l’excès, en allant après les idoles, tout comme l’avaient fait les Amorrhéens que l’Éternel avait dépossédés devant les fils d’Israël.
27 Et quand Achab entendit ces paroles, il déchira ses habits et mit un sac sur sa chair et jeûna. Et il couchait enveloppé dans le sac et marchait doucement.
28 Et la parole de l’Éternel fut adressée à Élie, le Thisbite, disant :
29 As-tu vu comment Achab s’est humilié devant moi ? Parce qu’il s’est humilié devant moi, je ne ferai pas venir le mal de son temps, mais je ferai venir le mal sur sa maison, dans le temps de son fils.

Note

précédent (verset 9)

Commentaire biblique du verset 10

Deux mauvais sujets. La loi réclamait deux témoins (Deutéronome 17.6 ; Deutéronome 19.15). Pour jouer un pareil rôle, il fallait des gens capables de tout, c’est-à-dire ne valant rien ; c’est là le sens littéral du mot employé (beli-jaal).

Blasphémé, littéralement : béni, expression ironique comme notre locution vulgaire : envoyer promener. Peut-être Naboth avait-il parlé avec indignation de l’exigence du roi.

Dieu et le roi sont également réunis dans Exode 22.28. Parler mal du roi, c’était du même coup mal parler de Dieu dont le roi était le représentant.

Lapidez-le : comparez Lévitique 24.15-16 ; et cela hors de la ville, en évitation de souillure ! Comparez Nombres 15.35-36.

suivant (verset 11)

Commentaire biblique de 1 Rois 21.10